Site littérature jeunesse de lille 3

Fascination, de Stephenie Meyer

Saurez-vous résister à la tentation ? Pas sûr... Les ados en sont mordus !
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Cette histoire d’amours adolescentes sur fond de vampires va vous séduire, vous encorceler, vous captiver, vous hypnotiser... Un récit alléchant, des passages délectables, des mots savoureux, des héros séduisants : une saga à dévorer d’urgence et à consommer sans modération !
    (JPG)

    « Bella, seize ans, décide de quitter l’Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s’installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu’elle aime, certaine qu’elle ne s’habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l’anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d’une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? À la fois attirant et hors d’atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l’Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n’est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine. Entre fascination et répulsion, amour et mort, un premier roman... fascinant." (Quatrième de couverture édition 2005)

    « Bella vient de rencontrer Edward, lycéen de son âge. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable à la beauté inquiétante et aux humeurs si changeantes ? À la fois attirant et hors d’atteinte, Edward Cullen n’est pas humain. Bella en est certaine... . » (4ème de couverture édition 2009)

    Black Moon, une collection aux couvertures très adultes et à la symbolique forte

    Black Moon est une collection née du phénomène engendré par la série Twilight. Elle a vu le jour entre la parution des deuxième et troisième tomes début 2007. La collection cible un public qui n’était pas encore aussi présent qu’aujourd’hui dans le monde de l’édition : les jeunes adultes ou grands adolescents. Contrairement aux autres collections pour les « young adults » à cette période, Black Moon a choisi un grand format et une couverture qui plonge le jeune lecteur dans un univers graphique et visuel. Les couvertures noires teintées de blanc et de rouge, typiques de la collection Black Moon, auraient pu rebuter le jeune public tant elles sont éloignées des graphismes des livres pour enfants mais cela immerge justement les adolescents dans un monde qui leur est propre, plus proche des adultes que des enfants.

    Si l’alliance de ces trois couleurs, noir, blanc, et rouge, paraît de prime abord violente, l’utilisation spécifique de ces couleurs est très significative par rapport aux thèmes évoqués dans le livre. En effet, la couverture noire du livre peut évoquer le mystère, du suspense, le fantastique mais aussi, thèmes chers aux adolescents, le gothique voire même la mort. Le blanc symbolise souvent l’innocence (celle de l’enfance) et la pureté (liée aux personnages d’Edward et de sa famille décrits comme des êtres purs). Le rouge est, quant à lui, une couleur stimulante qui a une multitude de significations sur lesquelles nous reviendrons : l’amour, l’excitation, la passion, l’interdiction, le danger, le sang, l’envie, l’appétit. Appétit auquel la pomme de l’illustration fait écho.

    Cette illustration est, elle aussi, très allégorique. La pomme, tenue par des mains de femme réunies en coupe, ressemble ici à une offrande. Impossible de ne pas penser à toutes les symboliques de ce fruit qui a une double nature bénéfique et maléfique. Dans toute la mythologie occidentale depuis Eve jusque Vénus, l’association pomme-femme-amour est très courante et la pomme représenterait à la fois la tentation du diable, la connaissance du Bien et du Mal mais aussi fruit de la luxure, la pomme étant étroitement liée à la femme. La femme, dont la pomme possède les rondeurs, la plénitude, la carnation douce et lisse...sans parler de la chair tendre et parfumée : tout ce qui fascine Edward chez Bella.

    La pomme serait également un instrument de perdition, en témoigne la belle pomme rouge offerte à Blanche Neige qui une fois croquée glace celle-ci dans un état proche de la mort. Autre aspect maléfique : depuis que les déesses Athèna, Héra et Aphrodite se sont disputées la pomme d’or offerte par Eris à Pâris, la pomme est devenue le symbole de la discorde. Bella serait-t-elle cette pomme d’or qui diviserait le clan des vampires ? Dans son versant positif, la pomme est associée à la santé, la vitalité et la jeunesse éternelle. Les vampires sont en effet dans un état de statu quo, ils conservent l’âge qu’ils avaient lors de leur transformation. Les traditions veulent que la pomme soit aussi considérée comme le fruit de la sagesse et de l’immortalité...

    Une image simple qui contient, pourtant à elle seule, tous les aspects importants de Fascination.

    Le mythe du vampire modernisé

    Au lycée, Bella est intriguée par une étrange fratrie de deux filles et trois garçons et tombe très vite sous le charme de l’un d’entre eux : le mystérieux Edward, décrit comme un dieu marmoréen au charme envoûtant et aux yeux topaze qui se révélera être comme tous les membres de sa famille...un vampire. Quand on vous dit « vampire », vous pensez Dracula, créature chimérique mi morte et mi vivante, à l’apparence humaine mais immortel, cruel mais raffiné et en recherche d’amour et de reconnaissance qui sort du tombeau pour sucer le sang des jeunes femmes afin d’en tirer la force vitale, un monstre incommodé par l’odeur de l’ail, allergique à la lumière du jour et que seul un pieux dans le cœur peut tuer ?

