Site littérature jeunesse de lille 3

PETER PAN : aujourd’hui, à toute heure, de Peter à Wendy...

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Les Personnages de la pièce

    Peter Pan, interprété par Laura Voïd*

    Wendy Moira Angela Darling, interprétée par Solange Idist

    ACTE 1

    Un soir, dans la maison des Darling, tout le monde dort, sauf Wendy, qui attend sagement en robe de chambre que son invité arrive. Après quelques instants, on peut apercevoir à la fenêtre une petite lueur qui semble s’approcher. Wendy se lève, ouvre la fenêtre et laisse entrer Peter, jeune garçon vêtu de feuilles.

    Wendy

    Tu ne changeras donc pas, tu ne pourrais pas entrer par la porte, comme tout le monde ?

    Peter

    Pourquoi faire comme tout le monde quand on est comme moi ?

    Wendy

     

    Et qu’est-ce que tu entends par « comme moi » ?

    Peter

    Je n’entends rien, je dis !

    Wendy

    C’est une façon de parler ! Cela signifie en d’autres termes : Que veux-tu dire par « comme moi » ?  

    Peter

    Mais je ne suis pas comme toi ! Regarde toi, comme tu as grandi depuis la première fois que je suis venu vous chercher, toi et tes frères, alors que moi je reste toujours le même, j’ai encore toutes mes dents de lait ! Je suis sûr que John n’en a plus beaucoup et que Michael ne va pas tarder à les perdre lui aussi.

    Wendy

      Ce n’est pas de notre faute si on grandit ! On ne peut pas tous être comme toi Peter, et puis moi je n’ai pas peur de grandir, les sentiments ne me font pas peur contrairement à toi !

    Peter

     

    Mais je n’ai pas peur ! Et puis tant pis pour toi, si tu ne veux pas avoir la chance de passer l’éternité à jouer avec quelqu’un d’aussi beau, intelligent et doué que moi... Eh bien tu n’as qu’à devenir une adulte ! Et tu auras des sentiments qui te feront souffrir, et tu ne pourras plus voler, la poussière de fée ne te sera plus utile si tu n’as plus de pensées agréables pour voler. Aller, réveille tes frères avant que tu n’aies plus rien et on ira rejoindre les Garçons Perdus !

    Wendy

    Les Garçons Perdus... Comment vont-ils ? Comment va la Guigne ?

    Peter

    La Guigne ! Il reste le même, toujours le dos tourné quand il ne faut pas !

    Wendy

    Et Bon Zigue ?

    Peter

    Toujours aussi joyeux !

    Wendy

    Et La Plume ?

    Peter

    Il s’est taillé un nouveau sifflet et n’arrête plus de danser au son de sa musique.

    Wendy

    Et le Frisé ?

    Peter

    J’ai encore dû le punir la dernière fois que nous avons été à la chasse aux pirates, il a réussi à détruire la moitié du village des Indiens à lui tout seul alors que nous sommes en bons termes depuis que j’ai sauvé la fille du chef, Lily la Tigresse. Ces idiots d’Indiens continuent de dire que rien n’est de la faute du Frisé, qu’il est innocent et que le coupable est en fait l’ours qu’ils avaient capturé et qui s’est échappé.

    Wendy

    Tu le crois donc sur parole alors qu’il est évident qu’il ne peut être le coupable d’un si grand saccage ? Et comment vont les Jumeaux ?

    Peter

    Eh bien parce que j’aimerais que ce soit lui qui ait fait ça ! Et les Jumeaux vont bien, toujours l’un avec l’autre. Bon alors, tu viens ?

    Wendy

    Et Clochette ? Elle sera là aussi ?

    Peter

    Mais bien-sûr, sans elle je ne pourrai pas venir.

    Wendy

    Elle est toujours aussi jalouse ?

    Peter

    Peut-être, je ne sais pas, on ne peut jamais savoir avec les fées, tu sais bien qu’elles sont trop petites pour avoir plusieurs sentiments à la fois, et je ne sais pas lequel elle ressent en ce moment. Mais, elle, au moins, ne veut pas grandir et ne risque pas de devenir adulte. C’est à cause d’eux que les fées meurent, ils ne croient plus en elles, chaque fois qu’ils le disent, une fée meurt. Heureusement qu’il y a toujours un bébé pour rire et faire naître une fée ! Et puis les parents se fichent de leurs enfants !

