Site littérature jeunesse de lille 3

Une photo de grand-mère, d’Esther Hautzig

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Sara est une fillette très heureuse dans sa famille, elle vit à Vilna, nous sommes en 1939 et c’est bientôt Noël. Un jour le facteur apporte une invitation d’un cousin des Etats-Unis, pour l’exposition Universelle de New-York, pour sa maman et sa grand-mère Hanna. Sara découvre très vite qu’il existe un mystère à propos d’une photo de famille réclamée par cet oncle Benjamin.. Espiègle, elle décide avec sa meilleure amie de découvrir ce secret si jalousement gardé. Sa curiosité va l’amener à vivre des émotions auxquelles elle ne s’attendait pas. Enfin, elle découvrira qu’elle est assez grande pour comprendre et ressortira plus forte. Le soin apporté aux détails des personnages et des lieux n’est pas le fait du hasard...Sara n’est autre que l’auteur qui a adoré son enfance. Et cet événement a tout particulièrement marqué sa vie...Il est rendu sous forme de dialogue vivant, facile à lire, comme s’il datait de la veille.

    (GIF)

    Une photo de grand-mère est destinée au minimum aux pré-ados. Si on ne tient compte que du sujet de l’histoire, elle aurait pu se dérouler n’importe où et à n’importe quelle époque. Aussi que la famille soit de confession juive n’est qu’accessoire, même si pour l’auteur il en est autrement. Tout lecteur a pu être confronté à la révélation d’un secret de famille ou le sera. On peut comprendre par contre que s’il n’y avait pas eu cet amour, cette solidarité et ces échanges au sein de cette famille, la fin aurait pu être plus conflictuelle. On pourrait préconiser ce livre dans le cadre scolaire sur les relations parents/enfants sur un thème tel que : faut-il tout dire ?

    par Debeir, Deust STID, novembre 2004

    Avis d’un autre lecteur

    Une petite fille d’une famille bourgeoise polonaise des années trente va découvrir qu’une simple photo peut révéler bien des secrets. Ce roman exploite le thème classique du secret de famille. L’héroïne est une petite fille curieuse qui évolue parmi des personnages essentiellement féminins. La famille est, ici, une affaire de femmes.

    L’auteur met en scène des personnages toujours positifs, disposés à dépasser les anciennes rancoeurs. La famille est donc présentée comme le lieu de la réconciliation et du pardon. Le message est sans doute réconfortant pour les jeunes lecteurs, il peut paraître naïf aux adultes. De plus, le secret dont il est question ici peut sembler bien quelconque à l’heure des familles recomposées...

    L’auteur a la volonté affichée d’évoquer la vie durant les années trente en Pologne. Mais le lecteur éprouve quelques difficultés à adhérer à ce projet : les descriptions de la ville de Vilna ne suffisent pas à dépayser.

    Critique proposée par Zawadzki Véronique

    HAUTZIG, Esther. Une photo de grand mère.Ecole des loisirs, 2004. (Neuf). ISBN 2211071872