Site littérature jeunesse de lille 3

Petit zizi, de Thierry Lenain et Stéphane Poulin, ill.

Une histoire qui en dit long...
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    « Jusqu’à ce matin, tout allait très bien. Comme tous les garçons, Martin avait un zizi, et ce zizi ne lui posait aucun problème ».
    (JPG)

    Comme tous les garçons, Martin a un zizi. Ce zizi ne lui pose aucun problème jusqu’à ce matin dans les vestiaires de la piscine, Adrien et ses copains se moquent de lui « Petit zizi, petit zizi ! ». Martin est bouleversé, d’autant plus qu’Adrien lui a dit : « Avec un petit zizi on ne peut pas faire de bébé ! » Le petit garçon se fiche bien des bébés, mais le « hic » c’est qu’il est amoureux d’Anaïs qui veut dix bébés quand elle sera grande.

    Petit zizi est une histoire amusante et dédramatisante qui traite de la sexualité masculine et de l’amour. Ecrit dans un français simple et accessible, cet album raconte une histoire qui touche les enfants, en particulier les petits garçons. En effet, tous les petits garçons s’interrogent un jour ou l’autre sur la longueur de leur pénis ; avec délicatesse et humour, Thierry Lenain rassure les jeunes lecteurs : l’amour, ce n’est pas une question de longueur de zizi. « Parce que l’amour, ce n’est pas une question de zizi grand ou petit. » Cependant, cet album qui se veut rassurant pourrait avoir l’effet contraire et provoquer chez certains petits garçons un complexe qu’ils n’avaient pas. C’est pourquoi, il est intéressant pour les parents de lire cet album avec leur enfant pour ensuite discuter des thèmes abordés.

    Un deuxième message est délivré au lecteur : l’amour ne récompense pas toujours le plus fort. Cet ouvrage aborde aussi le thème des moqueries à l’école et permet à l’enfant de s’identifier au héros de l’histoire, car quel enfant n’a pas subi les moqueries de ses camarades de classe ? Il est intéressant pour les parents de lire cet album avec leur enfant pour ensuite discuter des thèmes abordés. Un album coup de cœur qui fait grandir et qui aborde un sujet tabou et une préoccupation essentielle chez les petits garçons.

    Les illustrations, de couleur sobre, soulignent les caractéristiques des enfants de l’histoire en accentuent leurs qualités et défauts. Les images interviennent de manière synchrone avec le texte et ont un rôle essentiellement illustratif. J’ai trouvé un peu monotone le fait que la couleur de fond de chaque page soit la même (marron-beige) et que les couleurs des illustrations ne soient pas plus vives.

    J’ai beaucoup apprécié cet album en dépit de la vision quelque peu sexiste de la femme. La petite fille, Anaïs, est perçue par Martin et ses camarades comme un trophée récompensant celui qui réussira à faire pipi le plus loin. Cela donne à la femme une image d’objet qui ne serait pas maître de ses choix et m’évoque l’époque moyenâgeuse où les chevaliers se battaient pour remporter la belle. Cependant à la fin de l’histoire, Anaïs, refuse l’amour d’Adrien, le gagnant du concours, (« Mon amoureux, ça sera celui que je veux. Et en tout cas, pas toi ») et choisi pour amoureux Martin.

    J’ai trouvé amusant le fait que le petit chien de Martin évolue dans l’histoire de manière identique au petit garçon. Quand Martin observe son zizi ou s’entraîne à faire pipi le plus loin possible, le petit chien fait de même.

    Un album pour les enfants de 4 à 8 ans.

    Mots clés : Amour, Moqueries à l’école, Sexualité masculine, Zizi, différences

    Thierry Lenain est un auteur français, né en 1959. Il a commencé à écrire à l’âge de 8 ans, depuis il n’a jamais arrêté et a ainsi écrit une quarantaine d’ouvrages destinés pour la plupart aux enfants et adolescents. Il a été instituteur et est désormais le rédacteur en chef de la revue « Citrouille » qui a pour but de promouvoir la lecture jeunesse de qualité. Il aborde souvent des thèmes réputés graves ou difficiles : drogue (Un pacte avec le Diable), abus sexuel (La Fille du canal), suicide (Julie Capable), deuil (Tu existes encore, Un marronnier sous les étoiles), divorce (C’est une histoire d’amour, L’Amour hérisson désir de souligner où se nichent les forces de vie et l’expression de l’humain dans ces situations qui paraissent de prime abord inextricables ou « noires ».

    Stéphane Poulain est un illustrateur et auteur de littérature jeunesse, né en 1961, à Montréal. Depuis 1983, il collectionne les récompenses et participe à de nombreuses expositions d’illustrations pour enfants. Il est ainsi devenu l’un des illustrateurs canadiens les plus en vue.

    Les 400 coups est une maison d’édition québécoise créée en 1994 qui s’est implantée en France depuis quelques années. Leurs publications sont regroupées sous diverses collections et sont à plus de 80% destinées à la jeunesse ; elles touchent tous les âges de l‘enfance et tous les sujets. Les éditions 400 coups se consacrent prioritairement au plaisir, à la beauté, à la force des mots, des idées et des images ; de façon ludique ou sérieuse.

    LENAIN, Thierry, POULIN, Stéphane ill. Petit zizi. [Paris] : Les 400 coups, 2000. 28 p. ; 26 x 21 cm. (Grimace). ISBN 2-84596-000-X : 7,32 euros.

    Pour aller plus loin...

    http://www.editions400coups.ca/

    http://thierrylenain.free.fr/

    http://www.collectionscanada.gc.ca/read-up-on-it/015020-041003-f.html

    Charlotte Coppin, Deust 2 métiers des Bibliothàques et de la Documentation