Site littérature jeunesse de lille 3

La vie comme elle vient, d’Anne-Laure Bondoux

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Des soeurs très différentes

    Patty, vingt ans, a quitté sa maison pour trouver du travail, un amoureux, et sortir toute la nuit avec ses amis. Mado, quinze ans, étudie encore au collège. La vie les avait séparées, la mort de leurs parents les a rapprochées. Comme elles n’ont pas d’autre famille, le juge des tutelles va confier la garde de Mado à Patty. Mais elles doivent faire leurs preuves, l’aînée dans son travail de serveuse, Mado en obtenant son brevet.

    (GIF)

    Patty apprend qu’elle est enceinte, et il est trop tard pour avorter. Elle va donc attendre son enfant en cachette, pour que le juge des tutelles ne le sache pas et ne confie pas Mado à quelqu’un d’autre. Patty et Mado décident de ne rien changer au programme de l’été : passer le mois d’août en Ardèche, dans la maison coupée du monde laissée par leurs parents.

    La vie comme elle vient, ce sont des hauts, des bas, des rires, des larmes, mais aussi des mensonges, et des confidences. Dans une écriture à la fois dynamique, sensible et pleine de pudeur, Anne-Laure Bondoux offre aux lecteurs, le récit palpitant d’un voyage à rebondissements de Paris jusqu’en Ardèche et aux frontières hollandaises. Il y a aussi un accouchement pas comme les autres, avec les moyens du bord, l’arrivée de Robinson et les premières semaines de sa vie remplies de détresses et de bonheurs. Ces différentes péripéties vont rythmer la vie de Mado, qui en ressortira plus responsable encore et consciente du monde extérieur, une véritable transformation contée avec humour.

    De plus, les différents événements vont rapprocher encore plus les deux sœurs qui forment pourtant une paire improbable. Deux filles aussi différentes « qu’une tortue et un babouin ». L’une plutôt fêtarde, exubérante, extravagante, envahissante et généreuse, l’autre au contraire réservée, anxieuse, sérieuse et responsable. Mado considère même sa sœur comme étant une « atrophiée du cerveau » mais aussi comme sa « bouée de sauvetage ». Les deux sœurs réagissent donc à leur manière au chaos de leur nouvelle situation.

    Mado évolue tout au long de l’histoire, cependant elle reste inquiète et raisonnable. Son attachement pour sa sœur, sa tendresse pour le nouveau-né la forcent à agir, à oublier sa douleur. Le souvenir du garçon hollandais rencontré pendant l’été l’aide aussi à se projeter dans l’avenir. Elle adopte même la philosophie de Patty : « croquer la vie comme elle vient, même si elle est indigeste ». Elle regrette que ses parents ne l’aient pas accompagnée « un peu plus loin sur le chemin », mais elle ne se sent plus obligée de leur écrire ou de leur parler secrètement. Elle a ainsi affronté à sa manière la tragédie qui l’a touchée, et a pu faire son deuil.

    Dans cet ouvrage, on apprécie les détails quotidiens de la vie entre sœurs et on apprend des choses sur la maternité sur un ton humoristique. En effet, c’est Mado, seule qui se documente sur la grossesse de Patty, et se révèle apprentie sage-femme. Elle explique même à la nouvelle maman comment faire des biberons, comment changer un bébé... Ce récit touchant et direct est assez proche de la réalité. Il aborde de nombreux thèmes qui sont d’actualité dans notre société : le deuil, la DDASS ou la famille d’accueil, la relation entre les frères et sœurs, le premier amour, la maternité, ainsi que la prise de responsabilité

    par Claire Jacquot

    Avis d’un autre lecteur

    Alors personnellement moi j’ai trouvé La vie comme elle vient très très bien. J’ai beaucoup aimé la manière dont est exprimée la tendresse entre les deux soeurs qui n’ont à priori rien en commun et qui du fait d’un événement "impensable" vont devoir apprendre à vivre ensemble.

    La scène de l’accouchement, je l’ai trouvée jolie et je me suis laissée attendrir. La vie est certes difficile et elle ne fait pas de cadeaux mais elle vaut la peine d’être vécue pour quelques petits instants magiques ! Je conseille donc ce livre à toute personne qui veut passer un bon moment par Mariane

    Bondoux, Anne-Laure. La vie comme elle vient.Ecole de Loisirs, 2004 (Médium). ISBN 2211072526