Site littérature jeunesse de lille 3

Entre chien et Lou, de Florence Thinard

Une leçon de vie et de morale pour des adolescents à travers l’enquête d’une jeune fille ...
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Après la découverte de gribouillis dans son placard, une jeune adolescente fait preuve de courage et de ruse pour découvrir ce qui se cachent derrière ces écritures...

    Entre chien et Lou” :

    Biographie : Florence Thinard d’origine française est donc née à Royan en 1962. Diplômée en relations internationales, d’abord journaliste dans un mensuel Médias Marketing de la presse régionale, elle devient ensuite rédactrice en chef de l’hebdomadaire "Les Clés de l’actualité junior" chez Milan Presse, elle apprend alors comment expliquer l’actualité à de jeunes lecteurs, une activité qu’elle poursuit à travers des documentaires tel que "Les 1000 mots de l’info" ou "Mondes rebelles Junior". Puis, elle devient journaliste indépendante ainsi que auteur jeunesse. Elle a reçu de nombreux prix dont celui pour son premier roman : "Une Gauloise dans le garage à vélos" qui a obtenu le Prix des Incorruptibles 2005.En mars 2007, Florence Thinard remporte le Gaillard d’Or pour son roman "Un boulot d’enfer". Elle vit aujourd’hui à Toulouse.

    “Entre chien et Lou” est une œuvre destinée aux adolescents, elle peut donc être lue à partir de douze ans. Très récent, ce roman très prenant impliquera dès les premières pages le lecteur et lui fera surtout prendre conscience de certaines choses. L’auteur a souhaité faire passer des messages à travers une relation entre une adolescente, narratrice principale, et son chien qui interviendra à de multiples reprises tout au long du roman à travers une narration en italique. Mais laissons le suspense et interrogeons-nous sur les thèmes abordés, le message délivré et ce que cela peut apporter ? Pour répondre à cela, nous étudierons d’abord une véritable histoire d’amitié et d’amour entre une adolescente et son chien, puis de fil en aiguille : une véritable enquête policière, et enfin un sujet d’actualité sérieux à travers un roman destiné aux adolescents.

    Résumé : Yuc est le chien de Lou, Lou est l’humaine de Yuc. Deux amis fidèles qui sont liés d’une grande et forte amitié. Un jour la famille déménage et atterrit dans un nouveau quartier et une nouvelle maison où Lou découvre dans le placard de sa chambre des inscriptions autour desquelles va se dessiner l’intrigue de l’histoire...

    Une véritable histoire d’amitié et d’amour entre une adolescente et son chien

    Ce roman est marqué par le lien affectif de Louise de surnom Lou adolescente de quatorze ans et de son chien Yucatan surnommé Yuc. Dés les premières pages du roman, on découvre les personnages et l’action commence sur la route où la famille se dirige vers la nouvelle maison. On comprend et découvre l’originalité de l’écriture avec l’alternance de la narration entre Lou et celle de son chien Yuc, celle-ci est d’ailleurs marquée par des phrases en italiques tel que "je me demande où on va. On ne part pas en vacances".(page 1), "Lou c’est mon humaine"(page 2). On découvre alors un lien chien enfant, une amitié dans laquelle certains adolescents ou certaines adolescentes pourront se retrouver et par la même occasion comprendre un peu mieux leur animal, ce qu’il peut penser. En effet, avec les multiples interventions du chien, il est possible de s’imaginer ce que son propre animal peut penser où ce dont il peut avoir besoin mais toujours en s’appuyant sur l’aspect fictif du roman. Yuc est donc présenté comme un chien joueur, taquin, câlin, protecteur, et surtout très gourmand. Il y a sans cesse des allusions à la nourriture et l’estomac de Yuc “Ah j’adore quand il mange dehors”, “Jambon, miam. Tomates, pas intéressant”.(page 44-45). aussi,il y a la présentation et la découverte des personnages par Yuc : la mère écrivaine, le père professeur de technique de sauvegarde de l’environnement et le frère Jean-Baptiste étudiant. On a donc la vision du chien sur la famille. On assiste parfois à un décalage entre Lou et Yuc, celui-ci ne comprend pas toujours la situation, vit dans son univers de chien avec la chasse dans le jardin, la protection de sa maîtresse, la nourriture et les promenades. Mais, parfois nos deux amis sont sur la même longueur d’onde “j’ai envie de faire pipi” (page 11). Yuc est l’interlocuteur de Lou, mais ne l’écoute pas toujours et surtout ne la comprend pas forcément, il console Lou quand elle va mal.

