Site littérature jeunesse de lille 3

SCHTROUMPFS : révélation au pays des schtroumpfs...

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    "Comme vous le savez sans doute, les Schtroumpfs, ces petits lutins bleus, hauts comme trois pommes, habitent un village perdu au coeur de la forêt. Loin, très loin d’ici..."

    C’est dans ce contexte que se tint cette discussion, qui nous fut rapportée, via cigogne postale, rédigée et signée de la part de nos idoles bleuâtres des sous-bois.

    (JPG)
    Portrait des schtroumpfs

    -  Mes petits schtroumpfs, l’année dernière schtroumpfa un tournant dans notre histoire avec les Hommes. Voilà 51 ans que deux d’entre eux ont schroumpfé notre village par hasard pour la première fois : Johan et Pirlouit. Souvenez-vous, nous les avons aidés dans certaines de leurs aventures, La flûte à six trous , Le pays maudit , La guerre des 7 fontaines , Le sortilège de Maltrochu , La horde du corbeau et La Nuit des Sorciers . Ah ! Enfin ça vous schtroumpfe quelque chose on dirait...

    (JPG)
    Couverture d’album

    Mais si je vous ai tous schtroumpfé, c’est que je viens d’apprendre une schtroumpfement grande nouvelle. Et elle schtroumpferait sa source avec ces deux personnages semble-t-il. On ne le savait pas à cette époque, mais les aventures de ces deux jeunes gens étaient schtroumpfées en bandes dessinées dans un célèbre magazine : le journal de Spirou. Qui faisait ces dessins ? Là n’est pas la question la plus importante à schtroumpfer, mais selon les rumeurs de la forêt, par un humain du pays de Belgique, contrée lointaine du Pays Maudit à ce que j’ai cru comprendre, un dénommé PEYO. Et nous n’avons pas échappé, parait-il, à y schtroumpfer nous aussi. Et dans les moindres détails : nos âges centenaires, oui mes cinq siècles et demi aussi mes petits schtroumpfs, je ne suis pas une schtroumpfette mais, sacrischtroumpf, quelle indiscrétion ! Mais ce n’est pas tout, le Pays Maudit, nos champimaisons, ils schtroumpferaient même que notre aliment préféré est la salsepareille, que nous sommes bleus, vêtus de blanc. Pis encore, depuis 50 ans, ils sont au courant de nos aventures à nous, les combats que nous avons schtroumpfés contre notre grand ennemi Gargamel et son chat Azraël, et bien d’autres encore ! (méchants at autres personnages secondaires) "

    Un brouhaha s’échappa du groupe des schtroumpfs tous réunis. Le Grand Schtroumpf conclut son récit par cette question :

    -  "Mais, voyez-vous mes petits schtroumpfs, ce qui m’inquiète le plus pour le moment, c’est de schtroumpfer comment ils ont bien pu avoir autant d’informations sur nous, ces humains schtroumpfeurs de BD."

    -  "Moi, j’aime pas les humains schtroumpfeurs de BD", dit le schtroumpf grognon.

    A ce moment de schtroumpferie générale, un seul schtroumpf, excepté bien évidemment le Grand Schtroumpf, le plus schtroumpfeur des schtroumpfs,mais à qui pour cette affaire il manquait des réponses ; je disais donc, qu’à part le Grand Schtroumpf, un seul de nous pouvait alors schtroumpfer sur cette incompréhension générale, la schtroumpf du savoir.

    Ce fut donc le schtroumpf à lunettes qui prit la parole, brave, glorieux, devant ses camarades schtroumpfs :

    -  "Si vous me permettez Grand Schtroumpf, vous avez vous même dit un jour, que la Grande Histoire des Schtroumpfs, n’est en fait qu’un regroupement de petites histoires Schtroumpfs. C’est pour schtroumpfer votre pensée que je prends soin depuis des années, de schtroumpfer nos aventures dans les moindres détails. Mais comme la grande science Schtroumpf aime à être exacte, disons 50 ans. Et encore une fois, preuve de votre jugement précis et exact, Grand Schtoumpf, mon histoire comme la vôtre commence lors de notre rencontre avec Johan et Pirlouit. Un jour que je fuyais dignement le manque de subtilité du Schtroumpf Grognon et du Sctroumpf Costaud, je rencontrai Pirlouit, seul, adossé à un arbre. Il écrivait dans un livre aux pages blanches, et il ne schtroumpfa même pas que je le regardai. J’allai donc le questionner, et il m’apprit qu’il racontait ici fidèlement leurs aventures, celles qu’il avait vécues avec Johan. Il m’expliqua aussi l’histoire des schtroumpfeurs de dessins, les magazines, et me dit qu’ils étaient même devenus célèbres dans le monde des humains grâce à ce PEYO, et qu’ils resteraient surement dans l’Histoire. D’abord effrayé à l’aveu qu’il me fit que nous apparaissions nous aussi dans ces récits, je me mis à schtroumpfer longuement. En tant que fidèle disciple de vos préceptes, Grand Schtroumpf, je décidai ensuite de n’en parler à personne, et de schtroumpfer, tout comme Pirlouit, nos propres histoires schtroumpfs. Après tout, j’étais persuadé que nous avions beaucoup de choses à schtroumpfer à ces humains."

