Site littérature jeunesse de lille 3

Donne-moi la lune de Roxane Marie Galliez et Cathy Delanssay ill.

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    C’est l’hiver à Venise. Marcello jour du violoncelle. Toutes les jeunes filles sont émues mais Marcello ne voit que Colombine. Il ne cesse de jouer, et Colombine se sent seule. Profitant de sa solitude et grâce à son amour caché, Pierrot lui offre un baiser. Il lui promet l’éternité et elle lui demande la lune. Colombine espérait un vrai amour, mais qui aime-t-elle vraiment ? Marcello ? Pierrot ?

    Une histoire d’amour au parfum d’Italie...

    (JPG)
    © Auzou, 2007

    En choisissant Cathy Delanssay comme illustratrice, Roxane Marie Galliez, auteur de Donne-moi la lune a réussi à conférer à son texte la dimension romantique qui lui correspond. Grâce au grand format du livre de l’éditeur Auzou, les images prennent une grande place allant même jusqu’à recouvrir la double page. Donne-moi la lune est un ouvrage enchanteur, ne contenant pas d’autre message que celui de l’amour. Car les personnages ne sont autres que les doux amoureux Pierrot et Colombine, ceux-là même de la célèbre Commedia dell’arte. [1]

    On retrouve cette atmosphère de tendresse dans les illustrations de par la rondeur des vêtements, des visages ainsi que la douceur et la fluidité des traits des personnages. Le tout se trouve le plus souvent entouré d’un décor très aérien avec notamment des fleurs, des flocons, des étoiles en suspension ce qui confère de la légèreté à l’histoire.

    Le thème principal de l’oeuvre est donc l’amour. Notre belle Colombine est partagée entre le violoniste Marcello et un Pierrot qui l’aime en secret. Mais qu’aime-t-elle chez Marcello ? C’est la question la plus représentative du livre car nous le savons, Colombine recherche de l’amour, tendre, romantique. Mais aime-t-elle sa personne ou sa musique ? Car dans cette histoire, la musique a une place essentielle puisqu’on la retrouve dans les images mais aussi dans le texte au moyen d’assonances, d’allitérations et parfois aussi de rimes à un point tel qu’il nous semble même l’entendre !

    (JPG)
    " Et voilà un pied aux states (yeah baby !) "
    Extrait du blog de Cathy Delanssay, février 2010

    Ce joli conte mêle le réel de Venise et des relations humaines avec l’imaginaire que l’on retrouve dans certains épisodes comme quand les amoureux se font emporter par la lune ou lorsque Colombine est transformée en colombe.

    Ce mélange prend part du côté du rêve et permet d’emmener l’enfant vers l’imaginaire. Nous remarquons donc à travers de jeu de langage entre l’écrit et l’image l’importance que joue le choix de l’auteur pour un illustrateur, qui met en valeur son texte en lui donnant toute son essence sans pour autant le dénaturer.

    Ici ce choix a été d’autant plus pertinent que la complexité à rendre les sentiments amoureux a été accompagnée en dessins par une alternance et un jeu entre les couleurs chaudes et froides qui rend au texte toute sa profondeur.

    Julie Rapisarda, L1 Italien, mars 2009

    Post-scriptum

    GALLIEZ, Roxane Marie, DELANSSAY, Cathy ill. Donne-moi la lune Paris : Auzou, 2007. Ill. en coul. ; 34 x 25cm ISBN : 978-2-7338-0934-1 Cartonné, 14.50 €

    Mots clefs : conte, lune, amour, Pierrot, Colombine, musique

    Voir aussi

    Tous les articles sur Cathy Delanssay sur lille3jeunesse

    Le blog de Cathy Delanssay

    Le site de Roxane Marie GALLIEZ, l’auteur

    Le blog de Roxane Marie GALLIEZ, l’auteur

    Dans les yeux de Léna, de Roxane Marie Galliez et Justine Brax ill. sur Lille3jeunesse

    Notes de bas de page

    [1] Genre de théâtre populaire italien qui est apparu avec les premières troupes de comédie avec masque, en 1528.