Site littérature jeunesse de lille 3

LE SUPER-HÉROS (mini thèse)

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Sélection d’ouvrages

    MARVEL ZOMBIE : La famine

    (PNG)

    ISBN :978-2-84538-997-7. Dépôt légal :06/2007. Éditeur : Panini Comics. Collection : 100% Marvel. Date de parution : 14/06/2007. Format 262x173. Poids : 430g

    Synopsis

    Sur une terre étrangement semblable à celle de l’univers Marvel, un virus alien a transformé tous les plus grands super-héros du monde en monstre anthropophage ! En trois heures à peine, ils ont dévoré toute la population de la planète... mais comment vont-ils assouvir leur insatiable faim maintenant que la chair humaine se fait rare ?

    Présentation

    Marvel Zombie fait partie de la collection 100% Marvel édité par Panini Comics. Cette œuvre se compose de 3 tomes. Le premier tome se nomme La Famine, ensuite le second Marvel Zombies Vs Army of Darkness enfin le troisième Le goût de la mort. Bien que faciles dans la lecture, ces tomes sont pour lecteurs avertis donc après un certain âge. Le premier de cette mini-série, La famine, a été écrit par Robert Kirkman, auteur de la série The Walking Dead chez Image et illustré par Sean Phillips dessinateur de Judge dredd et 2000 A.D.. Toutes les couvertures originales sont d’Arthur Suydam dessinateur de bandes dessinées. Une biographie des auteurs est présente.

    Pourquoi

    J’ai choisi cette mini-série car elle nous montre la transformation des super-héros sauveurs de l’univers en monstres sanguinaires destructeurs de l’univers. De plus cela relie deux univers éloignés, les fans de comics et les fans de gore et de sang.

    SPIDER-MAN 3

    (PNG)

    ISBN 2265085561. Dépôt légal : mai 2007. Éditeur : Fleuve noir. Collection : Adaptation TV/C. Format : 11x18. Nombre de pages : 317

    Synopsis

    Peter Parker a enfin trouvé l’équilibre entre son dévouement à Mary Jane, ses cours à la Fac, son travail au Daily Bugle et ses obligations de super-héros. Cependant, en changeant mystérieusement de couleur, son costume a indéniablement amélioré ses pouvoirs. Mais il a aussi modifié sa personnalité...

    Présentation

    Scénario de Sam Raimi et Ivan Raimi et d’Alvin Sargent. Script de Sam Raimi et Ivan Raimi. Tiré du livre de Stan Lee et Steve Ditko paru chez Marvel Comics. Auteur de la novélisation : Peter David d’après le film. Peter David est l’auteur de plusieurs best-sellers de la série Star Trek, comme Imzad (édition Fleuve Noir), etc. Il est également l’auteur de novélisation de block-buster tels que Spider-man, Spider-man 2, Hulk et Fantastic Four. Peter David est également réputé pour ses comics, en particulier L’Incroyable Hulk qui a été récompensé.

    Pourquoi

    J’ai choisi ce roman car il nous montre le choix qui s’offre à un super-héros, dans ce cas là Spider-man, entre le fait d’être un héros ou un anti-héros voir un super-vilain. Un choix qui est fréquent dans le monde des comics.

    SUPERMAN contre SPIDERMAN

    (PNG)

    Dépôt légal : 04/1979. Éditeur : Sagédition. Collection : Présence de l’avenir. Taille : Format normal. Nombre de pages : 96.

    Synopsis

    Superman et Spider-man luttent contre leurs ennemis, réciproquement, Lex Luthor et Docteur Octopuss. Les deux super-vilains se retrouvent en prison, dans la même cellule. Là, ils décident de s’allier pour en finir avec leurs ennemis et donc, concoctent un plan pour cela...

    Présentation

    Scénario : Conway, Gerry. scénariste de comics et de série télévisée. Dessin : Giordano, Dick. C’est un scénariste, dessinateur et encreur de comics. Couleurs : Serpe, Jerry.