    -  "Mais Schtroumpf à lunettes sacré nom d’un Schtroumpf ! Te rends-tu compte du danger que tu nous as fait schtroumpfer ! Et si les humains avaient schtroumpfé notre village ou pire encore, schtroumpfé le schtroumpf de notre schtroumpf (note de l’éditeur : découvert le secret de notre longévité) ! Enfin, le schtoumpf est schtroumpfé. Qu’as-tu d’autre à nous apprendre, continue ton histoire." dit le Grand Schtroumpf d’un ton sec.

    -  "Croyez, honorable Grand Schtroumpf, qu’avec mon esprit de logique et mon incommensurable capacité à...(leçon du jour du Grand Schtroumpf, les histoires les plus schtroumpfes sont souvent les meilleures.) Je disais donc... Pirlouit, en me donnant l’adresse du Schtroumpfeur de BD, m’avait affirmé que cet humain était de confiance. Et comme j’avais, tout comme vous Grand Schtroumpf, schtroumpfé toute ma confiance en Pirlouit lui-même, je n’en doutais point. Mais dans le premier courrier que j’envoyai, je précisai bien qu’il fallait que notre existence passe pour imaginaire, mais que nos histoires restent intactes, n’hésitant pas à me schtroumpfer en ridicule à plusieurs reprises bien plus que dans la réalité. (Tous les schtroumpfs toussotèrent à ce moment, surement un coup de vent froid). Je schtroumpfais donc régulièrement mes récits achévés par cigogne postale, et en recevais parfois quelque réponse qui m’apprenaient notre statut dans le monde des humains. Les premières fois, nos histoires parurent dans le même journal que celles de Johan et Pirlouit, Le journal de Spirou (note de l’éditeur : magazine hebdomadaire de bande dessinée franco-belge créé le 21 avril 1938,imaginé en 1937 par l’éditeur Jean Dupuis, édition Dupuis).

    (JPG)
    Exemplaire du "journal de Spirou"

    Elles connurent, dès le début, un franc succès, car nous étions déjà célèbres grâce à notre bravoure dans les aventures schtroumpfées avec Johan et Pirlouit. Comme je n’étais pas encore moi-même très bon conteur de schtroumpfs, ce fut seulement sept petits récits qui schtroumpfèrent dans cette revue. Souvenez-vous de tous ces moments de solidarité schtroumpf dans ces aventures : Les Schtroumpfs noirs (1959), Le voleur de Schtroumpfs (1959), L’œuf et les Schtroumpfs (1960), Le faux Schtroumpf (1961), La faim des Schtroumpfs (1961), Le centième Schtroumpf (1962), et Le Schtroumpf volant (1963). Ainsi, voyant notre célébrité schtroumpfer de récit en récit... Je n’en doutais point après tout, la sagesse des schtroumpfs avait vaincu bien des obstacles, alors il était sûr que nous schtroumpferions rapidement de la notoriété. Ainsi, disais-je, comme toute recette qui schtroumpfe bien, ce monsieur PEYO avec le monsieur Dupuis schtroumpfèrent de diffuser nos anecdotes. Monsieur Dupuis ? Et bien c’est ce que les hommes appelle un éditeur. C’est un homme qui dirige une maison d’édition, souvent à son nom, et l’édition, c’est ce qui permet de fabriquer et vendre des livres. Hé oui et oui... Nous avons bientôt schtroumpfé nos propres livres de Bandes dessinées grâce à ses deux messieurs : nos Albums Schtroumpfs. Moi aussi je m’améliorais et ainsi nous les schtroumpfs, avons instruits les humains avec,entre autre les Albums intitulés Les Schtroumpfs noirs (janvier 1963), Le Schtroumpfissime (1965), La Schtroumpfette (1967), qui raconte comment Gargamel a créé notre précieuse schtroumpfette, L’Œuf et les Schtroumpfs (1968), Les Schtroumpfs et le Cracoucass (1969), Le Cosmoschtroumpf (1970), L’Apprenti Schtroumpf (1971), Histoires de Schtroumpfs (1972), Schtroumpf vert et Vert schtroumpf (1973), La Soupe aux Schtroumpfs (1976), Les Schtroumpfs olympiques (1983), Le Bébé Schtroumpf (1984), Les P’tits Schtroumpfs (1988). Monsieur PEYO travailla aussi avec la maison d’édition Cartoon Creation ( L’Aéroschtroumpf , 1990 ; L’Etrange Réveil du Schtroumpf paresseux , 1991) et avec celle dite Le Lombard ( Le Schtroumpf financier 1992) Après avoir schtroumpfé cette dernière histoire, je reçus une réponse inhabituelle, schtroumpfée par cigogne postale noire. Un certain monsieur Thierry Culliford, fils de PEYO, me schtroumpfait la tristesse de son deuil suite au décès de son père. Ce fut lui aussi qui me confirma que la requête que j’avais adressée avait bien été schtroumpfée de la part de son défunt père. Ce dernier, juste après notre notoriété schtroumpfante, avait raconté en interview qu’il avait trouvé ce mot en demandant à un ami le sel lors d’un repas ("Passe moi le ...schtroumpf"), et que leur moment salsepareille se serait terminé en langage schtroumpf. Si cela est vrai, il ne faisait que nous copier, n’est-ce pas, mais c’était un homme tout à fait de confiance, n’est-ce pas."

