Site littérature jeunesse de lille 3

Planète Janet sur orbite, de Dyan Shledon

"Les parents viennent de Mars, les ados de Vénus"
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Le livre planète janet sur orbite de Dyan SHELDON a été publié aux éditions Bayard Jeunesse dans la collection "millézime" en juin 2006.Traduit de l’anglais, par Anouk JOURNO-DUREY, il fut d’abord publié en 2004, aux éditions anglaises Walker books Ltd., sous le titre de planet Janet in orbit. L’illustration de la couverture a été réalisée par Griff. Tout d’abord, elle indique en haut, à droite un logo précisant "Danger, interdit aux parents", puis montre une jeune fille concentrée tapant à l’ordinateur -instrument moderne- ces joies et ces peines symbolisées par des coeurs pleins et brisés. De plus, son ombre représente celle d’un garçon ce qui laisse aux lecteurs une certaine perplexité. Cette couverture est très colorée dans les tons mauves, jaunes et roses, ce qui attire l’oeil avant la lecture du livre...

    Planète Janet sur orbite est le second roman écrit par Dyan SHELDON et narrant des aventures de Janet. En effet le premier intitulé Planet Janet raconte que Janet, 16 ans, prend une décision qui va changer le cours de son existence : elle entre dans une "phase philosophale" avec sa meilleure amie Disha. L’adolescente livre à son journal intime ses réflexions au jour le jour sur sa famille délirante et en pleine crise, ses amis, l’école...Ici, dans ce second livre, qui peut tout à fait être lu sans avoir eu la connaissance du premier, Janet raconte chaque jour une nouveauté dans ce journal intime passionnant et lui confie tout les faits de son quotidien plus ou moins difficile, ses idées, ses galères, sa vie...

    (JPG)

    En effet, Janet est une adolescente de dix-sept ans, vivant à Londres, toujours dans le domicile parental. Son père psy est séparé de sa mère, surnommée "La Crise", qui a un nouveau petit ami et son frère Justin est parti en Amérique du Sud pour photographier des pauvres. Janet va passer en terminale, mais pendant ses vacances d’été, elle doit travailler, si elle veut se payer un séjour en Grèce avec Disha, sa meilleure amie. Elle trouve alors un petit job en tant que serveuse chez Durango, un restaurant chic, où elle remarque que l’esclavagisme existe toujours à travers ses pieds endoloris, et ses muscles de visage contractés par le sourire forcé face aux clients odieux.Elle fait pourtant une belle rencontre, celle d’un bel australien, serveur aussi, qu’elle qualifie de "perfection masculine" prénommé Ethan. Mais tout ne se passe jamais comme on le veut, ni comme on le pense...

    Des repères en manque ou voie de disparition

    La vie de Janet est bouleversée. En effet, ses parents viennent de se séparer à cause d’une relation que son père a eue avec une autre femme, ce qui complique la façon dont Janet voyait la vie en couple. De plus, c’est une période de crise pour elle, elle est à un âge où l’on se pose beaucoup de questions, et surtout où l’on se remet vite en question. Entre l’enfance et l’age adulte, ce n’est pas toujours facile de trancher. En outre, des nouveautés entrent dans sa vie, comme l’apprentissage de la conduite avec son père, qui est une catastrophe et qui la déstabilise. Sans oublier, qu’en plus de son nouveau petit ami, sa mère lui ramène deux nouvelles filles, qu’elle doit accepter comme deux soeurs, alors qu’elle ne les supporte pas. Mais n’omettons pas, en prime que les seuls repères que Janet avait, disparaissent pour de multiples raisons. Elle qui était habituée aux supermarchés et aux grandes marques comme ses céréales "Nestlé", doit tout à coup modifier son alimentation, et manger à cause des idées de Robert, le nouveau petit ami de sa mère tout ce qui est bio, donc qui provient des producteurs et des marchés. C’est un changement radical qui ne convient pas à la jeune fille. De plus, maintenant, elle doit s’acheter ses vêtements, elle-même, alors qu’elle n’a pas un sou car son patron la paie une misère. Cela est horrible pour elle, elle décide alors de prendre un peu d’argent à son frère parti, et lui remboursera dès que possible. S’ajoute à cela le shopping, car comme toute adolescente, elle raffole du shopping. Mais par rapport aux idées écologiques de Robert, elle doit ce noël-ci, confectionner elle-même ses propres cadeaux. Elle ne comprend pas, c’est si simple d’acheter des petits cadeaux même à bas prix, pourquoi les faire soit même... Mais le plus gros problème pour Janet, ce sont ses rapports avec sa meilleure amie. Depuis qu’elle sort avec Ethan et se dit amoureuse, elle délaisse la jeune fille qui ne comprend pas et ne supporte pas d’être réjettée par sa meilleure amie pour un garçon, alors qu’elles étaient toujours ensemble.

