Site littérature jeunesse de lille 3

Les Monts de l’Éléphant, de Jean-François Chabas

GIF - 18 ko
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    (GIF)

    CHABAS,Jean-François. Les Monts de l’Eléphant. Ecole des Loisirs, 2009. 161 p. ; 12,5 X 19 cm. Broché 9,50 euros. ISBN : 978-2-211-09207-4.

    Henri, 47 ans, vient de faire une rencontre qui va enfin changer le cours de sa vie. Une vie dont il livre l’histoire comme pour s’en libérer. Né avec une cuillère en argent dans la bouche ( « en or massif » même, selon lui ), il a grandi dans une famille vivant hors du monde et ne se souciant que du maintien des apparences. Une famille placée sous la férule de la mère, une femme glaciale donnant à ses quatre enfants le modèle de l’insensibilité à ses propres émotions et aux autres, ainsi qu’un idéal de vie impersonnelle. Tandis que le père, frappé par une lourde maladie psychique non reconnue, sombre seul dans la souffrance, soutenu seulement par sa fille. Et que l’aîné devient un repris de justice, alors que le second rentre dans le moule. Malgré, ou contre, cette détresse immense, Henri va découvrir qu’il a ses désirs propres.

    En interpelant le lecteur pour lui raconter la vie de celle qui a changé la sienne, Henri -l’auteur en fait- fait le point sur ce qu’est une famille, comment on grandit vaille que vaille au sein d’une famille qu’on n’a pas choisi, ce qui se transmet et ce qui se construit. Il met admirablement en lumière la pulsion de vie et la pulsion de mort qui animent les êtres.

    Flore Guiose Balland, documentaliste au collège Montgolfier, Paris (3e)