    Pourquoi

    J’ai choisi ce livre car il est très simple à comprendre dans sa lecture et sa tournure. De plus la mise en page et les couleurs vives peuvent aider à sa compréhension. Donc, même si non destiné à un jeune public, il peut être lu ou simplement regardé par les enfants. Il est multi-âge pour différentes raisons. Mais ce qui a aiguillé mon choix est qu’il est le premier « cross-over » entre DC comics et MARVEL, les deux grandes maisons d’édition du monde des comics.

    Dans le combat manichéen du monde des comics, trois grands types de combattants

    1. Le super-héros

    Le terme super-héros,de l’anglais super hero ou superhero, désigne un type de héros fictif extraordinaire, que l’on retrouve principalement dans les bandes dessinées américaines, les comics.

    -  Un super-héros possède au moins deux des trois caractéristiques suivantes, les deux dernières étant très souvent liées : des capacités extra-ordinaires (force physique surhumaine, rapidité hors du commun, rafales d’énergie...) appelées pouvoirs ou super pouvoirs.

    -  Une double identité : celle d’une personne normale et de super-héros. Celle-ci étant, bien sur, secrète.

    -  Un costume quand il effectue ces actions héroïques, le plus souvent collant au corps et avec des couleurs vives, qu’il laisse quand il reprend ses activités d’individu.

    -  Généralement, les super-héros sont de forme humaine, mais certains ont une forme végétale (Groot), animale(Gueule d’or) ou encore robotisé (Vision).

    En 1938, est apparu Superman désigné comme le premier super-héros. Celui-ci regroupe les trois caractéristiques importantes du super-héros. Cependant le premier personnage à regrouper les trois caractéristiques est un héros français apparut en 1908 dans le quotidien La Dépêche : Nyctalope.

    2. Le Super-vilain

    Dans les comics, un super-vilain est un personnage qui s’oppose au super-héros. Dans beaucoup de comics, la division des personnages se fait de manière assez nette entre les gentils et les méchants. Il s’agit d’une acception manichéenne.

    Les méchants se classent ainsi :

    -  Galactic : les vies humaines ne le concernent pas. Galactus , chez Marvel, est cette caractéristique.

    -  Le seigneur maléfique : il veut simplement conquérir la Terre et l’Univers, pour assouvir sa soif de pouvoir. Il est le mal pur et ne peut être raisonné. Méphistos de marvel en est l’exemple.

    -  Le Génie du mal : personnage extrêmement intelligent, il use de son intelligence pour organiser des plans complexes destinés souvent à manipuler le héros ou à réussir un grand crime, tel Lex Luthor.

    -  Le savant maléfique : fou et ambitieux, il emploie son intelligence à des fins criminelles. le docteur Fatalis dans les quatre fantastiques est un bon exemple.

    -  Le déchu : un ex-gentil ayant succombé au mal. Tel Double face, dans Batman, rendu fou par sa défiguration alors qu’il était le meilleur procureur de Gotham city.

    -  Le traître : celui-ci est un ex-gentil qui a choisi le mal par ambition. Tel Sinestro, le meilleur green lantern jusqu’à ce que son ambition le dévore.

    -  Le bien intentionné : il se trouve dans une zone entre le bien et le mal pour défendre son idéal. Par exemple, survivant de la Shoah, Magnéto se bat pour conquérir le monde parce qu’il pense que seul un gouvernement mutant pourra empêcher une Shoah mutante.

    -  L’A.I : une machine rebelle contre son créateur humain ou autre, tel Brainiac ennemi de Superman.

    -  Le fou : devenu fou ou psychopathe suite à un accident ou autre expression incorrecte employée à l’oral, il se contente de tuer et de détruire tout sur son chemin sans réfléchir, y prenant un plaisir. Le Joker en est le meilleur exemple.