    Le Grand Schtroumpf, qui avait pris au fil du récit la même couleur que son bonnet, récupéra, soulagé, peu à peu, son bleu de peau naturel.

    -  "Un nouveau dessinateur, schtroumpfé Alain Maury, reprit le travail de PEYO, en collaboration avec la maison d’édition Le Lombart. Et ils schtroumpfèrent même la cadence, ce qui me donna beaucoup de travail. Ainsi en plus de continuer les albums (11 de 1994 à aujourd’hui), ils schtroumpfèrent un Hors-Série ( Les schtroumpfeurs de flûte , 2008), un magazine appelé Schtroumpf , deux séries : 3 Histoires de Schtroumpfs (de 1994 à 1995) et Schtroumpferies. Les humains nous aimaient de plus en plus, alors beaucoup schtroumpfèrent eux aussi des histoires dans lesquelles nous étions les héros, mais qui ne venaient pas toutes de moi. D’autres maisons d’édition, par exemple, schtroumpfèrent des livres nous racontant : Collection Pirate, Collection Carroussel. Notre beauté schtroumpfe servit encore des publicités (Benco, Kellogg’s), fut schtroumpfée en dessin animé (Studios TV Animation Dupuis ; Warner Bros. Pictures), en jeux vidéos, figurines (ce serait de petites statues de nous), parcs d’attractions, et encore bien d’autres. Bien qu’étant un Schtroumpf particulièrement apte à me cultiver, je ne connais pas encore ce que sont toutes ces choses humaines. Je me contente donc de dire rapidement, ce que j’ai appris de leur monde durant toutes ces années. Et, Grand Schtroumpf, comme vous le dites vous-même, nul Schtroumpf n’est aussi schtroumpf qu’un Schtroumpf qui schtroumpfe (note de l’éditeur : nul n’est aussi prudent que celui qui prévoit), seul le fils de monsieur PEYO connait aujourd’hui notre existence. Et pour m’assurer de son silence, j’ai concocté sur le premier parchemin que je lui schtroumpfais, une formule de votre grimoire qui schtroumpfe les secrets. Et mon intention première d’enseigner aux petits humains le bon sens schtroumpf fut schtroumpfé de succès, selon les dires. Certes, des rumeurs sur votre bonnet et notre communauté courent, parce que cela ressemblerait à un groupe d’humain appelé "communistes" ; mais il me fut schtroumpfement assuré, qu’à travers nos histoires, les humains reschtroumpfaient des situations qu’ils connaissent, et donc schtroumpfaient de nos anecdotes de grands leçons. (Le Schtroumpfissime qui pose la question de l’organisation de l’Etat).

    Ils admirent aussi, paraît-il, notre relation à la nature ( La faim des Schtroumpfs ). Après tout, c’est bien normal, elle nous accueille, et grâce à notre grandeur Schtroumpfe, Mère Nature a su nous apprécier, tout comme Père Temps d’ailleurs. Ils seraient tous deux en moins bons termes avec les humains, qui apprennent donc grâce à nous comment s’en faire schtroumpfer davantage. Voilà comment notre célébrité a gagné tout le monde humain, c’est une bonne chose, n’est ce pas Grand Schtroumpf ! Ils déforment quelquefois notre langue, par exemple, ceux des contrées dites anglophones nous appelle "Smurfs", et ceux des contrées germaniques "Schlümpfe". Mais après tout, Grand Schtroumpf, tant que nos noms seront connus, et nos histoires aimées, ne sommes nous pas les seuls à schtroumpfer (note de l’éditeur : marquer) l’Histoire, dans deux mondes différents. Quelle que soit la langue, tant que le message est schtroumpf, vos enseignements se schtroumpferont Grand Schtroumpf."

    Le Schtroumpf à lunettes fut applaudi par tous les autres Schtroumpfs. Après la traditionnelle petite fête schtroumpf, sa champimaison resta allumée toute la nuit. A l’aube, une cigogne s’envola chargée d’un parchemin. A ce que l’on raconte, à cause d’une formule schtroumpf, il brula juste après avoir été lu. Comment est-ce que je le sais alors ? Et bien, si nous aimons les Schtroumpfs autant, ne serait-ce pas parce qu’ils sont magiques ?

    Pour les fans : site officiel Pour le fun : Mais qui ? Combien sont-ils ? Pour la frime : Schtroumpfologie

    Mots-clés : Schtroumpf/Peyo/Alain Maury/BD/édition Dupuis/édition Le Lombart/

    C. Seguin, 2ème année licence de japonais