Site littérature jeunesse de lille 3

Le journal de Zlata, de Zlata Filipovic

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Derniers messages publiés dans les forums

    Zlata, une jeune fille bosniaque, est heureuse en ce mois de septembre 1991. Elle rentre en 5ème après avoir passé d’agréables vacances en famille et elle retrouve ses amies et ses activités. En avril 1992, tout s’arrête parce que la guerre éclate. Zlata est obligée de cesser les cours et toutes ses activités. Les tirs d’obus détruisent les habitations et font de nombreux morts parmi la population. Les bâtiments sont en feu, comme la maternité de Sarajevo, où deux bébés naissent dans un climat de destruction et de haine. Une grande partie de la population fuit le pays et la guerre civile. Malgré ce climat d’horreur, la vie continue et s’organise dans cette ville que les habitants ne peuvent plus quitter. À ce moment Zlata ne peut plus quitter Sarajevo car les convois qui étaient organisés ne partent plus. Ainsi Zlata va être contrainte de rester sur place jusqu’à ce qu’une journaliste apprenne qu’elle écrit un journal et demande à en emporter une partie en France pour le montrer à un éditeur. Que sont devenus tous ceux qui sont restés à Sarajevo ?

    (JPG)
    © Pocket jeunesse, 2004

    Le journal de Zlata nous propose un récit empreint d’une vision enfantine mais très vraie de la guerre. A 11 ans seulement, la jeune fille explique l’horreur dans laquelle elle vit, posant un regard sans complaisance sur le monde et sur les hommes politiques. Ce livre est émouvant et donne à réfléchir quant à ce que l’on devrait faire pour maintenir la paix dans un pays. Dans ce récit de son enfance, Zlata nous montre que ce sont les innocents qui ne demandaient qu’à vivre en paix qui sont les victimes de la folie des autres. Le journal de Zlata s’adresse à des lecteurs qui s’interrogent sur la guerre de Bosnie mais je pense qu’il devrait et qu’il est mis en avant par certains professeurs de collège. Si bien que je pense que ce témoignage devrait être davantage mis en avant auprès des adolescents car il montre que la guerre n’est pas une chose figée. De plus, je pense que ce livre fait office de témoignage sur la guerre, comme a pu l’être Le Journal d’Anne Frank.

    La publication du Journal de Zlata en France en 1993 a permis à la jeune bosniaque de quitter Sarajevo grâce à la protection de François Léotard et de l’éditeur, Bernard Fixot.

    Lieux et milieu  : Sarajevo avant et pendant l’agression subie en Avril 1992.

    Personnages  : Zlata , ses parents, ses grands-parents, ses amis et ses voisins.

    Début et fin  : le journal couvre la période de la guerre de Bosnie, avant et pendant. Elle y raconte son quotidien jusqu’à ce qu’elle quitte Sarajevo.Zlata a une enfance heureuse au début de son journal, elle a une vie sociale active et elle a beaucoup d’amis.Puis quand la guerre commence elle se retrouve très vite séparé de ses amis qui quittent le pays face à l’offensive,condamnée à vivre en hermitte car les obus tombe en rafale. Son moral est au plus bas mais lorsqu’elle apprend qu’elle va pouvoir quitter Sarajevo elle est à la fois triste et heureuse. Elle va à la fois laisser sa famille à Sarajevo mais dans la même temps elle va partir de cette ville en Guerre.

    Chronologie  : du 2 septembre 1991 au 19 octobre 1993. Avec en plus une postface qui va jusqu’à décembre 1993.

    Genre  : journal qui nous plonge dans la réalité de la guerre.

    Anne-Cécile Meurisse, Deust STID, novembre 2004

    MAJ juillet 2013

    Post-scriptum

    FILIPOVIC, Zlata. Le jounal de Zlata. Pocket jeunesse, 2004. Traduit du serbo-croate par Alain Cappon. Préface de l’auteur. Traduit de l’anglais par François Laurent. 207 p.-24 pl. : illustrations en couleur ; 18 x 11 cm (Pocket Jeunes Adultes). ISBN 2266147390 Broché 6,10 €

    Mots-clés : guerre / Sarajevo / enfance volée / Bosnie

    Forum de l'article : 4 contribution(s) au forum

    Le journal de Zlata, de Zlata Filipovic, Par : emeline, 15 décembre 2006
    moi ki est 16ans jai reçu une belle leçon de courage et dhumanité ! cette fille est tré etonnante et voilà je vou conseille a le lire car c un formidable temoignage historique ! bisou a tou
    Le journal de Zlata, de Zlata Filipovic, par nini2, 27 décembre 2006
    oui c’est vrai mais desfois c’est pas facile à suivre surtout avec les prénoms il y en a de trop on ne sait qui est qui à part ce détail cette fille écrit vachement bien pour une fille de son age .
    Voir en ligne :
    Le journal de Zlata, de Zlata Filipovic, par Escher, 10 janvier 2007
    ça je suis d’accord, j’ai également été très étonné de voir la maturité de cette jeune fille, et il est aussi vrai que les noms trop nombreux ralentissent un peu la lecture , néanmoins voir cette guerre par les yeux d’une jeunesse victime de la guerre est très interressante , j’ai lu ce livre une première fois en 3e et maintenant qu’on parle de la guerre de Yougoslavie en cour de terminale je sens que je vais relire ce livre ... > directo la librerie > ...
    Retour au début des forums
    Le journal de Zlata, de Zlata Filipovic, Par : susan p, 23 septembre 2006
    jai beaucoup aimer le journal de zlata car une fille qui temoigne la guerre a 11 ans waou
    Retour au début des forums