Site littérature jeunesse de lille 3

En exclusivité :

TINTIN : Tintin fait l’interview d’Harry Potter

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    A l’occasion de la sortie de Beedle le Barde, la fièvre Harry Potter se fait à nouveau ressentir dans les librairies. Notre reporter Tintin a obtenu une interview exclusive pour le Petit Vingtième avec le jeune sorcier.
    (JPG)

    Tintin : Bonjour Harry Potter. Tout d’abord laissez-moi vous remercier pour l’interview que vous nous accordez. Nous savons que vous préférez rester discret, que la popularité n’est pas votre fort. Si vous le voulez bien, commençons d’abord par cette question : Pourquoi une interview aujourd’hui ?

    Harry Potter : Tintin, il y a deux raisons pour lesquelles j’ai accepté l’interview : tout d’abord, je suis moi-même flatté que l’un des journalistes les plus connus de l’univers jeunesse me propose un entretien. C’est un honneur de parler à une légende comme vous, et j’espère en apprendre autant sur vous que vous en apprendrez sur moi. La deuxième raison pour laquelle je vous accorde cette interview est simple, je pense qu’il est temps pour moi de parler de ma "mère", celle qui m’a tout donné, celle qui a fait de moi le jeune homme que je suis, je veux bien évidemment parler de J.K Rowling.

    Tintin : Très bien, Harry, il est vrai que Joanne reste très discrète. Commençons par exemple par votre naissance ..

    Harry Potter : Joanne m’a imaginé lors d’un voyage en train de Manchester à Londres. Elle a l’habitude de dire que son histoire était déjà formée dans sa tête lorsqu’elle lui est apparue. Le temps du voyage, la plupart des personnages ont été construits. C’est après son divorce, lorsqu’elle s’est retrouvée dans la précarité qu’elle prit le temps d’écrire mon histoire. L’histoire raconte que plusieurs éditeurs ont refusé son livre. Ils doivent se tirer les cheveux aujourd’hui...

    Tintin : En effet, le phénomène Harry Potter est inédit. Joanne est le premier auteur au monde a être devenue milliardaire grâce à son talent.

    Harry Potter : Tout à fait ! Et pourtant elle n’a pas pris la grosse tête. En effet, et je suis très fier d’en être la cause, Joanne a plusieurs fois donné des sommes d’argents importantes à des oeuvres philanthropiques.

    (JPG)

    Tintin : Harry, comme vous le savez, il suffit d’être un personnage un peu connu pour subir des accusations souvent graves, parfois farfelues et pourtant quelquefois sans véritable fondement. Vous savez par exemple que j’ai été taxé de colonialisme dans mes aventures au Congo. Pourtant les positions anticolonialistes de mon père Hergé sont évidentes dès la publication du Lotus Bleu. Quant au livre polémique, Hergé s’est souvent expliqué. Il a dit : « Pour le Congo tout comme pour Tintin au pays des Soviets, il se fait que j’étais nourri des préjugés du milieu dans lequel je vivais... C’était en 1930. Je ne connaissais de ce pays que ce que les gens en racontaient à l’époque : "Les nègres sont de grands enfants, heureusement que nous sommes là !", etc. Et je les ai dessinés, ces Africains, d’après ces critères-là, dans le pur esprit paternaliste qui était celui de l’époque en Belgique. »

    Harry Potter : Oui tout à fait, j’ai été personnellement plusieurs fois attaqué car je suis un sorcier. On m’a reproché d’être à l’inverse des valeurs chrétiennes, nombre de fondamentalistes ont exigé mon retrait des bibliothèques pour enfants car je les détournais de la foi selon eux. Benoît XVI aurait ainsi dit à une fervente catholique allemande que par « une séduction subtile qui agit sans qu’on y prenne garde », je pouvais « déformer profondément le caractère chrétien de l’âme". Ce à quoi Joanne a répondu dans le journal Times du 23 octobre 2006 : "Cela n’est pas étonnant avec des réactions de ce genre que le fanatisme religieux soit à l’origine de toutes les guerres de l’humanité. L’histoire que j’ai créée est purement imaginaire et ne demande à aucun moment de reproduire ce qui s’y passe. Benoît XVI se rend simplement compte que le catholicisme perd de la vitesse tandis que la culture et la science prennent leur envol." J’avoue ne pas comprendre ces accusations. Certes, il n’est jamais question de christianisme mais les valeurs qui me caractérisent, c’est-à-dire, le courage, la sensibilité, la préférence du bien sur le mal, toutes ces valeurs ne sont pas forcément intrinsèques à la religion, mais en font tout de fois partie.

    Tintin : D’autres polémiques ?

