Site littérature jeunesse de lille 3

FÉLIX LE CHAT interviewé par Johanna !

Une carrière en constante évolution !
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Johanna, notre journaliste à Lille 3 jeunesse s’est rendue le weekend dernier à l’exposition « Babar, Harry Potter et Cie... » qui avait lieu à la Bibliothèque Nationale de France, sur le site François Mitterrand. Pour le grand plaisir de tous elle y a fait la rencontre du chat très certainement le plus connu du monde. Il s’agit bien sûr de Félix le Chat ! Il a alors accepté de se prêter à un petit jeu de question réponse. Et ce, malgré un emploi du temps très chargé...
    (JPG)

    Johanna : Bonjour Félix ! C’est un peu une surprise de te retrouver ici ? J’imagine que tu es venu jeter un petit coup d’œil à l’exposition toi aussi...

    Félix : Oui, c’est vrai, je suis venu voir un peu ce que présentait cette exposition. Mais ce n’est pas si surprenant que ça de me trouver ici puisque, vous ne l’avez peut-être pas remarqué mais je suis également présenté dans l’exposition au milieu de mes petits camarades si on peut dire.

    Johanna : Effectivement nous l’avions remarqué. Tu dois en être très fier !

    Félix : Oui c’est très flatteur pour moi et pour mon créateur je dois dire ! D’ailleurs à ce sujet je vais en profiter pour remercier John Canemaker qui a publié en 1991 aux Etats-Unis un livre sur moi-même et qui a permit de réparer une injustice trop longtemps ignorée. En effet on a longtemps pensé que mon créateur était Pat Sullivan. Or il s’agissait en réalité de son assistant Otto Messmer. D’ailleurs si vous souhaitez une petite confidence, je peux vous avouer que je ne me suis pas toujours prénommé Félix. En effet mon véritable créateur m’avait appelé Master Tom, pour finalement m’appeler Félix l’année suivante. Ma première bande dessinée a été publiée le 26 octobre 1917. J’ai fait ma première apparition en France dans La Semaine de Suzette avant d’apparaître sous forme d’un album complet.

    Johanna : Ah d’accord ! Mais alors dis-nous Félix, à quoi était destiné ton personnage ? Parce-qu’au fil des années nous t’avons retrouvé dans plusieurs milieux différents.

    Félix : C’est vrai que je suis assez polyvalent. Mais l’idée de départ était de faire de moi un personnage de dessin animé. C’est à partir de 1923 que l’on m’a adapté en bande dessiné. Par la suite on a trouvé un certain nombre de produits dérivés à mon effigie.

    Johanna : Mais alors Félix, tu veux dire que dés les années 20 tu apparaissais en dessin animé ?

    Félix : Oui tout à fait !

    Johanna : Mais tu étais un des premiers il me semble, peut-être même le premier. Non ?

    Félix : Effectivement j’étais précurseur dans mon domaine. On m’a même qualifié de « chaînon entre l’animation pré disneyenne et Mickey Mouse ». Mais je me suis fait en quelque sorte doublé par Disney qui a profité de l’arrivé du parlant dans les dessins animé. Car Sullivan n’a pas jugé bon d’exploiter cette nouvelle branche. Passez moi l’expression, mais sur ce coup là, on peut dire que c’est la sourie qui a mangé le chat ! C’est à peu prés à cette période qu’a commencé ma déchéance, même si je n’aime pas utiliser ce terme. J’étais pourtant un personnage incroyablement populaire sans vouloir me vanter. Et comme je l’ai déjà dit, il existait de nombreux produits dérivés. Une peluche à mon effigie a même traversé l’atlantique avec l’aviatrice Ruth Elder. C’est pour dire !!

    Johanna : On peut donc dire que ta carrière a connu en quelque sorte une pause ? Mais comment as-tu fais pour revenir sur le devant de la scène ?

    Félix : Et bien pour cela, il a fallu se renouveler, chose qui n’est pas toujours facile. Mon retour a eu lieu dans les années 1960 à la télévision américaine sous la direction de Joe Oriolo. C’est lui qui a eu l’idée de ce renouveau et qui m’a suggéré quelques idées. J’ai étudié ses suggestions et j’en ai accepté quelques unes. C’est ainsi que sont apparût de nouveaux éléments et de nouveaux personnages, tels que le sac magique qui pouvait prendre n’importe quelle forme et se transformer en divers accessoires. Ou, encore, mes ennemis comme le professeur qui était un savant fou anonyme généralement accompagné de son complice Rocky la Brute, et un dangereux extra-terrestre nommé « le fort en thème ». Mais la technologie y a été aussi pour quelque chose. Elle a par exemple permis dans les années 80 la reprise de mes toutes premières planches tel que Félix le Chat ou Félix au Pays de l’Ogre parus pour la première fois en 1931.

