Site littérature jeunesse de lille 3

J’ai attrapé la dyslexie, de Zazie Sazonoff

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Rodin, Andersen, Einstein, J.F. Kennedy ou encore John Lennon.. inutile de vous rappeler qui ils sont, néanmoins peut-être ignorez-vous qu’ils ont tous en commun la même particularité , ils ont tous « attrapé » la dyslexie.

    J’ai attrapé la dyslexie ou l’histoire d’une petite fille qui ne sachant ni lire ni écrire après de multiples visites chez des spécialistes a appris qu’elle était atteinte d’une maladie la dyxlesie.... La dyslexie.

    (JPG)
    © Rouergue, 2005

    « Une souris verte qui courait dans l’herbe... »

    À la manière des comptines pour enfants Zazie Sazonoff aborde ici le trouble du langage appelé dyslexie qui ne touche pas moins de 2,5 millions d’enfants en Europe.

    En effet l’écriture est poétique, le texte harmonieux on remarquera ainsi de nombreux emprunts à la poésie, les rimes croisées « À la radio, pas d’anomalie. A l’électro, pas de maladie. », ou tout simplement plates « Pour voir si j’ai toute ma raison, il me fait dessiner une maison. ». En outre des assonances sont présentes tout au long de l’album « Pour la x-ième fois la maîtresse répète comme une mitraillette », tout comme des jeux de mots ; l’orthophoniste Mme Charabia qui « dompte l’alphabet et moi, je la suis au pied de la lettre ».

    Il est intéressant de noter la confrontation d’un style poétique, dans les règles classiques, qui donne un ordre particulier aux mots d’un point de vue syntaxique, avec la dyslexie qui au contraire peut mélanger l’ordre des lettres dans les mots. Dans une certaine mesure ne peut-on pas considérer les dyslexiques en tant que (néo)poètes ? Cependant le texte de l’album se rapproche plus de la poésie moderne à la manière de Mallarmé ou d’Apollinaire, du mouvement Dada et des surréalistes qui réfutent les règles classiques de la poésie. Ainsi les vers sont libres et ne répondent pas à des normes précises. Par ailleurs, les images intensifient l’effet poétique du texte : l’alphabet défile illustrant les jeux de mots, la maladie mais aussi l’histoire de la petite fille qui baigne dans une mer faite de m et de n lorsqu’elle avoue « il est vrai que je nage en écriture ». De plus les dessins sont simples un peu comme ceux des enfants et auraient très bien pu être imaginés par la narratrice peut-être pour insister sur les capacités artistiques des enfants dyslexiques ?

    À travers le point de vue d’une petite fille qui a attrapé la dyslexie comme on attrape la grippe sauf que « c’est pas contagieux mais c’est comme faire pipi au lit, c’est la honte et c’est pas joyeux » Zazie Sazonoff dédramatise avec beaucoup d’humour cette maladie qui n’est pas une fatalité et qui peut conduire si elle n’est pas traitée à l’illettrisme.

    Cet album s’adresse à tous les enfants qu’ils soient dyslexiques ou non car il permet une compréhension simple et claire de ce trouble. Cependant même si sa lecture est plaisante elle me semble inappropriée pour des enfants de cinq ans.On pourrait conseiller alors une lecture théâtralisée afin de mettre en lumière la dimension poétique du texte et ainsi inculquer le goût de la littérature aux plus jeunes.

    Ingrid, L1 HSI, Langues et Culture Antiques

    Post-scriptum

    SAZONOFF, Zazie. J’ai attrapé la dyslexie. Arles : Rouergue, 2005. 40 p. : ill. en coul. ; 14 X 17 cm. ISBN 2841566161 Cartonné 11 €.

    À partir de 5 ans

    Mots clef : dyslexie, poésie

    Liens

    Mots de tête de Zazie Sazonoff

    Collection pour dyslexique Les Mots à l’endroit

    Site officiel de Zazie Sazonoff