Site littérature jeunesse de lille 3

L’homosexualité : quatre ouvrages pour l’aborder avec les jeunes

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    L’homosexualité reste un sujet tendu, et lorsque les enfants posent des questions, il est difficile de leur répondre. Voici une sélection d’ouvrages qui traitent différemment de l’homosexualité à l’aide de mots simples et sans brusquer les enfants et les ados.

    Un album pour les enfants de 6 à 9 ans :

    (PNG)
    marius

    ALAOUI, Latifa. POULIN, Stéphane ill. Marius. Lachaux : L’atelier du poisson soluble, 2001. 24p. ill. en coul, couv. ill. en coul. 17 x 21 cm. ISBN 2-913741-07-X (cartonné) 13,5€

    Marius a 5 ans et ses parents sont divorcés. Maintenant son papa et sa maman ont tous les deux un amoureux et Marius les aime tous. Sa grand-mère lui dit que « deux hommes ensemble c’est pas bien », mais Marius sait que sa mamie ne comprend pas toujours tout, alors il lui explique que « deux garçons ensemble ce n’est pas mal ».

    La maîtresse a crié quand Marius lui a dit que son papa était homosexuel parce qu’elle pensait qu’il disait des bêtises. Alors la maman de Marius a dit à la maîtresse que le père de Marius était réellement homosexuel.

    Album à lire avec les parents :

    (JPG)
    papa c’est quoi un homme haut sekçuel

    BOULANGER, Anna. Papa, c’est quoi un homme haut sèkçuel ?. Mondercange : Zoom édiations, 2007. ill. en coul. couv. ill. en coul. 19 x 29 cm. ISBN 978-2-919934-44-7. 17,00 €

    Tinig est un petit garçon dont les parents sont séparés. En voyant son père tous les week end, Tinig lui raconte tous les mots qu’ils a entendu des gens qui parlent de lui, dont certains sont même des insultes mais Tinig, lui prend tous ces mots au premier degré : « pédale, tapette, jaquette flottante, castor, gazoline ». Au bout du compte son papa lui explique que tous ces mots « Ça veut dire qu’il aime les messieurs ».

    Album à mettre entre toutes les mains :

    elle (JPG)

    LEMIN, Ania. Elle. Noville-sur-Mehaigne : Esperluète éditions, 2001. 16p. ill. couv. ill. 11 x 20 cm. ISBN 2-930223-18-9. 6€

    Elle aime une autre fille, elle pense à elle toute la journée et la nuit aussi où elle se transforme en garçon pour pouvoir l’aimer parce qu’on ne lui a pas dit qu’une fille peut en aimer une autre. Une copine a vu le nom de la fille de ses pensées sur sa gomme, elle l’a dit a tout le monde qui l’a alors insulté de lesbienne , mais ça veut dire quoi lesbienne ? C’est mal ? Ni à la maison, ni à l’école on ne dit tout ce qu’on devrait savoir, « surtout sur les différentes possibilités d’aimer ».

    Roman pour des 5ème / 4ème :

    macaron citron (JPG)

    MAZARD, Claire. Macaron citron. Paris : Syros, 2006. 84p. couv. ill. en coul. 21cm. (Les uns et les autres). ISBN 2-7485-0515-8 . 7,50€.

    Colline a 16 ans et elle est amoureuse... de Sara. Elle voudrait que ses proches soit au courant de son amour pour Sara et qu’ils la connaissent vraiment par la même occasion. Comment va-t-elle l’annoncer à ses parents, son frère, sa meilleure amie et la principale intéressée Sara ? Comment vont-ils réagir ? Un roman qui aborde l’homosexualité féminine de manière romantique. Voici donc une sélection de 4 documents qui, je pense peuvent répondre aux questions d’enfants d’âges différents et cela sans les brusquer. En effet, l’homosexualité est expliquée ici avec tendresse et pudeur, et tous les 4 en parlent avant tout comme d’un sentiment amoureux.

    Marius aborde le thème des familles séparées, des parents divorcés et des familles homoparentales.

    Marius est un grand garçon, il explique simplement pourquoi il préfère aller chez sa maman, et pourquoi il préfère aller chez son papa. Mais finalement il préfère les deux. Il nous raconte que sa maman et son papa ont tous les deux un amoureux, que sa mamie ne comprend pas tout à la situation, comment on fait pour avoir un bébé, et que sa maîtresse le trouve courageux.