    Wendy

    C’est donc ça ! Tu refuses de grandir parce que tu as non seulement peur de mourir, mais aussi selon toi les adultes ne croient plus aux fées, n’ont plus d’imagination ni de saveur ! C’est peut-être le fait que tes parents t’aient abandonné qui te fâche comme ça ? La vue d’un autre enfant à ta place ? Mais tu sais, lorsque j’ai parlé de toi à ma mère, elle m’a dit que tu étais l’enfant qui accompagnait les autres enfants qui mouraient pour qu’ils n’aient pas peur sur la route, c’est ce qu’on lui racontait quand elle était petite. Ce n’est pas toi qui parle d’aventures au Pays Imaginaire ? Mourir n’est pas pour toi une aventure ? Tu n’as donc même pas peur de ça ? (Peter nie de la tête) Eh bien je vais te dire une chose, si les adultes n’existaient pas, tu ne serais même pas là !

    ACTE 2

    Wendy

    Je vais te raconter une histoire, puisque tu aimes tellement écouter celles que je raconte. (Peter s’installe plus confortablement, en tailleur sur le tapis, Wendy est assise près de la cheminée où un feu brûle mais pas trop fort)

    Wendy

     

    Le 9 mai 1860 naquit à Kirriemuir, en Ecosse, un bébé que l’on nomma James Matthew Barrie. Il était le neuvième enfant d’une fratrie de dix et se démarquait de ses frères grâce aux histoires qu’il racontait. Tu devines donc ce que fit cet enfant lorsqu’il grandit ?

    Peter

     

    Non, mais il n’aurait jamais dû se laisser faire, il aurait dû rester enfant.

    Wendy

    Tu ne diras plus ça à la fin de mon histoire. Il s’est mis à écrire des livres, il commença en 1888, à la fin de la période victorienne, où la famille était une valeur fondamentale, avec Auld Licht Idylls, puis A Window in Thumus en 1890, et d’autres encore, y compris The Little White Bird qui fut publié au Royaume uni en 1901. Cela ne te dit rien ?

    Peter

    Comment veux-tu que je connaisse quoique ce soit à tes histoires d’adultes ?

    Wendy

    Bien, bien, écoute juste. Dans ce livre, apparaît un personnage, âgé d’à peine sept jours déjà grand comme un jeune enfant, qui refuse de grandir. Peter, ce que je te raconte-là est ta première apparition dans la littérature. Ce personnage a pris ensuite plus d’importance aux yeux de l’auteur, et le 27 décembre 1904, ça a été la première fois que l’on a joué Peter Pan ou Le garçon qui ne voulait pas grandir. Ce fut un tel succès que la pièce fut jouée tous les ans avant Noël en Grande Bretagne pendant près de soixante ans encore. En 1911, Cet écrivain a publié un autre livre, un roman cette fois Peter et Wendy.

    Peter

    C’est nous ?! Tu vois, je suis tellement fantastique qu’on écrit un livre sur moi !

    Wendy

    Non Peter, tu n’y es pas du tout, c’est l’inverse, nous avons été créés par cet homme. Il avait rencontré en 1897 lors de ses promenades avec son chien, Porthos, aux Jardins de Kensington deux jeunes garçons, avec qui il s’est lié d’amitié et à qui il racontait des histoires. Il a rapidement fait la connaissance de leurs parents, Sylvia et Arthur Llewelyn Davies, et des trois autres garçons qu’ils allaient avoir par la suite. James s’entendait très bien avec ces cinq-là, George, John, Peter, Michael et Nicholas. Il s’est tellement lié d’amitié avec les enfants et notamment Michael, qu’à la mort de leurs parents, leur père en 1907, et leur mère en 1910, que Sylvia décide de confier la garde des enfants à James.

    Peter

    Comment ça se fait que des enfants puissent se lier d’amitié à un adulte ? C’est pas normal.

    Wendy

    Justement, il a été accusé de pédophilie, mais sans preuve à l’appui. Pour ma part, je pense qu’un homme qui décrit les femmes (et en particulier ma mère) d’une aussi belle façon ne peut être pédophile.

    Peter

    Mais comment il a eu cette idée de m’empêcher de grandir, alors qu’il a dû élever ces garçons ?

    Wendy

    Personne ne peut être sûr de rien, mais beaucoup pensent que cette histoire serait liée à la mort de son frère. James avait six ans, et son frère, David, treize, presque quatorze. David était le préféré de sa mère, et il était allé faire du patin à glace. Suite à un accident, David est mort, et la mère des Barrie en a été inconsolable. James a alors tenté de combler le vide de la perte de son frère en essayant de prendre sa place. Mais on ne peut remplacer personne, et la seule consolation de leur mère était que son fils ne pouvait plus grandir, il allait lui rester pour toujours comme aux jours de ses treize ans et ne pouvait alors lui échapper en grandissant.

