Site littérature jeunesse de lille 3

Les rapports père/fils dans la littérature de jeunesse (mini thèse)

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Voici une étude thématique sur le rapport père/fils, à partir de 3 ouvrages : un roman jeunesse, un album et une bande dessinée.

    (GIF) 1.BAUMANN, Hans, FRANQUIN, Gérard, ill., GREIS, Claude, trad. J’ai bien connu Icare. [S.L] : Castor poche Flammarion, 1986. 271 p. : ill.couv.ill en coul. ; 11 x 16,5 cm. ISBN 2-08-161-866-4

    Icare ne comprend pas pourquoi son père Dédale a fui Athènes. Ils séjournent chez le roi de crète. Dédale est un inventeur (statue d’apollon, le labyrinthe, le fil d’Ariane...). L’histoire met en scène une relation entre un fils (Icare) et son père Dédale. Icare fréquente un cousin du même âge, Kalos (le fils de Perdix, soeur de Dédale)

    mots-clés : grèce ;Athènes ; mythologie ; relation parent/enfant

    (GIF) 2.CREECH, Sharon, RASCHKA, Chris. À la pêche aux nuages. France : circonflexe, 2001. 32 p. : ill. en coul. ; 29 x 23,5 cm. ISBN 2-87833-283-0 (cartonné) 13€50

    un père emmène son fils à pêcher une prise particulière : les nuages. Dans cette histoire, le père échange avec son fils, sa propre enfance et son apprentissage de la pêche aux nuages. Les belles illustrations ainsi que le texte montrent un aspect poétique à cette œuvre.

    mots-clés : nuage ; pêche ; relation parent/enfant ; réflexion sur soi, sur l’autre

    (GIF) 3.TITO. Le père de julien. Paris : Casterman ,1999 .48 p. : ill.en coul. ; couv. ill. en coul. 31 x 24cm. ISBN 2-203-35513-1 (cartonné) 8€95

    un jeune adolescent - Julien- dont son père est au chômage, tente par tous les moyens de motiver son père pour retrouver un emploi...

    mots-clés : chômage ; relation parent/enfant ;banlieue

    Introduction :

    Ce travail thématique en littérature Jeunesse a pour thème central les rapports existant entre père et fils. La première partie aborde l’aspect amour/haine entre un père et un fils qui fait en sorte que le fils peut s’éloigner du père. La deuxième partie a pour sujet la complicité et la solidarité entre le père et le fils. Enfin la dernière partie aborde les valeurs (morales, éducatives, passions ? ) que désire transmettre un père à son fils.

    1. le rapport amour/haine entre un père et son fils :

    Le père de Julien

    Dans cette bande dessinée il y a un mélange d’amour et de haine que ressent Julien à l’égard de son père, lorsqu’il rentre chez lui du lycée et qu’il voit son père prostré devant la télévision. Cet agacement est retranscrit visuellement par les paroles écrites en caractères gras, mais aussi par une domination père/ fils inversée. À la page 9, on remarque dans deux vignettes successives, la tête de l’adolescent sortir du cadre et son corps occuper la majorité de l’image. Ce qui n’est pas le cas du père qui occupe une partie moindre que le fils dans les images.

    1.2 J’ai bien connu Icare

    Dans ce roman, les rapports entre Icare et son père Dédale sont loin d’être clairs et apaisés. En effet au chapitre 2 de l’ouvrage, Icare et son cousin Kalos, font part de la découverte du tesson de verre, grâce auquel on peut allumer un feu, à Dédale. Ce dernier ne parvient pas à dissimuler sa déception. Le père aurait préféré que ce soit son fils qui fasse la découverte et non son cousin. La déception et le rejet de l’autre peuvent également venir du fils. Notamment quand celui-ci apprend par son père les conditions de la mort de son ami Kalos : une chute depuis une haute muraille, en voulant montrer à Dédale des nouvelles étoiles qu’il a découvertes. Le fait que cette mort arrange le père choque profondément Icare (cf. « Son père n’avait pas tué Kalos, mais sa mort l’arrangeait »).

    En même temps un amour filial existe entre Dédale et son fils. Ce qui se vérifie lorsqu’on voit le père surprendre son fils au sommet de la muraille « la trace de Poséidon », en position apparemment instable. Donc le père peut s’inquiéter pour son fils et par là même l’aimer. Cet amour se montre enfin dans une complicité et une solidarité qu’ils éprouvent parfois l’un envers l’autre. Cette idée sera développée dans la seconde partie (La solidarité et la complicité entre le père et le fils).