    On comprend que ce petit garçon vit dans un univers familial affectueux et tranquillisant sans pour autant ignorer que sa situation n’est pas commune. Il est intéressant de remarquer que dans cet album, les petits lecteurs sont confrontés au mot « homosexuel », ils peuvent ainsi comprendre tout le sens de ce mot. La compréhension de ce sujet est aidée par les illustrations délicates et porteuses d’émotions qui éclaircissent le texte.

    Je vous propose donc cet ouvrage qui permet de discuter avec ses enfants de l’homosexualité sans les bousculer.

    Dans l’album, Papa, c’est quoi un homme haut sèkçuel ?, l’on aborde l’homosexualité masculine.

    Le petit garçon entend beaucoup de mots parlant de son père mais qu’il ne comprend pas. Les illustrations du livre pleines de fantaisie au crayon et à l’encre de Chine explique la façon dont Tinig comprend les mots utilisés. Par contre, je ne pense pas que cet ouvrage puisse être compris par un enfant de 6 ans, il lui faudrait l’accompagnement d’un adulte pour lui expliquer ces mots, d’ailleurs assez méconnu du grand public. Je pense qu’il manque la signification des mots utilisés car même un adulte aura des difficultés a faire comprendre à un jeune enfant le sens des mots.

    Il faudra donc être prudent avec cet album avant de le faire lire aux enfants, un petit conseil : lisez le livre, et regardez si vous connaissez le sens de tous les mots. ?

    Elle, est un ouvrage porté sur l’illustration.

    En effet, bien que les illustrations dans Marius prennent une grande place dans l’album, Elle parle plus par le graphisme que par le texte. La petite fille semble fragile car elle est dessinée par de timides traits crayons . Le texte, qui comporte quelques fautes corrigées, est écrit du même trait de crayon que la technique de dessin des personnages. Cette technique exprime l’innocence et le mal être de la petite fille qui doit affronter le regard des autres et dépasser sa différence. Cet album nous éclaire sur les questions d’une enfant, qu’est-ce que c’est être lesbienne, est-ce que c’est mal, une fille ne peut pas aimer une autre fille... des questions que tout enfant peut rencontrer à un moment de sa vie. La petite fille ne comprend pas ce qu’elle vit car personne ne lui explique ce qu’il faut qu’elle sache, d’ailleurs cet album prend fin par ces mots : « à l’école ou à la maison on ne nous dit pas toujours tout ce qu’on devrait savoir pour être heureuse. » Alors l’éternelle question se pose : que faut-il dire et ne pas dire aux enfants ?

    Cet ouvrage compense la différence entre ce que devraient apprendre les enfants et ce que veulent bien dire les adultes sur l’homosexualité en général et l’homosexualité chez les enfants en particulier.

    Macaron citron, une histoire d’amour avant tout.

    A la différence des albums précédents ce roman ne contient pas d’illustrations, mais il met au cœur de l’histoire l’amour entre deux filles et l’on comprend vraiment que l’homosexualité est avant tout un amour sincère entre deux personnes du même sexe. Le message de l’auteur est qu’il faut établir le dialogue pour faciliter les choses car son héroïne va écrire un mail à son père, en parler à sa mère et son frère et enregistrer un message à sa meilleure amie. Le fait de dialoguer avec sa famille et ses amis permet d’éviter des situations ambiguës. Dans sa quête du premier amour, Colline s’accepte elle même et l’on voit tout le chemin parcouru pour arriver jusque là, bien que son parcours puisse sembler facile. La lecture en est facile même pour les novices et ce livre est court si bien qu’il n’effrait pas ses lecteurs.

    Macaron Citron, un roman idéal pour répondre aux questions des adolescentes sans qu’elles aient besoin d’en parler à leurs parents.

    Pour conclure, je pense que ces quatre ouvrages abordent le thème de l’homosexualité tendrement et pudiquement. La littérature jeunesse évolue donc avec les sujets délicats de la société. Elle peut ainsi aider les jeunes lecteurs à comprendre ce qu’est l’homosexualité.

    Bonne lecture.

    Lise, DUFLOS DEUST 2 IDIST UFR IDIST

    Post-scriptum

    Sur ce site, voir les autres articles sur l’homosexualité :

    http://jeunet.univ-lille3.fr/mot.php3 ?id_mot=118