    Peter

    Et alors, les Garçons Perdus, ils sont juste les cinq enfants Davies ?

    Wendy

    C’est presque ça, Barrie a réuni également un peu des cinq pour créer ton personnage. Tu connais toute l’histoire maintenant.

    ACTE 3

    Peter

    Et la suite ?

    Wendy

    Quelle suite ? Il n’y a pas de suite. La suite tu la connais, toutes les aventures que tu as vécues...

    Peter

    Comme celle où j’ai coupé la main de Crochet pour la jeter au crocodile ? Il est mort de trouille dès qu’il entend un « tic-tac », il pense que c’est sa montre qui résonne dans le ventre du crocodile qui le cherche pour manger le reste de son corps.

    Wendy

    Et quand tu es venu nous chercher aussi, que nous t’avons suivi jusqu’au Pays Imaginaire, qu’on a dû se battre contre les pirates du capitaine Crochet.

    Peter

    Qu’est-ce que j’aime me battre contre les pirates ! Je gagne tout le temps, je suis le plus doué à l’épée ! En plus je peux m’aider de mes autres atouts, comme voler, imiter la voix de Crochet, ou le « tic-tac » du croco...

    Wendy

      Mais tu sais Peter, il t’est arrivé un tas d’autres aventures. D’autres adultes ont inventé des suites, adapté tes aventures en films... Regarde par exemple, tu es très connu grâce à Walt Disney, ce qui est fort regrettable d’ailleurs, ils n’ont pas vraiment respecté ton premier personnage, tu es beaucoup plus pédant dans la version du livre ! Tu es beaucoup plus sage d’ailleurs dans ce dessin-animé. On t’a même inventé une suite, Steven Spielberg a réalisé un film qu’il a appelé Hook (qui date du 11 décembre 1991 avec Robin Williams qui joue ton rôle et Dustin Hoffman dans le rôle de Crochet, et dans lequel les deux acteurs sont plutôt bons, mais Julia Roberts qui interprète Clo ne correspond pas du tout au profil) il explique que tu es devenu un adulte et que tu as deux enfants que Crochet t’enlève. Tu retourne alors au Pays Imaginaire pour les sauver, mais avant cela tu dois redevenir Peter Pan, à l’aide de Clo et des Garçons Perdus.

    Peter

     

    Clo ?! C’est pas possible qu’elle fasse ça, elle ne voudrait pas m’aider à sauver mes enfants.

    Wendy

    Et pourtant c’est bien ce qu’elle fait ! Elle n’est pas vraiment elle-même dans les adaptations cinématographiques. Peut-être plus quand même dans le dernier , celui qui est sorti le 25 décembre 2003 (pour celui-ci de film les acteurs sont plutôt bien choisis, et les personnages plutôt bien joués, on retrouve leur caractère plus que dans les autres adaptations).

    Peter

     

    Mais, ils n’écrivent plus rien ?

    Wendy

    Si, si, bien sûr ! Il y a Loisel, un dessinateur de bande-dessinées qui a repris tes aventures et les a dessinées sous un autre angle de vue, mais où les caractères des personnages sont là très bien respectés. Et il y a aussi eu Géraldine McCaughrean, qui a écrit Peter Pan in Scarlet avec l’autorisation du Great Ormond Street Hospital à qui Barrie avait confié la garde et les droits sur son œuvre.

    Peter

      Et c’est tout ce qu’on a fait sur moi ?

    Wendy

    Non ! il y a du beurre de cacahuète qui porte ton nom, un label d’enregistrement de musique pour enfants, et même une compagnie de bus !

    Peter

    Humf...(il fait la moue) Et mon créateur alors ?

    Wendy

    Il est mort le 19 juin 1937 à Londres, d’une pneumonie. Il a été enterré près de la tombe de ses parents à Kirriemuir. On a aussi fait un film sur lui, Return to Neverland, mais ça c’est une autre histoire, il est temps que j’aille me coucher, et toi que tu retournes vivre une nouvelle aventure ailleurs, grâce à l’imagination d’autres enfants...

    RIDEAU

    Héléna BYCZINSKI, L1 UFR Angellier, mars 2009

    Post-scriptum

    *il est de d’usage que Peter soit joué par une femme depuis la première représentation qui a été faite pour des questions de pratique physique. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle on ne peut se figurer Peter Pan, n’ayant aucune précision sur son physique, il est préférable de ne pas imposer aux autres une image de Peter Pan.