Site littérature jeunesse de lille 3

Faits d’hiver, de Cathy Ribeiro

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Faits d’hiver, le dernier roman de Cathy Ribeiro est un livre qui raconte en fait deux histoires. Celle d’Elie, un vieil homme de 75 ans qui vit seul dans sa ferme des campagnes Landaises et qui n’arrive pas a surmonter la douleur que lui a causé la disparition de sa femme. L’autre histoire est celle d’une pauvre famille du Nord de la France qui quitte son HLM de banlieue pour partir, sur les conseils d’une assistante sociale, dans la région des Landes ou une maison les attend. Cette famille n’as plus de père, laissant une mère seule avec ses quatre enfants : les deux petits, et les deux frères jumeaux âgés d’environ 13 ans. Ces derniers tentent de trouver des moyens pas toujours très légaux pour aider leurs mères a s’en sortir.

    (GIF)

    Deux nuits de suite, le vieux Elie a remarqué les deux jumeaux s’introduire dans la ferme pour y voler le bois de la réserve. Le troisième soir, il n’estime n’avoir plus rien à perdre et décide de "rendre justice une bonne fois pour toute". Il prépare son fusil et attend les voleurs en buvant son eau de vie pour se donner courage. On attend la rencontre mais elle ne se produira pas. Elie, que l’ivresse a plongé de plus belle dans la mélancolie, va retourner son fusil contre lui même pour mettre fin à ses jours.

    L’originalité de cette oeuvre réside dans la narration. A chaque chapitre, on change d’histoire et donc d’ambiance mais aussi de style d’écriture. On pourrait presque y voir un exercice de style de la part de l’auteur. Les chapitres consacrés a Elie sont très poétiques et écrits a la troisième personne tandis que les chapitres consacrés à cette pauvre famille sont écrit dans un langage beaucoup plus cru et à la première personne, l’ un des jumeaux étant le narrateur.

    Le jeu des contrastes entre ces deux univers si différents permet à l’auteur de traiter de nombreux sujets : les difficultés d’intégration sociale et le poids du regard des autres avec l’arrivée d’une famille prolétaire dans une région fort traditionaliste. Le thème de la mort et de la solitude est également traité avec Elie. Et lorsque celui-ci part dans ses sombres pensées on effleure même une réflexion philosophique sur la futilité de la vie : " la vie, c’est une sorte d’attente. U ne parenthèse entre deux néants avec cette impression terrible que le pendant n’existe pas".

    Faits d’hiver sera un roman sûrement difficile à lire pour les adolescents. Difficile par ses ambitions littéraires et par ses sujets traités. C’est une histoire qui finit mal. Pendant toute la lecture on attend une rencontre qui n’aura pas lieu. On peut voir ce livre comme un témoignage de l’incompréhension des gens et des peuples entre eux. Tout le monde part pourtant de bonnes intentions. Comme quand il est dit "Pas d’argent, une famille à nourrir, Elie l’aurait compris. Il suffisait de demander". Et lorsque le narrateur dit : " on était là, on savait pas et on a rien pu faire... on aurait pu l’aider". Ces deux personnages, si différents qu’ils soient, ont tous deux un bon fond et d’une certaine manière, leurs agissements sont pour tous deux justifiables. Tout dépend où l’on se place et cette phrase résume bien le roman : "Pour les uns , il y aura le pauvre homme qui n’en peut plus de supporter l’outrage, et le voleur puni. Pour d’autres, il y aura le drôle dans le besoin, victime d’un vieil avaricieux revanchard".

    A méditer

    par Rémi Lécluse

    Ribeiro, Cathy. Faits d’hiver. Acte sud junior, 2004. (Cactus Junior). ISBN 2742748164