Site littérature jeunesse de lille 3

PIERRE LAPIN se présente

Récit d’un lapin centenaire
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Pierre Lapin, le chef de file des personnages de Beatrix Potter se raconte et nous parle de son monde et de sa Maman écrivain.

    Bonjour à tous ! Je me présente, je me nomme Pierre Lapin (Peter Rabbit en anglais) et je suis le plus mignon de tous les lapins même si je fais souvent des bêtises. Je vais vous parler de ma vie, de ma Maman et de mes compagnons de papier pour que, je l’espère, vous ayez très envie de lire mes aventures à tous les enfants que vous connaissez !

    I)Ma Maman Beatrix Potter

    Beatrix Potter - 8.5 ko
    Beatrix Potter

    Je vais tout d’abord vous présenter ma Maman, Beatrix Potter que vous voyez en photo ci-dessus. Elle est née à Londres en 1866 dans une famille aisée de l’époque victorienne. Petite fille, elle n’allait pas à l’école et elle n’avait pas le droit de sortir s’amuser. Elle a eu une enfance très solitaire et nous autres petits animaux des campagnes étions ses seuls compagnons. Elle nous dessinait beaucoup, elle adorait les animaux et les plantes et elle explorait la campagne avec son jeune frère afin d’en savoir toujours plus sur la nature.

    (JPG) J’apparus pour la première fois en 1893 dans une lettre qu’elle envoya au fils de son ancienne préceptrice. Il adora mon histoire. Encouragée par les publications et le succès de quelques cartes de vœux, Béatrix eut l’idée en 1901 d’écrire mon histoire dans un petit livre qu’elle illustra en noir et blanc.

    Malheureusement, les maisons d’éditions apprécièrent moins mes aventures que les enfants et n’acceptèrent pas de les éditer. Ma Maman écrivain décida alors de les publier elle-même avec ses économies à environ 250 exemplaires. Le succès ne se fit pas attendre et même le Papa de Sherlock Holmes lut mes aventures à ses enfants.

    (JPG)
    Ma première couverture

    En 1902, les éditions Frederick Warne & Co. acceptèrent de publier mon histoire à la condition que mes illustrations soient en couleur. C’est ainsi que les petits Anglais découvrirent le premier relié de Béatrix : The Tale of Peter Rabbit.

    (JPG)
    Tom Chaton

    À partir de là, Maman Beatrix écrivit énormément et raconta les aventures d’autres personnages comme Tom Chaton et Jérémie-pêche-à-la-ligne, tous rencontrés dans la campagne anglaise qu’elle aimait tant. Ma Maman possédait un style bien à elle qui mêlait à la fois le réalisme et le merveilleux. Elle n’hésitait pas à présenter les bêtises de ses petits protagonistes, considérant qu’il est normal pour des enfants d‘en faire.

    (JPG)
    Jérémie-pêche-à-la-ligne

    Elle disait d’ailleurs qu’elle n’aimait pas trop les livres « gentils et vertueux sur des gens charmants ». Béatrix n’hésitait pas à utiliser un vocabulaire assez précis même si il peut parfois sembler un peu difficile, mais comme elle abordait ses histoires avec simplicité et délicatesse cela ne posait finalement pas de problème de compréhension chez les enfants.

    L’argent gagné grâce à ses livres lui permit en 1905 d’acheter sa première propriété, la ferme Hill Top dans la région des lacs. Les paysages et les maisons qui l’entouraient sont des décors que l’on retrouve dans ses dessins.

    Hill Top - 15.4 ko
    Hill Top

    Elle s’émancipait peu à peu de sa famille et devenait une femme indépendante ce qui était loin d’être conventionnels à l’époque. 1905 fut aussi une année difficile pour ma Maman, elle s’était fiancée avec son éditeur Norman Warne, mais celui-ci mourut tragiquement quelques semaines après leurs fiançailles.

    Elle resta seule de longues années, comme dans son enfance, passant ses journées à faire ce qu’elle aimait le plus : écrire et dessiner. En 1913 elle épousa William Heelis, comblée, elle écrivit de moins en moins et elle se consacra principalement à la préservation de la nature et à l’élevage de moutons. Elle nous quitta en 1945, mais ses personnages continuent de faire le bonheur des jeunes (et des moins jeunes !).