    -  La victime : victime ou se croyant victime de quelqu’un, très souvent du héros de l’histoire, il désire absolument se venger. Par exemple, Venom ennemi de Spider-man qui désigne Spider-man/Peter Parker comme cause de la destruction de sa vie.

    -  Le doppelganger : personnage possédant de nombreux pouvoirs et personnalité, communs avec le héros, mais mauvais. Saberthoot est le double maléfique de Wolverine. « bête-et-méchant » teigneux et sans aucun charisme, il sert juste d’homme de main ou à comblé. Tel le scorpion, un des ennemis de Spider-man.

    -  La bête : Les aliens de James Cameron sont les meilleurs exemples. Je me permets de donner cet exemple car ils ont été retranscrits en comics.

    Un super-vilain peut intégrer plusieurs classements. La capacité de certains méchants, et même héros, à réapparaître alors qu’ils étaient supposés morts est devenu un sujet de plaisanterie dans certaines séries, par exemple le Green Goblin dans Spider-man.

    Il existe des super-méchants plus importants par rapport aux autres appelés Archennemis.

    3. L’antihéros

    L’antihéros est un personnage qui ne présente pas les caractéristiques du super-héros.

    Les antihéros ont trois origines :

    -  Un personnage mauvais, qui n’effectue pas de noble quête, ou n’est pas animé de sentiments altruistes etc... tel Black Adams chez DC comics.

    -  Un « bon » héros, mais dont les caractéristiques physiques l’éloignent apparemment de son rôle , par exemple : une certaine condition physique, psychologique ou un handicap. Tel Professeur X, chef des X-men, chez Marvel.

    -  Le « héros malgré lui », en accomplissant des exploits sans pour autant chercher la gloire ou la justice. L’ennemi lui tombe simplement dessus. Le premier antihéros fut sub-mariner majuscules (Namor) de Marvel en 1939 et fait parti de cette classe.

    On peut considérer trois types principaux d’antihéros :

    -  le héros décevant, un personnage ayant des qualités héroïques mais qui n’en fait pas bon usage ou qui les gèrent accord mal. Tel John Constantine, ayant involontairement entraîné la mort de nombreuses personnes.

    -  le héros négatif, porteur de valeurs héroïques mais antisociales, avec des qualités anti-héroïques. The Punisher de Marvel lutte contre le crime, mais au travers de moyens expéditifs et illégaux. Il tue les criminels et use d’armes...

    -  le héros décalé, une personne ordinaire, qui par les circonstances se trouve plongé dans une situation extraordinaire. The Mask de Dark Horse Comics est un personnage violent, même lorsqu’il cherche à faire le bien.

    L’antihéros peut être, tour à tour, super-héros et super-vilain suivant son adversaire.

    Dans le comics Wanted, le héros est un humain normal, tueur de super-héros, super-méchants et d’ anti-héros. Ce qui est intéressant, c’est qu’il accorde la même valeur à tous ces « super-gus » et les surnomment les « super ». Depuis quelques années, le monde des comics explore le monde les mondes parallèles. Dans ceux-ci, un événement ou une décision dessine un monde différent. Par exemple, dans The red son, Superman se crache (provient du verbe anglais « to crash ») en Union soviétique et en devient le chef. Ces histoires nous montrent la fine couche qui sépare le super-héros, le super-méchant et l’anti-héros.

    Les différentes origines des pouvoirs

    La source des pouvoirs des différents protagonistes a plusieurs souches :

    -  Les mutants

    Leurs pouvoirs sont d’origine naturelle. En effet, durant leurs crises d’adolescences, leur gène X s’activent et offrent accord un pouvoir à leurs détenteurs. Les X-mens sont le meilleur exemple.

    -  Les extra-terrestres

    Leur morphologie offre « naturellement » des super-pouvoirs. Kal-el dit Superman n’a de pouvoir que sous notre soleil jaune. Il existe aussi des hybridations tel les Wildcats humain et Kherubim.

