Site littérature jeunesse de lille 3

Les Tuniques Bleues

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    (BMP)

    Nombreux sont les livres et les bandes déssinées qui ont rythmé mon enfance, mais seul Les tuniques bleues continuent encore aujourd’hui à me faire rire. Ces BD racontent l’histoire du sergent Cornélius Chesterfield, ex garcon boucher et de son acolyte le caporal Blutch, ex barman, engagés dans l’armée à cause d’une beuverie mal assumée.

    À travers ces 2 personnages, Lambil (dessinateur) et Cauvin (scénariste) nous entrainent au milieu de la Guerre de Sécession qui opposa le nord au sud des États-Unis entre 1861 et 1865, ainsi que dans quelques albums, les relations de l’armée nordiste avec les indiens.

    À travers toutes leurs incroyables aventures, les auteurs nous montrent les différntes étapes majeures de ce conflit, mais toujours dans l’humour, notament grâce à Blutch qui ne rate pas une occasion pour essayer de deserter, mais qui est sans cesse collépar l’autre acolyte, le sergent Chesterfield, le stéréotype du bon soldat qui ne discute pas les ordres et se vante d’avoir des cicatrices de guerre à pouvoir montrer à sa famille. D’autre part, certains de leurs albums traite du racisme, notamment avec le capitaine Nepel, caricature de Le Pen, qui prétend avoir perdu un oeil pour défendre un indien, tout en excluant les noirs et les indiens de son fort.

    (JPG)

    Pour finir, j’encourage tous les lecteurs à lire ces albums, qui à travers l’humour des deux principaux protagonistes, nous explique une guerre peu connue en France et qui pourtant joua un rôle fondamentale dans la création des États Unis actuels.

    (JPG)