Site littérature jeunesse de lille 3

Voici le secret qui m’a fait voyager parmi les étoiles, by Yuko

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Un être aux cheveux de blé, qui fait voyager

    Le Petit Prince tout droit sorti de l’esprit d’Antoine de Saint Exupery, un livre accessible par tous bien que très philosophique. Ce livre je le connais depuis longtemps d’ailleurs les premiers souvenir que j’en ai remontent aussi loin que mon esprit peu se rappeler... un livre jauni dans la bibliothèque des filles, un livre assez petit dont les pages commencent à s’abîmer mais qui pourtant reste très bien conservé pour une première édition qui sert régulièrement ; ce livre que ma grand-mère m’a lu dès que j’ai su comprendre et qu’elle m’a prêté dès que j’ai été en mesure de comprendre ce que je lisais.

    (JPG)

    J’étais émerveillée. Un petit garçon qui a sa propre planète, qui fait déjà les choses « comme les grands » et qui voyage de planète en planète sans avoir besoin de fusée, il vole alors... moi aussi je veux voler, moi aussi je veux voyager de planète en planète. Voila comment me sont venues certaines de mes passions et de mes rêves, la première celle de l’astronomie, les étoiles me fascinent pas de là à penser qu’il existe une planète où il n’y a qu’un allumeur de lampadaire mais au point de vouloir découvrir ces lieux complètement différents ,de voyager parmi elle, ma passion pour le dessin car oui même s’ils restent assez enfantins les dessins de Saint Exupéry m’ont toujours fascinée et ensuite ce rêve de pouvoir voler, faire comme les oiseaux pour voir le monde différemment, d’au dessus.

    Mais en même temps le petit prince me faisait de la peine, oui car il semblait toujours si triste, à la recherche de quelque chose qu’il ne pouvait atteindre, en constante recherche de lui-même. D’ailleurs plus tard en relisant ça étant plus âgée, j’ai associé ce livre à la recherche du moi et la recherche constante de l’homme. L’idée principale qu’il démontre n’est d’ailleurs que le fait que l’homme recherche quelque chose qu’il a généralement déjà en sa possession ou dans son entourage proche et que c’est en le perdant qu’il s’en rend compte. Bref, car nous ne sommes pas là pour parler philosophie...

    Encore maintenant c’est un livre que je lis régulièrement, j’aime l’idée générale, la façon dont c’est écrit et la façon dont Antoine de Saint Exupéry arrive avec ce livre à faire que je me perds chaque fois dans mon imagination. Il restera un de mes livres préférés.

    © Yuko alias Gaelle MOUVET

    L1 HSI, Langues et Culture Antiques

    Post-scriptum

    Antoine de Saint Exupery, Le Petit Prince, édition à l’usage des classes de 1943, édition illustrée par l’auteur, 93 pages, traduction par Raynal et Hitchcock.

    Site officiel du Petit Prince édition Gallimard