    -  Les technologiques

    Leurs pouvoirs leurs viennent simplement d’utilisation d’équipements technologiques. Ironman et beaucoup de ces ennemis usent de technologie.

    -  Les cyborgs

    Proches des technologiques mais ils ont fusionné avec la technologie. Cyborg des Teen Titans est le meilleur exemple.

    Les accidents

    Cette catégorie est celle des humains normaux qui, à la suite d’une erreur, se retrouvent dotés de super-pouvoirs. Docteur Manhattan des Watchmen est un demi-dieu suite à un de ces accidents.

    Les humains modifiés

    Ils ont choisi d’être cobayes pour devenir des super-hommes. Captain America fut le premier.

    La magie

    Cette catégorie est liée à la magie, il peut s’agir de magicien par vocation comme le docteur Strange, ou un personnage qui use naturellement de la magie comme zatanna.

    Les artefacts

    Objet qui offre des pouvoirs tel l’anneau, non pas unique, mais du corps des green lanterns.

    Les mythiques

    Ils sont simplement des dieux, anges ou démons des diverses mythologies et descendus sur terre pour la protéger ou la détruire.

    Les A.I

    Robots avec un potentiel bon ou mauvais et qui tirent leurs pouvoirs de leurs conditions et programmes.

    Les origines des super pouvoirs peuvent aussi s’accumuler. Ainsi, Wolverine est un mutant modifié car mutant d’origine avec une implantation de métal sur ces les siennes griffes.

    Les comics miroir de la société américaine

    On peut remarquer trois grands facteurs de cet effet miroir dans les comics :

    Le premier est que beaucoup de grands super-héros ou vilains sont le résultat d’un grand événement ou changement dans la société américaine.

    Voici les exemples les plus significatifs :

    -  Captain America est le symbole de l’Amérique invincible. Le personnage est né en décembre 1940. Ses couleurs rappellent le drapeau Américain et son bouclier pourrait symboliser les États-Unis défenseurs du monde.

    -  Wonder Woman est la princesse Diana, d’une tribu d’Amazones, qui a quitté son île et a été envoyée dans notre monde comme ambassadrice. Créé en décembre 1941, au début de l’aide des femmes pour l’effort de guerre, elle fut la première véritable super-héroïne à percer, elle devient vite une représentante des causes féministes et devient, entres autres, une icône lesbienne.

    -  Iron-Man est créé en 1963. Il avait pour principal occupation de lutter contre les malfaisances du monde communiste. Son corps est celui d’un humain sans pouvoir mais rendu surpuissant par une armure. Cette technologie d’armure est bien sûr toujours plus avancée que ces possessif homologues russes. Un autre super-méchant récurant dans le monde d’Iron-man est le mandarin.

    -  Dans les années 1960, La Panthère Noire (Black Panther, un temps connu en France sous le nom de Pantherman) est créé. L’ histoire des comics le retient pour avoir été le premier super-héros noir, sans être un second rôle puisque roi d’un pays africain, en référence au mouvement, homonyme, pour les droits civiques alors en pleine actualité .

    -  Véga ou Northstar est créé en 1979. Il est surtout connu pour être l’un des premiers super-héros gays. Mais c’est surtout après 1983 que son orientation sexuelle est définie.

    -  Le Virus Legacy dans le monde Marvel, on peut également faire un rapprochement avec le SIDA. En effet, ces deux virus sont mortels, baissant les défenses immunologiques, provoquant ensuite la mort du contaminé pour la moindre maladie, même bénigne. Ils ont un système de contamination très rapide. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ils ne touchent pas une communauté particulière que l’on pourrait marginaliser, mais concernent bien tout le monde.

    -  Midnighter et Apollo qui représentent les pendants homosexuels de Batman et Superman, forment un couple marié et adoptant une enfant.