    1.3 À la pêche aux nuages

    Dans cet album poétique pour enfants, il n’y a que de l’amour entre le père et son fils. Les rapports sont idéalisés. Les sublimes illustrations de Chris Raschka confirment ce point de vue : couleurs éclatantes, illustrations abondantes qui entourent le texte, et révèlent les excellents rapports qui existent entre les deux. De plus l’idée de la solidarité filiale sera développée dans la deuxième partie.

    2. La solidarité et la complicité entre le père et le fils

    2.1 Le père de Julien

    Dans cette bande dessinée, on observe à plusieurs endroits, une complicité et une solidarité entre Julien et son père, dans les bons moments comme dans les mauvais. En effet aux pages 34-35, un changement s’est opéré chez le père qui influe sur le comportement du fils. On voit le père s’habiller superbement (chemise et cravate) pour se rendre a un entretien d’embauche. De fait, julien le regarde autrement, c’est-à-dire non avec dépit comme au début de l’histoire, mais avec fierté. Cela se voit par le sourire affiché du garçon, de plus le fait que les deux personnages sortent légèrement d’une vignette, montre qu’ils ont tous les deux repris de la confiance en eux. En outre quand le fils retrouve son père abattu (pages 36-37 : il n’a pas eu l’emploi proposé par l’entretien d’embauche), après le lycée, il ne le laisse pas tomber. Ainsi ils se parlent vraiment, et pas comme au début où le père envoyait promener son fils.

    2.2 J’ai bien connu Icare

    Plusieurs éléments révèlent au lecteur la complicité et la solidarité qui unissent Dédale et Icare. D’abord quand Dédale montre à son fils les sorties secrètes du labyrinthe qu’il a inventé, où est enfermé le minotaure .Enfin l’épisode où ils sont enfermés dans une cage les rapprochent tous les deux : chacun à besoin de l’autre pour ne pas sombrer dans cette épreuve. Cela se manifeste par la confiance du fils dans la capacité d’inventer du père :celui-ci réalise avec des plumes d’oiseau, deux grandes paires d’ailes pour permettre à lui et son fils de s’échapper. qui plus est la créativité frénétique du père n’est possible que par une confiance absolue du fils.

    2.3 À la pêche aux nuages

    Il y a une véritable complicité entre le père et son fils qui partent à la pêche aux nuages. En effet tout au long de l’album, les illustrations montrent un père qui soit, tient son fils par la main, soit entre ses bras. Et le fils est toujours à l’écoute du père.

    3. les valeurs éducatives transmises d’un père à son fils

    3.1 Le père de Julien

    Pour l’anniversaire de son père, julien décide de lui offrir un organiseur électronique. Comme cet objet est trop cher, il le vole. Quand il est chez lui et qu’il l’offre à son père. Celui-ci devine en observant l’attitude de son fils, qu’il a volé cet objet. Afin d’inculquer à son fils quelques repères moraux, il jette à terre l’organiseur et dispute son fils. Ensuite, le lendemain de la convocation du père par l’assistante sociale du lycée. Ce dernier décide d’aider son fils à s’en sortir, en le réveillant et en préparant le petit déjeuner, afin de lui montrer des repères à son enfant : se lever tôt et aller en cours.

    3.2 J’ai bien connu Icare

    Ce que Dédale arrive à transmettre à Icare c’est la capacité de s’émerveiller devant les origines mythologiques du monde. Notamment lorsqu’il lui raconte comment les pirates sont devenus les dauphins qu’ils regardent lors d’une promenade à deux sur la mer. Cependant, on a une impression globale d’échec. En effet la mort d’Icare montre à quel le fils refusait d’écouter les principes de prudence du père : il s’est trop rapproché du soleil, puis est tombé dans la mer. De même, on le voit tout au long du livre, Dédale n’a pas su transmettre le goût des inventions à son fils.

    3.3 À la pêche aux nuages

    En plus de la pêche que le fils apprend par son père, il apprend autre chose tout aussi important : regarder la nature autrement. Par exemple ce regard poétique se porte sur les lampadaires : « Regarde les lampadaires ! A dit mon père, ils brillent comme une rangée de petites lunes ». Et l’illustration se fait écho du texte, puisque l’on voit les lampadaires devenir progressivement des « petites lunes ». De même le père montre à son fils des arbres et lui dit qu’ils ressemblent à des soldats au garde à vous en uniforme vert. Et ces mêmes arbres à travers les illustrations deviennent progressivement des militaires.

    Conclusion

    À travers ces 3 ouvrages, on s’aperçoit de rapport modèle, unique entre un père et son fils. Il peut être fait de déception, de rejet très fort comme dans le roman J’ai bien connu Icare, de solidarité avec Le père de Julien, ou de complicité tendre avec À la pêche aux nuages.

    Xavier Motte deust 2