Site littérature jeunesse de lille 3

Grand-mère Kalle

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Derniers messages publiés dans les forums

    (JPG)

    Il était une fois une maman - ma maman- qui cherchait à tout prix à retrouver l’histoire de grand mère Kalle, récit que lui racontait sa propre mère. Grand-mère Kalle c’est l’histoire qui rend nostalgique tous les gramoun(1) de la Réunion(2), petite île paradisiaque située au milieu de l’océan indien(3) et dont la plus vivace des légendes reste bien celle de cette vieille sorcière qui mange les enfants.

    En effet chacun a une histoire personnelle vis-à-vis de cette légende dont Yves Manglou fit son premier roman au grand désespoir de ma mère qui espérait en lisant ce livre retrouver le personnage qu’elle avait connu. Mais plus racontée qu’écrite, cette histoire transmise de générations en générations, chacun en a sa version. Malheureusement ce livre -en tant qu’écrit- ne faisait pas sentir tous les sentiments et nuances que la voix offre.

    Trop compliqué pour que je puisse le lire toute seule, j’attendais chaque soir que l’on vienne me lire quelques pages avec beaucoup d’impatience mais surtout quelques appréhensions face à cette sorcière cruelle. Mais dés le lendemain, mes peurs étaient oubliées et on jouait à grand mère kalle « kel heur y lé »(4) dans les cours de recréations et à écrire des formules magiques comme celles présentes dans le livre. Ainsi je découvris moi aussi l’histoire de mon pei(5) car plus qu’un simple conte, le livre retrace quelques faits historiques propres à la Réunion tout particulièrement la période de l’esclavage. Il a pour but de promouvoir les mémoires de l’île.

    L’histoire restera mythique et envoûte encore le public. L’auteur montre qu’il est capable de suivre l’évolution culturelle du pays et inscrit désormais son livre comme partie intégrante du patrimoine réunionnais face à un public toujours fidèle au z’histoire lontan(6).

    Le souvenir que j’en garde, c’est la grande amertume de ma mère qui, à la fin du livre, resta extrêmement déçue. J’étais triste pour elle qu’elle n’y retrouve pas ses souvenirs d’enfances. Mais chaque 31 Octobre, cet Halloween "péi" me rappelle combien posséder sa propre identité culturelle permet d’avancer sereinement dans la vie.

    Plus que le livre, ce récit a été pour moi l’occasion de découvrir un pan entier de la culture réunionnaise à travers les anecdotes qui fleurissent dès lors qu’on évoque cette histoire. Ce pan a malheureusement tendance à s’affaiblir au profit d’une culture toujours plus occidentale.

    (1)gramoun : personne âgée en créole

    (2)http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand-M%C3%A8re_Kalle

    (3)http://fr.wikipedia.org/wiki/La_R%C3%A9union

    (4)http://www.ecoles.ville-larochesuryon.fr/zep/grandmere.htm

    (5)péi : "local" (ici traduit par pays) en créole

    (6)z’histoir lontan : les histoires d’antan

    MÉLANIE BOYER 1ére HSI

    MANGLOU, Yves. Grand-mère Kalle. Éditions du Pailles-en-queue noir, 1999. - ISBN 2-912797-02-0

    MANGLOU, Yves. Grand-mère Kalle. Orphie (Chevagny-sur-Guye), 2006. (Autour du monde jeunesse). ISBN 2-87763-337-3

    Broché 12,95 EUR

    Forum de l'article : 1 contribution(s) au forum

    Grand-mère Kalle, Par : yves Manglou, 1er décembre 2008

    Bonjour,

    Un auteur est toujours heureux de voir son livre se promener... Chez les chtis par exemple. Tu diras à ta maman où alors tu lui relis l’avant-propos :personne n’a la même grand-mère kalle, je le sais puisque j’ai eu la mienne... et j’ai fait un mix pour essayer de refléter un peu les images floues qu’elle pouvait évoquer... Dis-lui également que ce n’est qu’un roman qui a fait réagir à la Réunion où il a été vendu à 15000 exemplaires !

    Je te souhaite un bon cari avec des frites et des moules autour... Le mélange et le pas vers l’autre valent tout l’or du monde.

    Amicalement Yves Manglou

    Retour au début des forums