Site littérature jeunesse de lille 3

La boxe du grand accomplissement, de Jean François Chabas

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Le récit de la vie d’un orphelin est souvent touchant, parfois même tragique. Pourtant le parcours de Rutger Dijk, héros du nouveau roman de Jean-François Chabas, nous délivre un message plein d’espoir et de courage. Alors qu’il est encore nourrisson, Rutger,un jeune Hollandais, perd ses parents et part pour l’orphelinat. C’ est dans cet univers hostile et barbare qu’il trouve une raison à sa vie grâce à l’ami Gerrit, directeur de l’orphelinat, qui lui transmet sa passion pour la boxe. Dés lors, Rutger va s’investir corps et âme pour différentes disciplines martiales qui, des années plus tard, vont l’amener en Chine et au Japon pour recevoir l’enseignement des grands maîtres.

    (GIF)

    Loin de l’esprit des bagarres de rue et des règlements de comptes de voyous, Rutger, dont l’avenir était tout sauf prometteur, acquiert une spiritualité et une sérénité qui finalement lui permettront de vivre une existence paisible et passionnée auprès de sa femme Yukiro, une Japonaise qui fait comme lui le métier de traducteur pour gagner sa vie.

    La boxe du Grand accomplissement n’est pas un roman qui s’adresse spécialement aux amateurs d’arts martiaux mais à tous les adolescents en quête d’identité, et dont l’ennui est source du mal intérieur qu’ils ressentent. Rutger n’avait au départ rien pour lui et sa passion pour la boxe l’a sauvé. Mais son épanouissement n’aurait-il pas pu passer par la pratique d’un instrument de musique ou de n’importe quel sport.

    JF Chabas nous propose ici un roman plein de justesse. Son écriture est mature sans être complexe et malgré la gravité des situations, il ne tombe jamais dans le dramatique larmoyant mais préfère traiter les sujets avec beaucoup d’humour et de légèreté. Quelques références historiques sont proposées en toile de fond, comme les inondations des Pays Bas dans les années 1950, ou l’occupation japonaise de la Chine. Elles font de ce roman une oeuvre riche et complète, sans autre prétention que de divertir le lecteur.

    par Rémy Lécluse, Deust STID, octobre 2004

    Chabas, Jean-François. La boxe du grand accomplissement. Ecole des loisirs, 2004. (Médium). 225 p. ISBN 2211075703