    Johanna : Dis nous Félix, je sais que c’est très difficile de choisir, mais qu’elles sont tes aventures préférées ?

    Félix : Oui c’est vrai, c’est une question à laquelle il est impossible de répondre. Tout ce que je peux vous dire c’est que j’ai pris dans chacune d’elles un grand plaisir. Il y a eu entre autre Félix au cinéma, ou Félix chez les sauvages en 1932, Félix et les pirates en 1972, ou encore La Grande Aventure en 1976. Mais dans tout les cas, ne me demandez pas mon préféré, ce serai comme devoir choisir entre tout mes chatons !!

    Johanna : En effet, on ne peut pas te demander une telle chose ! Mais il me semble que l’on t’a vu apparaître encore plus récemment dans une série d’animation. Non ?

    Félix : En effet en 1995 je suis revenu dans une nouvelle série d’animation scénarisée par Bob Koch : The Twisted Adventures of Félix the Cat. Cette série renouait un peu avec les épisodes des années 20 par sa poésie onirique, et maintenait la présence du sac magique.

    Johanna : Tu as eu beaucoup d’influence de par ta notoriété justement...

    Félix : Et oui ! On a même essayé de me copier, du moins j’ai été une grande source d’inspiration. Peut-être ne l’avez-vous pas remarqué mais très étrangement juste deux ans après la création de ma bande dessinée, on a assisté à l’apparition d’un chat noir et blanc dénommé Hercule dans la bande dessiné Pif le chien. Ce chat est présenté d’abord comme « méchant » et servant de faire valoir à Pif. Il est devenu progressivement l’ami du chien même si leur relation est toujours basée sur le rapport haine-amitié. A la suite de ma création, on a pu constater également un engouement certain pour les chats. Si vous regardez bien jusqu’en 1978 tous les personnages de chats comme Le Chat Dingue, Hercule, ou encore Azrael étaient tous des chats en noir et blanc. Il me plait donc de croire même si ça peut paraître un peu prétentieux que j’ai lancé une certaine mode. Après cette date, on peut remarquer que cette « mode » a quelque peu évolué. En effet les chats ne sont plus en noir et blanc mais de différentes couleurs. Toujours est-il que cet engouement pour les chats est toujours très présent. On assiste entre autre à l’apparition de Garfield en 1978 et de Billy the Cat 1981. Donc oui ! On peut dire que j’ai eu une certaine influence !

    Johanna : Justement, on t’a souvent reproché ton coté amoral et très subversif !

    Félix : C’est vrai qu’on me l’a souvent reproché mais il n’a jamais était question d’amoralité. J’ai toujours aimé faire des farces et je suis plutôt d’un tempérament taquin. Et puis qui n’a jamais eu un petit grain de folie dans sa jeunesse ?

    Johanna : Tu te considères donc comme assagi ?

    Félix : Et bien disons que j’y suis bien forcé de par ma reconversion. Comme vous le savez peut-être, je me suis lancé dans le domaine de la publicité. Je travaille pour une grande marque de pâtée pour chat.

    Johanna : Est-ce que ça signifie que tu as totalement abandonné l’animation et les bandes dessinées ?

    Félix : Bien sûr que non ! A vrai dire pour le moment je n’ai pas de projets concrets et comme vous l’avez compris je suis plein de surprise et de malice. Je suis désolé mais je vais devoir vous laisser car justement on m’attend pour le tournage d’un nouveau spot de publicité.

    Johanna : Encore une petite chose Félix. Ces pâtées pour chat,... elles sont vraiment bonnes ?

    Félix : Et bien normalement je ne peux pas répondre à ce genre de question à cause de mon contrat. Mais si ça reste entre nous... pour vous dire la vérité, je n’y ai jamais goûté !

    Johanna : Ah ah ah !! Merci pour la petite confidence Félix ! Ça restera entre nous ! Merci encore de nous avoir dédié un peu de ton temps et à très bientôt nous espérons !!

    PICCOLI Johanna L1 LCE Italien UFR Etudes Langues Romanes Slaves et Orientales, avril 2009

    Pour en savoir plus...

    Félix dans l’exposition virtuelle de la BnF

    http://expositions.bnf.fr/livres-enfants/index2.htm

    Pour les collectionneurs

    http://www.bedetheque.com/serie-11257-BD-Felix-le-chat-(Hachette).html

    Félix et la pub

    http://www.purina-felix.fr/default.aspx

    Documents

    , 12 avril 2009, JPG 10 ko, 186 x 230 pixels