    L’amour et l’amitié, tout un programme, ou plutôt, tout un problème...

    Deux grands soucis dans la vie d’un adolescent, l’amour et l’amitié, car tout deux très importants. Ici, Janet a plus de problèmes à comprendre l’amour dans toute sa compléxité. En premier lieu, il y a l’histoire entre Disha, Ethan et Sky, serveuse aussi chez Durango. Certes Ethan sort avec Disha depuis que Janet l’a rencontrée. Disha est transformée, elle ne veut plus sortir, ne parle que de lui, garde toujours son portable près d’elle pour avoir des nouvelles, il devient son obssession. Elle cède à tous ses caprices en prétextant qu’elle est amoureuse. Mais Janet le surprend en train d’embrasser Sky devant le restaurant et après quelque temps d’hésitation, le dévoile à sa meilleure amie qui, très en colère la rejette et ne veut plus lui parler. Après cela, Janet surprend une conversation, ou plutôt une dispute entre sa meilleure amie et ce serveur australien où elle se rend compte que ce dernier malgré le fait qu’il trompe sa petite amie, ce qui pour lui n’a rien de choquant, est très jaloux envers sa copine et l’interdit de rester avec ses amis.Une histoire très compliquée et aberrante pour Janet ou le trompeur se venge en se disant trompé pour être mieux excusé. Dans un second temps, il y a Flynn et marcus, deux grands amis de Janet qui lui avouent leurs sentiments amoureux et tente tout ce qu’ils peuvent pour la séduire. En effet, ils sont capables de tout pour la satisfaire et la séduire. Par exemple, Marcus l’accompagne pour choisir des bottes alors qu’il déteste le shopping. Ils accourent quelque soit le problème ou la situation, dès que Janet les appelle et veulent toujours être le premier, une concurrence s’installe donc entre les deux garçons,pour autant c ’est Flynn qui gagne le coeur de la jeune fille à noël. N’oublions pas la relation entre sa mère et son nouveau petit ami, Robert. Sa mère se sent libre comme elle n’est plus avec son père, et décide de sortir plus souvent, de rajeunir en quelque sorte. Elle sort beaucoup avec ce nouvel homme et adhère même à ses idées écologiques par amour ce qui rend Janet dubitative : comment peut-on changer autant pour plaire à un garçon, c’est inadmissible, pour elle le naturel prime.

    Mais quand la famille arrive, les nouveautés s’installent et les conflits s’amplifient

    Tout d’abord, le premier grand changement est pour Janet, la séparation de ses parents à cause d’un adultère de la part de son père que sa mère n’a pu accepter. D’une part, sa mère décide alors de "revivre" et d’être à nouveau libre. Elle rencontre donc un nouvel homme très différent de son père et trop écolo au goût de Janet. Tout cela entraîne des conflits entre la mère et la fille qui ne se comprennent pas. Ils sont souvent provoqués par la jeune fille car c’est une sorte de provocation dûe au fait qu’elle se sent rejetée par celle-ci. D’autre part, son père, qui se retrouve seul dans un petit "squatt" comme dit Janet, regrette et culpabilise mais il est trop tard pour reconquérir sa femme, qui a déjà trouvé le bonheur ailleurs. Il rencontre alors son "remplaçant", Robert, qu"il apprécie. Il le trouve très sympathique et malgrè leurs idées différentes parle bien avec lui et accepte cette nouvelle situation, s’en réjoui même. En outre, il y a Justin, le grand frère, qui lui n’est que cité dans l’histoire, non présent car en voyage en Amérique du Sud pour un reportage photo au sujet des pauvres. Mais il est utile en quelque sorte à Janet, surtout question argent. Enfin, il y a la grand-mère paternelle, qui n’aime pas son fils et qui est donc contente que la mère ,soit séparée de lui. De plus, elle apprécie beaucoup robert et ses idées écologiques, ce qui l’amène à retrouver goût aux manifestations, auxquelles elle participe et où elle se fait aussi arrêter. Elle se retrouve au commisariat après que Janet l’ai vue à la télévision. L’entente ou le conflit avec toute cette famille dépend des humeurs de chacun et surtout de Janet, mais c’est ça la vie de famille...

