Site littérature jeunesse de lille 3

Le drôle de petit pois d’Amandine, de Carole Chaix et Aimery Chemin

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Midi. Il est l’heure de déjeuner pour Amandine. Elle se prépare à manger son assiette de petits pois lorsque l’un d’entre eux se met à sauter partout. Commence alors une course poursuite dans la cuisine entre le petit pois et Amandine. C’est elle qui aura le dernier mot et avalera le petit pois. Et les autres petits pois ? Ils sont tous partis.

    (GIF)
    Frimousse, 2005

    Le drôle de petit pois d’Amandine est le troisième album écrit et illustré par la jeune illustratrice Carole Chaix. Elle offre des univers colorés, drôles, réalisés en pâte à modeler et en objets de récupération divers et variés. Sur cet album, elle s’est amusée à mettre en scène cette sorte de huit clos de façon cinématographique an alliant les plans larges, les gros plans et les inserts. L’auteur nous fait entrer dans son univers plein d’humour par le biais des personnages secondaires, tel le poisson vert qui a des pieds et qui affirme que « tout le monde sait que tous les petits pois sont verts », la fourchette qui ne veut « pas tuer de petits pois » ou encore l’oiseau bien bavard qui nous rappelle avec malice qu’ « un p’tit pois, des yeux ça n’en a pas ! ».

    Malgré l’humour débordant de l’album, j’y vois une certaine cruauté : quand tous les contes nous montrent que le plus petit, le plus futé est toujours le grand gagnant de l’histoire. Carole Chaix fait avaler le petit pois par Amandine, lentement « mais vraiment LEN-TE-MENT ». Par ses mots, elle accentue le côté sadique et cruel de l’image. Et, comme si cela ne suffisait pas, elle nous montre même le trajet du petit pois dans le corps d’Amandine. Heureusement, l’histoire se finit en « happy-end » avec un goût de revanche sur ce pauvre petit pois avalé.

    Cette histoire complètement loufoque porte bien son sous-titre de petite farce gastronomique et se réfère parfaitement à l’univers de Nick Park pour Wallace et Gromit. Les petits aimeront les couleurs, les grands apprécieront l’humour.

    © Pauline Clérin, Deust 2, 2006

    Mise à jour : mai 2014

    Post-scriptum

    CHAIX, Carole auteur et illustratrice, CHEMIN, Aimery photographe et opérateur d’images. Le drôle de petit pois d’Amandine : petite farce gastronomique. Montrouge : Éd. Frimousse, 2005. [24] p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 24 cm. (Mini Frinousse) ISBN 2-911565-97-5 (rel.) : 14 €