Site littérature jeunesse de lille 3

Love, de Serge Perez

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    L’année scolaire terminée, Fred, quatorze ans, entame son job à la base de loisirs située pas très loin de chez lui. C’est un peu sa deuxième maison, il fréquente cet endroit depuis plusieurs années. Son boulot et celui de ses camarades consiste à faire tourner le club nautique, à s’occuper du matériel (embarcations, planches à voile, gilets, etc.), à aider l’apprentissage sportif des jeunes (de son âge) venus ici en camp sportif ou en colonie de vacances. (GIF) Ces jeunes venus en groupe sont les utilisateurs de la base de loisirs qui sans eux resterait bien calme, rythmée seulement par le service aux personnes âgées, nombreuses à marcher autour du lac et qui finissent souvent à la buvette pour commander un rafraîchissement. Ces clients âgés et les canards qui fréquentent aussi le lac énervent un peu Fred. Les uns comme les autres n’ont rien à lui apporter, rien à lui apprendre pour qu’il avance dans la vie. L’absence de vent, qui va de pair avec beaucoup de chaleur, l’embête également. Elle signifie rester cloué sur les berges, pas de vent pas de planche à voile. Toute cette immobilité n’est pas de son âge, surtout que sa vie de tous les jours ne le satisfait pas vraiment. Trop de tristesse chez son père, qu’il aime tant mais avec qui il ne parle pas facilement. Trop de questions au sujet des filles et de l’amour aussi chez Fred. Il faut qu’il se passe quelque chose. Quelqu’un doit arriver et changer sa vie. C’est une fille. Elle bouleverse effectivement la vie de Fred, simplement. Avec beaucoup de culot et d’assurance, elle crée entre Fred et elle une histoire, la plus vieille histoire du monde.

    Edité en 1990 dans la collection Médium, à l’Ecole des loisirs, Love est un roman du premier amour, de la première fois. Fred évolue dans un environnement bloqué, condamné au ralenti par le soleil, les personnes âgées nonchalantes, les canards un peu crétins, l’eau si calme par manque de vent. Et son père qui s’enferme dans la solitude, incapable d’écrire (c’est pourtant son métier) ou de parler depuis que sa femme l’a quitté. Comme souvent, le calme n’est qu’apparent. L’ouragan arrive et avec lui l’amour que Fred tentait d’imaginer, mais toujours en vain. C’est Gaelle, la dulcinée, qui a la main dans cette relation, elle qui crée les prémices, qui oeuvre à la réalisation concrète de leur rencontre. C’est grâce aussi au vent qui s’est décidé à souffler un peu, pour faire bouger les choses, les gens, les sentiments, le destin comme on dit.

    Love est fort comme l’amour. Dès le début on est certain du dénouement. On peut craindre parfois que tout cela ne se termine mal. Il n’en est rien et c’est mieux ainsi. Ce premier amour n’a que faire de difficultés pour pouvoir s’épanouir. Fort comme l’amour, fort comme la vie. La première fois est souvent la bonne : le dicton est un peu menteur mais il veut dire qu’on reste toujours émerveillé de notre entrée dans l’amour, quand se met en place en nous le décor qui pourra servir à d’autres rencontres, d’autres passions. La force du roman réside dans la description de la montée en puissance des sentiments amoureux, nouveaux chez Fred, leur émergence implacable. A la fin de l’histoire le bonheur a gagné du terrain : c’est un peu le principe de l’amour, non ?

    Lieux et milieux : une base de loisirs près d’un lac artificiel

    Personnages : un adolescent de 14 ans, ses camarades, une fille du même âge, deux adultes : le responsable de la base, le père de Fred

    Début et fin : un cycle initiatique à la découverte du sentiment amoureux, moralement et physiquement.

    Chronologie : quelques jours, de la fin de l’année scolaire à la découverte de l’amour ; de la solitude à la découverte du couple de vie ; aussi de la solitude au retour vers le père

    Genre : roman initiatique réaliste. L’amour résout bien des problèmes, fait avancer la vie de Fred, permet au père de reprendre goût à la vie et de reprendre pied dans l’existence de son fils. La mère est inexistante du début à la fin : peu présente dans la vie de Fred, qui lui en veut de ne pas s’intéresser à lui.

    Mots-clés : adolescence/père/amour/première fois/sensualité/

    Un beau passage :

    « T’as senti ce truc ? je lui fais lorsque peu après la tempête j’ai remis un pied timide et suspicieux sur la terre. - La prochaine fois peut-être.- Quoi ? Tu n’as rien entendu de tout ce boucan ?

    -  Oh si, j’ai entendu, c’était là tout à côté, tout au bord, et puis c’est parti. Mais ce n’est pas grave, vraiment pas grave, c’était si bien et puis pour les filles, tu sais, c’est pas pareil, ça marche pas de la même façon.

    -  Ah bon !

    -  Tous ces bruits, ils mettent souvent un peu plus de temps à venir, ils murmurent d’abord, mais quand ils sont là, là tout là-haut dans nos têtes et qu’ils crient enfin, on peut les entendre pendant longtemps. Tu as déjà crié dans la montagne ? Eh bien c’est la même chose, tu vois, tu entends les échos encore et encore. »

    par Pascal Köves, Deust STID, novembre 2004

    Perez, Serge. Love. ecole des loisirs, 1990. (Medium). 164 p. ISBN 2211047939