    Une vie d’adolescent, c’est nouveau et compliqué à la fois

    En effet, être adolescent, c’est se trouver entre deux phases de la vie, lenfance et l’âge adulte. C’est une période de transition compliquée pour la jeune fille marquées par des changements physiques, la puberté, intellectuels,compréhension de la vie et surtout de sa vie, affectifs, modifications relationnelles, et psychiques, acquisition de l’autonomie et recherche identitaire. Tout cela bouleverse l’adolescent qui se pose trop de questions pour comprendre. Janet doit ici faire des concessions et prendre des responsabilités. Elle doit jouer la nounou pour les deux filles de Robert, même si elle ne les aime pas, elle doit respecter les regles écologiques imposées encore par Robert, elle doit travailler pour s’acheter ses vêtements et se payer son voyage, tous ses loisirs et sorties sont à ses frais, elle doit apprendre à conduire, à l’école, elle doit gérer la rubrique de l’amie mystère dans le journal du lycée. Mais ce n’est pas facile pour Janet qui aimerait grandir pour ne plus être contrôlée par ses parents, tout en s’amusant encore, ce qui n’est pas possible. La vie d’adulte est très compliquée, on ne peut pas faire ce que l’on veut. Mais à travers cet apprentissage de la vie, elle mûrit et comprend mieux certaines choses comme les réactions de ses parents ou de ses amis ou la vie dans le monde où elle grandit. Mais avant cela, la vie d’une adolescente est compliquée. Janet critique et râle beaucoup dans son journal, elle n’est pas souvent contente. Elle est aussi très curieuse,par l’intermédiaire de l’amie mystère enquête sur les gens, même si parfois elle tombe par hasard sur ce qu’elle ne devrait pas voir ou savoir, comme Ethan embrassant Sky ou entendant que Ethan est jaloux. Elle utilise dans son journal parfois des codes surtout pour les prénoms qu’elle remplace par des surnoms comme "la crise" pour sa mère, ou Monsieur-Je-venge-le monde-entier pour Robert, ou par des initiales comme LC pour "la crise". De plus, elle se sent rejetée par tous, et exprime dans son journal intime tout ce qu’elle ressent car personne ne l’écoute, ni ne la comprend. Elle a bien sûr des idées très différentes des adultes même si avec Disha, elles veulent philosopher pour comprendre l’avenir qui les attend. Elle se cherche, veut être artiste mais n’a pas de talents pour, se rend alors compte qu’elle raisonne comme son père et analyse les gens de la même manière. Sans oublier que comme la plupart des ados, elle croit plus à ce qu’elle voit à la télévision, qu’à ce qui se passe en réalité, peut-être parce qu’elle a peur et qu’elle veut se protéger de ce monde étrange et nouveau qui l’attend. Elle exhibe dans son journal sa quête d’authenticité et de profondeur, d’où son besoin de se confier. Cela rappelle le symbole présent sur la couverture "danger, interdit aux parents", qui est sûrement le signe d’un renfermement, d’un secret mais aussi du fossé présent entre les adultes et les adolescents.