    II) Moi, Pierre Lapin

    Ma famille et moi - 5.6 ko
    Ma famille et moi

    Je vais maintenant vous parler un peu plus de moi. Je vis dans un terrier au pied d’un grand sapin avec ma Maman lapin et mes trois sœurs Trotsaut, Flopsaut et Queue-de-Coton (Mopsy, Flopsy & Cottontail).

    Nous habitons dans la forêt pas très loin de chez Monsieur McGregor qui a le potager le plus appétissant qui soit ! Beatrix raconte dans ma première histoire publiée

    J’adore les radis ! - 6 ko
    J’adore les radis !

    en 1902 la fois où j’ai fait ma plus grosse bêtise : entrer dans le jardin de Monsieur McGregor pour y grignoter tout ce que j’aime.

    Mais je suis tombé sur Monsieur McGregor et j’ai bien failli finir comme mon Papa : en pâté de lapin ! Quelle frayeur, dans ma fuite j’ai même perdu ma jolie veste bleue et mes chaussures qui servirent à habiller l’éventail du potager.

    Jeannot et moi - 7.4 ko
    Jeannot et moi

    En 1904, Beatrix raconte l’histoire de mon cousin Jeannot Lapin (The Tale of Benjamin Bunny en anglais). Profitant de l’absence de Monsieur et Madame McGregor il souhaite m’inviter à un festin improvisé dans leur potager. Peu enthousiaste à l’idée de retourner chez les McGregor, mon cousin finit par me convaincre que c’est en plus une bonne occasion pour reprendre mes vêtements.

    Mais encore une fois quelle mésaventure ! Heureusement le père de Jeannot arrive à temps pour nous sauver des griffes du chat des McGregor.

    Mais j’apparais aussi dans d‘autres histoires, ainsi on me voit brièvement dans celle de Madame Piquedru (The Tale of Mrs Tiggy-Winkle, 1905), dans celle de Gingembre et Girofle (The Tale of Ginger and Pickles, 1909). Plus tard bien après mes premières excursions dans le potager de Monsieur McGregor, on me voit à l’âge adulte dans l’histoire de la Famille Flopsaut (The tale of the Flopsy Bunnies, 1909) que forment mon cousin Jeannot avec ma sœur Flopsaut et leurs enfants. Ma dernière grande apparition est dans l’histoire de Monsieur TOD (The Tale of Mr TOD, 1912) où je dois aider mon cousin Jeannot à sauver ses enfants kidnappés par Ernest Blaireau (Tommy Brock).

    III) Mon histoire à travers le monde

    Ainsi s’achèvent mes aventures en Angleterre, mais c’est en cette année 1912 que j’arrive enfin dans les mains des petits Français ! On peut alors trouver mes premiers livres dans la première librairie pour enfants « L’Heure Joyeuse » (inaugurée à Bruxelles en 1920 pour les enfants belges et à Paris en 1924 pour les enfants de France)qui sont au début des traductions manuscrites sous les dessins collés de Beatrix !

    (JPG)
    Le film Miss Potter

    Depuis, j’ai été traduit dans 35 langues et à plus de 40 millions d’exemplaires, et j’ai été adapté sur toute sorte de supports sans jamais changer de visage ni de veste ! Ainsi ont vu le jour par exemple un film de ballet en 1971 Les Contes de Béatrix Potter (The Tales of Beatrix Potter), une série animée en 1992 : Le Monde de Pierre Lapin et ses Amis (The world of Peter Rabbit and friends), ou encore récemment un film en 2006 Miss Potter qui parle de la vie de Beatrix.

    (JPG) Mais j’apparais aussi sur de nombreux produits dérivés comme des vêtements ou de la vaisselle. Et grâce à ma peluche les enfants peuvent s’amuser à me faire vivre de nouvelles aventures dans le potager le plus proche ou plus simplement me serrer contre eux.

    (JPG)

    J’espère vous avoir montré que bien que je ne sois plus tout jeune, mes histoires seront toujours appréciées des enfants et qu’ils seront ravis que vous leur lisiez.

    Voici quelques sites qui me sont consacrés si vous souhaitez en savoir plus : mon site officiel, le centenaire de ma naissance sur Ricochet et puis, un scoop pour vous lecteurs de Lille3jeunesse, je viens d’ouvrir mon restaurant gastronomique où la carotte est à l’honneur ! C’est ici !

    À bientôt !

    PETER RABBIT, PIERRE LAPIN

    Post-scriptum

    © Récit imaginé par Camille Mauger, L2 Japonais

    UE6 Édition Jeunesse, Lille 3, novembre 2009.