    (JPG) Harry Potter : Beaucoup d’autres malheureusement, je ne peux pas toutes les raconter ici, mais je voudrais tout de même en dénoncer une autre. Lors d’une interview, J.K. Rowling a déclaré qu’Albus Dumbledore était homosexuel. Bien évidemment ce fut un tolé, chez les fondamentalistes qui y voyaient enfin la preuve de la perversion de mon histoire. Cependant, dans les livres il n’y en a aucune mention. Cette polémique est absurde.

    Tintin : En effet, j’ai moi-même souffert de cette polémique. En effet à l’occasion de mes 50 ans Matthew Parris a publié un article dans le prestigieux Times sur ma prétendue homosexualité. Que ce soit vrai ou pas, je ne vois pas l’intérêt d’une telle polémique. Le fait que l’on débatte sur ce sujet depuis aussi longtemps montre bien qu’il n’y a aucun fondement puisqu’aucune preuve concrète. Que l’on soit un personnage réel ou pas, il ne suffit que d’une légère notoriété pour que cette rumeur nous colle à la peau. Comme si cela importait réellement, de toute façon.

    Harry Potter : Je suis bien d’accord avec vous : une valeur que mon personnage prône est la tolérance.

    Tintin : Justement, parlez-moi un peu de votre personnage ..

    (GIF) Harry Potter : Oh, que dire de moi ..Comme vous le savez sans doute, je suis très engagé dans la lutte contre les forces du mal. Mes nombreuses aventures le confirment. Sans doute parce que j’ai perdu mes parents très tôt, assassinés par Lord Voldemort.. Il a essayé de me tuer, me laissant cette cicatrice que vous pouvez voir (il lève sa mèche de cheveux noirs jais, et une cicatrice en forme d’éclair apparait). Cet éclair est aussi connu que moi dans le monde des sorciers.

    Tintin : J’aurais bien du mal à cacher cette cicatrice avec ma mèche si bien connue. Vous parlez de vos nombreuses aventures, mais si j’en crois mes sources, vous avez comme moi des compagnons qui vous accompagnent. Parlez moi de votre Haddock, parlez moi de votre professeur Tournesol. Avez vous des Dupont ?

    (GIF) Harry Potter : Bien sûr, j’ai des compagnons d’aventures. Les plus importants sont Hermione Granger et Ron Weasley, qui m’accompagnent partout. Ce sont mes meilleurs amis. J’ai rencontré Ron dans le Poudlard Express la première fois que je l’ai pris. Nous sommes devenus amis tout de suite. Pour Hermione, cela a pris plus de temps. C’est lors de notre premier combat de troll, dans les toilettes des filles, que vraiment nous sommes devenus inséparables .Mais ils ne sont pas les seuls. Le professeur Dumbledore a été un homme fantastique, comme un père pour moi.

    Tintin : Harry, vous êtes assez jeune. Depuis combien de temps existez vous. ?

    Harry Potter : Oh, vous savez je ne suis pas si jeune que ca... Cela fait 12 ans que ma première aventure a été publiée. Bien sûr, cela ne vaut pas vos 80 ans.

    Tintin : Il faut dire aussi que nous n’avons pas non plus les mêmes caractéristiques. En effet, vous avez évolué comme vous avez grandi. Le Harry Potter de 1997 n’est pas le même que le Harry Potter de 2007. Alors que moi, à part un déménagement à Moulinsard, ma vie n’a pas beaucoup changé.

    Harry Potter : C’est vrai, et pourtant, nous avons un avenir commun ! Le cinéma !

    Tintin : Oui tout à fait ! Alors que le sixième volet de vos aventures est sur le point de sortir, on parle de Steven Spielberg pour diriger un Tintin de chair. Cependant, on a pas attendu les americains pour me mettre en scène ! Dès 1964, Jean-Jacques Vierne a mis en scène Tintin et le Mystère de la Toison d’or. Jean Pierre Talbot jouait mon rôle et le grand Georges Wilson jouait le Capitaine Hadock ! Il y a eu aussi Tintin et les Oranges bleues et Tintin et le Lac aux requins . Pour conclure je me permets de vous souhaiter une aussi belle longévité que la mienne et je me souhaite un aussi beau succès que vous au cinéma !

    Merci Harry Potter d’avoir répondu à mes questions.

    (JPG)

    par Léa Vasseur et Guillaume Pourbaix, L1 HSI

    Post-scriptum

    ROWLING, J.K. Les contes de Beedle le Barde. Gallimard ISBN 978-2-07-062344-0

    Tintin et le Mystère de la Toison d’or : film franco-belge de Jean-Jacques Vierne, sorti en 1961 avec Jean-Pierre Talbot et Georges Wilson.

    site officiel de Tintin

    site officiel de J.K. Rowling