    Qu’à cela ne tienne, si Stephenie Meyer n’a pas complètement réinventé le mythe du vampire, elle l’a tout au moins modernisé. En effet, Edward est un « gentil » vampire et comme sa famille, il est parfaitement intégré à la vie de la petite ville de Forks (son « père » est même médecin). Transformé à l’âge de dix sept ans ans par son père Carlisle...en 1918 pour le sauver de la mort, il est devenu immortel et n’a de cesse de vouloir rester malgré tout humain. Il est intelligent, cultivé les années ont contribué à lui donner une certaine sagesse, il est attentionné et est doté de nombreux pouvoirs comme une vitesse sidérante et la faculté de lire dans les pensées (sauf celles de Bella). Edward est un de ces vampires qui se disent « végétariens » ! Autrement dit, lui et sa famille, ont fait le choix de ne pas s’attaquer aux humains et de ne se nourrir que d’animaux.

    Un combat sur la soif de sang et de reconquête de l’humanité que l’on trouvait déjà chez Anne Rice dans sa Chronique des vampires. Une lutte difficile à mener pour lui tant le parfum ennivrant de Bella l’attire mais qu’il n’a de cesse de repousser. Un appétit et une soif de sang qu’il est presque impossible de combattre au vu de sa nature. Saura t-il tout de même résister à la tentation ? Pas sûr...

    Un amour adolescent aux allures de Roméo et Juliette fantastique

    Isabella Swan (Bella) est une jeune fille de dix sept ans intelligente mais timide, très maladroite, elle a un caractère complexe. Edward a également dix sept ans, il est incroyablement beau mais est solitaire, mystérieux et a un comportement très changeant. C’est aussi un vampire qui désire plus que tout le sang de la jeune fille. Alors qu’elle devrait l’éviter comme la peste, ainsi qu’il lui suggère, Bella va tomber amoureuse de cet être dangereux pour sa survie et même si Edward tente de la rejeter pour ne pas vivre un amour impossible, incompatible souvent comparé dans le livre à celui de Roméo et Juliette, il finit tout de même par accepter cette passion dévorante (sans mauvais jeu de mot).

    Ainsi qu’on peut le lire sur le site de Ricochet, « de la difficulté d’Edward à retenir ses instincts de vampire se crée en effet un jeu physique d’approches et de reculs très adolescent, dans le fond ». Sur un fond de vampirisme, ce sont finalement les relations entre deux adolescents qui sont dépeintes, les changements d’humeur incessants, la dualité des sentiments amour/haine, les premiers émois, le premier amour, la souffrance, la fougue et la déraison de l’adolescence. Un flot d’émotions qui parlent aux adolescents et ne manquent pas de les interpeller !

    Fascination (Twilight en anglais) est le premier tome de la tétralogie de Stephenie Meyer. Si le côté fleur bleue pouvait destiner ce livre aux jeunes adolescentes, l’humour et le fantastique feront apprécier ce roman aussi bien aux garçons qu’aux filles !

    Mots-clés : Adolescence-Amour- Fantastique-Vampire

    À découvrir pour les fans assoiffés...

    Bibliographie

    (JPG)

    MEYER Stephenie. Fascination, Tome 1 : Fascination. Traduit par Luc Rigoureau. Paris : Hachette Jeunesse, 2009. 503 p. ; 23 x 15 cm ; 2 transferts pour tee-shirts. (Black Moon). Roman à partir de 13 ans. Relié sous jaquette 20,90 EUR 9782012018211

    (JPG)

    MEYER Stephenie. Fascination, Tome 2 : Tentation. Traduit par Luc Rigoureau. Paris : Hachette Jeunesse, 2006. 570 p. (Black Moon). ISBN 2012012957. Roman à partir de 13 ans. 18 Euros

    (JPG)

    MEYER Stephenie. Fascination, Tome 3 : Hésitation. Traduit par Luc Rigoureau. Paris : Hachette Jeunesse, 2007. 615 p. (Black Moon). ISBN 2012014933. Roman à partir de 13 ans. 18 Euros.

    (JPG)

    MEYER Stephenie. Fascination, Tome 4 : Révélation. Traduit par Luc Rigoureau. Paris : Hachette Jeunesse, 2008. 759 p. (Black Moon). ISBN 2012016820. Roman à partir de 13 ans. 18 Euros.

    (JPG)

    MEYER Stephenie. Les âmes vagabondes. Traduit de l’anglais par Dominique Defert. Paris : Edition Jean Claude Lattès, 2008. 617 p. ; 225 mm x 140 mm. ISBN 2709630265. Roman adulte. 20, 50 Euros.

    Sitographie

    Le site officiel de l’auteur (en anglais)

    http://www.stepheniemeyer.com/

    http://www.ricochet-jeunes.org/parudet.asp ?livrid=26524

    Le site des mordus de la lecture afin de découvrir d’autres livres parus dans diverses collections des éditions Hachette Jeunesse dont la collection Black Moon

    http://www.lecture-academy.com/

    Filmographie

    HARDWICKE Catherine. Twilight : Chapitre 1 - Fascination. Date de sortie du DVD : 7 juillet 2009

    Discographie

    BURWELL Carter. Twilight : the score. 12 janvier 2009. 1 CD

    Muse, Paramore, The Black Ghosts, et al. Twilight : Music from the Original Motion Picture Soundtrack. 4 novembre 2008.

    Virginie LEGAY, DEUST 2 Métiers des bibliothèques et de la documentation, UFR IDIST.