Site littérature jeunesse de lille 3

Cathy’s book de Sean Stewart et Jordan Weisman

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Cathy’s book est un nouveau concept de livre, qui offre un renouveau au livre de papier. L’auteur ouvre les portes d’un monde nouveau où la fiction s’installe dans la réalité. Vous ne serez pas plongés dans le livre mais vous y jouerez un rôle réel, vous ne vous mettrez pas dans la peau d’un personnage mais vous créerez votre propre rôle. Zoom sur ce nouveau phénomène...

    Cathy’s book est un roman ado sous forme de journal intime. Il s’agit du journal de Cathy âgée de dix- huit ans. Cathy écrit chaque jour les événements qui se produisent dans sa journée. Un jour son petit ami Victor met fin à leur relation. Cathy, en tant que grande curieuse, va vouloir en savoir plus sur cette rupture, mais elle ne pensait pas découvrir autant de mystères au sujet de son ancien petit ami. Mystère qu’elle va essayer de percer dans une enquête.

    La forme du journal intime

    Avant tout le livre est un journal intime comme le titre le laisse supposer. La forme du journal est très prisée chez les adolescentes notamment. En effet, un journal intime est écrit au fil des jours et s’intéresse avant tout aux sentiments, aux pensées. Ainsi en lisant des livres de cette forme les filles se rendent compte qu’elles ne sont pas les seules à ressentir tel ou tel sentiment face à une situation. Le journal intime peut être une aide pour les filles qui n’osent pas parler de ce qu’elles ressentent. Le livre Cathy’s book nous immerge totalement dans la vie de Cathy, nous connaissons ses actes mais aussi ses pensées les plus secrètes. Il y a dans la forme du journal intime une sorte d’indiscrétion dans la vie d’autrui.

    De plus, contrairement à d’autres romans écrits sous forme de journal intime, dans Cathy’s book la première de couverture n’est pas simplement le titre, l’auteur.... Sur la première page est écrit " Si vous trouvez ce carnet merci d’appeler 0 800 300 015". Ceci nous plonge directement dans l’histoire sans avoir ouvert le livre. Nous avons réellement l’impression de tenir tout un journal intime, de plus sur le site officiel du livre, une vidéo montre Cathy tenant exactement ce livre dans les mains, l’impression de tenir le journal original de Cathy n’en est que plus forte. Le réalisme du journal intime va même plus loin puisque à l’intérieur sont dessinés des ratures qui semblent être faites au stylo plume. Il y a également de nombreux dessins réalisés par Cathy, le numéro des pages sont écrits en plume, enfin certains mots sont soulignés dans le livre et Cathy y fait des annotations.

    Outre le livre, Cathy prend vie dans notre réalité puisqu’elle a son blog, c’est-à-dire un journal intime sur internet. L’impression de connaître Cathy est encore plus présente. (ici le blog de Cathy)

    (GIF)
    les dessins de Cathy

    L’attractivité

    Cathy’s book est un livre qui s’invite dans la réalité. En effet, comme il a été dit précédemment Cathy possède un blog, les personnages semblent être réels. Emma, la meilleure amie de Cathy a elle aussi un blog, l’adresse est d’ailleurs dans le livre (cliquez). De plus, dans le livre, de nombreux numéros verts peuvent être appelés. Si vous voulez faire l’expérience, voici le numéro de Cathy : 0 800 300 015. Il est possible d’appeler de nombreux personnages. Comme la meilleure amie de Cathy ou son ancien petit ami. Cathy’s book est une enquête, et toute l’attractivité du livre se trouve dans la pochette de preuves qui est à l’intérieur du livre. Les preuves sont très réalistes et très variées : du certificat de naissance aux nombreuses lettres sans oublier les pages d’agenda, les coupures d’articles de journaux, les photos déchirées qu’il nous faut reconstituer, les menus des restaurants ou même des reçus de colis ou des serviettes avec la trace de rouge à lèvres. Même si les preuves constituent un bon guide pour le lecteur, elles ne sont pas essentielles pour le livre, elles ne nous aident pas à trouver la clef du mystère. Les preuves ne sont peut-être qu’un argument commercial qui fonctionnent puisque je l’ai acheté par curiosité de voir ce qu’il y avait dans l’enveloppe plutôt que l’histoire en elle-même. Cependant avoir les preuves en main, fait que nous sommes des détectives, nous nous prenons au jeu et regardons les preuves en cherchant un élément de réponse. Notons de plus que toutes ces preuves ajoutées au roman en constituent l’originalité.

    L’histoire

    N’oublions pas que Cathy’s Book est un livre, avant tout, qui raconte une histoire et plus précisemment il s’agit d’une enquête. L’histoire aborde de nombreux sujets comme le deuil, la vie, l’amour, et qui pose le problème de l’immortalité.

    Le livre nous plonge réellement au coeur de l’action, nous nous prenons au jeu avec les preuves, nous cherchons. Nous suivons le raisonnement de Cathy. Il est difficile de juger si les preuves ne sont qu’un argument commercial, en tout cas il a fonctionné avec moi. Il est vrai que les preuves ne sont pas essentielles pour lire le livre, l’histoire peut exister sans les preuves. Je pense néanmoins, que cette forme de livre, avec des éléments concrets, des numéros de téléphone, permet de changer le rapport de certains avec la lecture. Lire de manière interactive en utilisant le téléphone ou l’ordinateur peut attirer des jeunes à lire.

    Mon avis

    J’ai vraiment adoré le concept, lire un livre et pouvoir appeler les personnages, entendre leur voix, leur donne une existence réelle. De plus, dans le livre, le narrateur parle de choses que l’on peut réellement tenir en main. Dans le livre Cathy écoute un message, je me suis amusée à appeler le répondeur à chercher dans les preuves le code de messagerie, à essayer les différentes combinaisons pour écouter le même message que Cathy, celui que j’avais lu dans le livre. Cependant, la fin m’a déçue, je m’attendais à une fin réaliste puisque rien dans le livre, ne nous laisse envisager une fin issue du fantastique. Je ne m’attendais pas du tout à cela. Toutefois, l’histoire est simple et se lit très rapidement. Je conseillerai ce livre à tous, peut être plus aux filles puisqu’il s’agit d’un journal intime. Pour l’histoire, je pense que les filles âgées de onze à seize ans aimeront toutes l’histoire, le concept et se prendront réellement au jeu. Pour les plus vieux, l’histoire peut légèrement décevoir par rapport à la fin et peut sembler légère. Néanmoins, le concept est à découvrir par tous : parce que Cathy’s Book ouvre la porte d’un territoire encore peu connu, celui de la lecture interactive.

    Cathy’s book écrit par Sean Stewart et Jordan Weisman, traduit de l’anglais par Pascale Jusforgues. Illustrations de Cathy Brigg. Publié aux éditions Bayard jeunesse en 2008.

    Marie-Eudes Tournay, L1 HSI, Langues et cultures antiques