    De fil en aiguille : une véritable enquête policière

    Tout au long du roman, Florence Thinard a souhaité nous montrer la ruse et l’intelligence, ainsi que le côté débrouillard et astucieux d’une adolescence de quatorze ans face au monde qui l’entoure. En effet, après son arrivée dans la maison Lou découvre dans le placard de sa chambre des gribouillis et des écritures tel que “Mehdi 2002”, “Dhouha”. Elle comprend alors que des enfants vivaient dans cette maison auparavant, elle distingue l’évolution de leur taille, et Lou commence alors à se poser de multiples questions. En rencontrant le voisin d’à côté Aristide, Lou se lie d’amitié avec lui qui l’aide dans son enquête en lui apprenant des choses sur les anciens voisins. Nous assistons alors à une amitié entre un vieillard et une jeune fille, un vieillard qui devient son confident qui la comprend et surtout l’écoute, ce qui plait beaucoup à la jeune fille. On découvre le premier fil de l’enquête lorsque Lou apprend que des étrangers étaient hébergés dans sa maison et qui apparemment dormaient tous dans la même pièce : la chambre de Lou. On commence alors à comprendre la difficulté des ces gens et leur mal être. Lou prête à tout, ment quelques fois pour en apprendre davantage sur les enfants Mehdi et Dhouha. En suivant la chatte noire, Lou accompagnée de son chien Yuc trouve une grande maison sinistre avec des personnes très étranges et effrayantes vivant à l’intérieur. Un jour à la boulangerie, elle voit une petite fille à l’air effrayé et l’aspect malheureux et comprend très vite que c’est Dhouha. Cette héroïne fait preuve d’un véritable flair et avec son chien s’assimile parfaitement dans l’esprit des lecteurs à une enquêtrice, une détective, ainsi qu’à une héroïne très courageuse qui prend des risques. On assiste au reflet de l’écrivaine dans son roman, journaliste d’origine celle-ci fait découvrir à son lecteur, à travers une adolescente courageuse, l’atrocité que peut cacher la société qui l’entoure. Lou très maligne se renseigne sur les sans-papiers et apprend qu’ils peuvent être expulsés dans leur pays d’origine de force. Ils sont d’ailleurs envoyés pour fuir leur pays mais bien souvent c’est la prostitution, la misère, la délinquance qui les attend. Le roman fait preuve de simplicité dans la découverte des indices que la jeune fille trouve assez facilement. Le second fil de l’enquête apparaît quand Lou découvre l’atelier clandestin dans lequel sont et travaillent les enfants de force. Lou qui s’est liée d’amitié avec la petite Dhouha se sert d’elle pour multiplier ses indices en lui donnant un appareil photographique. Florence Thinard montre une adolescente rusée face à la situation, sa mission aider les autres, apporte les preuves nécessaires à la police. Lorsque l’adolescente explique à ses parents la situation qu’elle vit depuis quelques temps, ils sont d’abord en colère puis comprennent et s’impliquent dans l’enquête. Quand ils voient la petite Dhouha en sanglots devant chez eux ils accourent pour sauver son frère, tout le monde est blessé dans un accident, mais les enfants sont sauvés des mains de leurs agresseurs. On comprend que l’union fait la force, une famille qui sauve une autre famille, un joli message d’amour que l’auteur nous fait passer.

    Un sujet d’actualité sérieux à travers un roman destiné aux adolescents

    Florence Thinard fait passer dans son œuvre un message dans lequel l’investissement des uns peut permettre la sauvegarde des autres. Ici, les grand sujets et thèmes de l’œuvre sont les sans papiers, le travail forcé des enfants dans des ateliers clandestins et leur maltraitance. Celle-ci veut faire comprendre aux adolescents en les impliquant dans son œuvre à travers son héroïne Lou, que la société qui les entoure est faite de secrets bien tristes et que c’est en essayant de changer les choses et non en fermant les yeux que les choses peuvent évoluer et peut-être disparaître. Pour montrer cela, elle s’appuie sur le personnage d’Aristide qui, lorsque que les enfants ont été embarqués, a laissé faire les choses sans dire ce qu’il savait ou avait vu. Le silence, la peur ne font qu’aggraver les choses pour les personnes souffrantes. A travers le ton humoristique qu’elle utilise particulièrement avec les nombreuses interventions de Yuc, l’horreur est atténuée. Le lecteur est diverti à travers ses interventions et cela permet une pause dans la lecture. Prenons l’exemple lorsque Lou donne sa chocolatine à la pauvre Dhouha qui meurt de faim et que Yuc est en colère de rien avoir, où sa poursuite de la chatte noire qui va en fait finir chez lui. Elle associe humour et sujet grave, à travers un regard bien ouvert sur la misère du monde et des personnages qui se donnent du mal pour aider les autres. C’est une histoire émouvante, avec une grande dose de suspense et un brin d’humour. Elle permet de mieux comprendre la société et donne un enseignement éthique pour ses lecteurs. Le livre se termine bien, la famille est heureuse malgré les blessures, on la trouve même beaucoup plus unie à la fin que tout au long du roman où tout le monde vit sa vie dans son univers.

    Entre chien et Lou ” est un livre très prenant qui dès les premières pages donne envie d’en savoir plus sur ces enfants mystérieux. A travers l’héroïne, un adolescent peut facilement s’identifier, en effet elle vit dans son univers avec son chien et n’est pas très proche de ses parents comme la plupart des adolescents. Cette jeune fille donne envie d’aider les autres et de mieux comprendre certaines choses. Florence Thinard montre avec subtilité l’implication d’une jeune fille dans un sujet grave.

    Mots clés : famille, enfant, amitié, les sans-papiers, l’esclavage, maltraitance, société.

    Voici quelques sites intéressants à visiter relatifs à l’œuvre :

    http://www.livrejeunesse82.com/Florence-THINARD

    http://pagesperso-orange.fr/calounet/resumes_livres/jeunesse_resume/senior/chienlou_resume.htm

    http://www.clg-sainteutrope.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php ?article91

    Alexandrine WAGET, licence 1 Humanités et sciences de l’information, UFR Langues et cultures antiques.

    Post-scriptum

    THINARD, Florence. Éditions du Rouergue, 2005. (DoAdo). À partir de 12 ans. 9,50 €