    -  Le colonel, créé après 2001 chez Marvel est le chef musulman irakien d’une super équipe « les libérateurs ». Ils mettent les États-unis en position de faiblesse et clament « le grand satan vient d’être libéré ». Cette équipe est composée de différentes nationalités : russe , chinoise, nord coréenne, syrienne et enfin même, bizarrement, française. On peut remarquer que ces nationalités ne sont pas anodines... sauf pour la française même si la France était contre l’invasion de l’Irak par les forces américaines. Cependant, Le colonel n’est pas un super-méchant ordinaire. Il le devient après l’ingérence des États-unis dans son pays.

    Le second est qu’on peut aussi remarquer que les costumes des super héros évoluent avec la mode.

    En effet, au début des comics les costumes sont plutôt intégraux et classiques.

    -  Dans les années disco, les costumes deviennent plus flash, certains héros ont même le look disco comme Dazzler. Parallèlement, les « supers » noirs adoptent la coupe « afro ».

    -  Dans les années 1980 et 1990, les super-héros adoptent un look punk et grunge.

    -  Dans les années 2000, on peut remarquer que les costumes deviennent plus sombres et en majorité de texture cuir certainement pour démontrer un monde plus sombre, plus dur.

    -  Enfin depuis un na ou deux, la mode des super-héros est le vêtement ordinaire, que chacun porte.

    Par ces différentes évolutions, les créateurs veulent certainement rendre les « super » plus proches des êtres normaux.

    Cependant depuis toujours, les grandes icônes du monde des comics gardent leurs costumes dans leurs globalité, tels Superman, car ils font partie intégrante de leurs légendes.

    Enfin, l’origine des pouvoirs des « supers » évolue avec le temps.

    Au commencement, les pouvoirs de super-héros sont d’origine radio-actif tels Hulk (originalement de couleur gris puis vert pour rappeler la radioactivité) ou Spider-man. En effet, dans les années d’après guerre et d’Hiroshima l’ombre de la radioactivité et de ces méfaits plane sur le monde. Les créateurs de personnages s’en inspirent donc.

    Ensuite, une nouvelle ombre, moins effrayante, la haute technologie est mise en avant avec Iron-Man et ces « techno-ennemis. »

    Dans les années 60, Les qautre fantastics sont un savoureux mélange de haute technologie et de radiation. Parallèlement, après l’affaire Roswell, il y a une augmentation des protagonistes extra-terrestres surtout dans l’univers DC. L’univers Marvel, se réserve les mutants. Ces origines de pouvoir vont perdurer.

    Cependant, depuis les années 1990-2000, la source des pouvoirs des super-héros est d’origine génétique. L’équipe des GEN-13 est créée à la suite de manipulation génétique sur leurs pères afin d’en faire de meilleurs soldats. Certaines origines seront même ré-adaptées.

    Ces différentes transformations indiquent l’évolution de la peur de la société américaine et certainement une peur mondiale.

    Conclusion

    Si on devait résumer le monde des super-héros en un mot, il serait : Possibilité. En effet, dans le monde des super-héros tout est possible. Un super-héros peut sombrer et un super-vilain revenir du bon côté. En une histoire, un univers peut être ré-écrit ou simplement détruit.

    De plus, cet univers regroupe, aussi, d’autres univers tel le médiéval-fantastic, la fantaisie, la magie etc. Ainsi, mage, fée, mutant, cyborg, extra-terrestre, etc. ont la possibilité de se rencontrer au coin d’une rue.

    Cet univers permet des mélanges. L’inverse, malheureusement, n’est pas toujours vrai.

    Sitographie

    http://www.aricia.fr/x-men/

    http://www.comicvine.com/

    http://marvel.wikia.com/wiki/Main_Page

    http://www.superpouvoir.com/

    Bibliographie

    L’encyclopédie DC Comics

    L’encyclopédie Marvel :L’encyclopédie des personnages de l’univers Marvel

    MAXIME LEMAIRE, Deust 2 métiers des bibliothèques et de la documentation, UFR Idist, Université Lille 3 - Charles-de-Gaulle, avril 2009