    Voici pour resumer, comment un adolescent ressent sa vie par l’intermédiaire de l’introduction de Janet dans sa rubrique l’amie mystère (page 152) : « Le stress te submerge ? La déprime te guette ? Tu en as assez qu’on profite de toi ? Qu’on te casse les pieds ? Qu’on ne te comprenne pas ? Les soucis s’accumulent ? Tu manques de confiance en toi ? Tes parents t’ignorent ? Tes amis pensent que tu fait partie des meubles ? Tes profs te mènent la vie dure ? Tu trouve le monde difficile à suivre ? Eh bien, souffle ! L’AIDE EN LIGNE est là pour toi !!! Quel que soit le problème - de coeurs, de poids...-, moi, l’Amie Mystère, je t’aiderai à le résoudre. Envoie tes questions, tes préoccupations au sujet de la vie et de notre planète, à l’Amie Mystère, c/o La voix des Lycéens. Maintenant, tu n’es plus seul(e) ! ». Cela montre que la vie n’est pas facile pour un adulte non plus, on ne peut pas faire ce que l’on veut. Même si la vie d’adulte rime avec la liberté, cela n’empêche qu’elle est aussi composée de nombreuses responsabilités pas toujours faciles à assumer. Un adolescent veut rester enfant tout en étant maître de sa vie et en ayant acquis la liberté mais cela ne fonctionne pas ainsi. Ce journal montre en plus, que la vie pour un adolescent dans la société actuelle où il vit tourne autour de nombreuses règles, plus ou moins agrèables à supporter, à respecter. Le jeune grandit lorsqu’il mûrit et qu’il comprend que la vie, c’est bien plus que des problèmes de poids, de vêtements ou de petit ami.

    Lors de la lecture de ce journal intime, le lecteur, souvent adolescent, s’identifie à la jeune fille par l’intermédiaire de son journal, de ses paroles, de sa vie,... Il peut imaginer sa vie et la comparer à la sienne. Il peut alors comprendre certaines choses dans sa vie, ce qui le ravit car il n’est plus dans le doute et se sent plus rassuré de trouver quelqu’un comme lui qui lui ressemble, même si c’est le personnage d’un livre, car il pourrait être réel. Il comprend alors en outre qu’il n’esyt pas le seul dans sa situation et se sent en quelque sorte soutenu. De plus, cette jeune fille a beaucoup d’humour qu’elle laisse paraître dans son écriture, ce qui rend la lecture encore plus agrèable.

    Ce livre reflète donc bien la réalité de la vie dure que mène un adolescent. Dans ce journal intime, la jeune fille se confie, se livre totalement au lecteur qui compati car se reconnaît à travers elle et la comprend. L’ayant trouvé très agrèable, distrayant et facile à lire, je le conseille vivement tout d’abord à toute personne appréciant les romans miroirs, les journaux intimes et les récits de vie, mais surtout aux adolescents à partir de treize ans, âge où la puberté commence, même plus vers la fin du collège. De plus, l’adolescent s’identifie à Janet, car elle est aussi une ado, mais une ado d’aujourd’hui avec ses crises, son mal-être, ses joies. C’est un journal à la Bridget Jones, très intéressant. En outre, il y a un style très fluide, mais aussi avec une présence de différentes polices de caractère en fonction du sentiment que Janet veut faire passer par ce mot : italique pour les mots doux, gothique pour le mal-être, en gros et gras pour accentuer le mot très important... C’est donc un livre très attirant pour les ados car l’écriture n’est pas monotone et l’histoire donne envie de lire. Ajoutons à cela que malgrè sa destination aux jeunes, il n’y a pas de vocabulaire graveleux appartenant aux ados comme des codes même si l’on trouve parfois des petits mots de code de la part de Janet comme le"t." pour "très", de manière à ce que le sparents ne comprennent pas, ce qui plaît aux adolescents , le livre étant à la base interdit aux parents. Enfin comme la culture texto, Janet ne s’embarrasse pas de structures grammaticales ce qui est donc en outre un autre point pour que ce livre soit plus abordable aux adolescents même si cela est discutable pour certaines personnes. Cela dépend certes du jeune, de ses attentes et surtout de ses goûts et de ses envies de lire. Le but premier d’un livre est de plaire au lecteur.

    Post-scriptum

    Lucas Lisa, HSI1, UFR lettres et cultures antiques.