Site littérature jeunesse de lille 3

Le Cinquième Soleil, de Thierry Bénardeau

A la découverte des Mayas
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    (JPG)

    Julien est un jeune garçon français. Après avoir participé à concours télévisé, il remporte le premier prix, ainsi que de nombreux cadeaux. Mais bien plus que cela, son goût pour l’histoire ainsi que ses connaissances dans ce domaine attirent l’attention d’une mission française d’archéologie postée au Mexique. Julien se voit alors invité à la rejoindre et s’envole pour le Mexique, et part plus précisément au cœur du pays Mayas, où il rencontre Pablo, un jeune garçon de son âge, qui lui fait découvrir sa culture.

    A la découverte du monde

    Ce départ pour la Mexique représente pour Julien sa première aventure. En effet, il n’avait jamais pris l’avion auparavant et cela lui procure un sentiment “d’insécurité et de malaise”. Mais cette impression s’envole à l’instant même où il réalise dans quelle aventure il vient de s’embarquer et la chance qu’il a de pouvoir y participer. Il quitte sa famille pour aller à l’autre bout du monde, mais en même temps, il découvre le monde fascinant de l’archéologie, les fouilles, l’analyse des objets découverts. Il observe des pyramides en ruines, des objets mayas de toutes sortes. Il est émerveillé par tout ce qu’il voit.

    L’amitié et la confiance

    Dès son arrivée au Mexique, Julien fait la connaissance de Maria, la cuisinière du camp. Cette dernière lui apprend qu’elle a un fils, Pablo, du même âge que lui. Très peu de temps après, les deux jeunes garçons se rencontrent et se lient aussitôt d’amitié. Cette amitié sera si forte que Pablo livrera tous ses secrets à son nouvel ami français. Il lui apprendra également quelques phrase en Maya telles que « Jmolj’aleltik ch’akta k’ixwel » (« la honte, c’est fini »), ou encore « La in k’o jun achi, la in k’o jun chi oyew k’u ri, we chul nu meja wib, we chul nu meja nu wach » (« serais-je encore un homme, serais-je toujours un guerrier, si je m’inclinais, si je courbais la tête »). Avec les seuls moyens qui sont à sa portée, Pablo veut défendre qui il est vraiment et tout ce dont en quoi il croit. Il fera partager à Julien sa culture Maya et son implication dans un mouvement rebelle, tous ces secrets, s’ils étaient dévoilée, pouvant mettre en péril Pablo et son peuple. Seuls le silence de Julien et son respect pour cette culture permettront à Pablo et ses proches de continuer à mener la vie qu’ils ont choisie de mener.

    La culture Mayas

    La civilisation Maya est un civilisation très ancienne d’Amérique centrale, y compris le Mexique où se déroule l’histoire du Cinquième Soleil. Datant d’environ trois millénaires J.-C., ce peuple polythéiste comptait des dizaines de divinités. Il pratiquait de nombreux sacrifices humains, les rites variant en fonction des dieux auxquels ils étaient destinés. Ainsi, par exemple, la personne étant destinée à être sacrifiée pour le dieu de la Pluie était noyée lors d’inondations ou dans des citernes (ou cinotes) creusées pour se remplir d’eau avec la pluie. De nombreux temples et pyramides ont été érigés pour leur rendre hommage. Les “élus” pouvaient le devenir de façons diverses. En effet, certains se portaient volontaires, d’autres étaient désignés. Il y avait aussi le pok-a-tok. Ce “jeu” consistait à envoyer une sorte de petite balle dans un anneau suspendu en hauteur, et ce bien sûr sans utiliser les mains. Parfois, il ne s’agissait que d’un jeu, mais d’autres fois, les perdants étaient choisis pour être sacrifiés, qu’ils le veuillent ou non.

    L’intrusion des archéologues

    Les archéologues du monde entier, même s’ils veulent faire connaître à tous des cultures et des civilisations centenaires, voire millénaires, profanent des terres et des lieux sacrés. Qu’ils le veulent ou non, ils perturbent la tranquilité et le mode de vie de ces tribus. Ils sont souvent perçus par les autochtones comme étant leurs ennemis, ou du moins une menace contre laquelle ils doivent se protéger. Mais les moyens qu’ils ont pour se protéger et défendre leur peuple sont très limités, aussi utilisent-ils parfois la violence.

    Les rebelles et les prises d’otages

    Dans la région du Chiapas, là où se rend Julien, vivent des populations Mayas. Certaines, comme Pablo et sa mère, vivent pacifiquement avec les archéologues et autres “blancs”. Alors que d’autres sont regroupées et sont rebelles vis à vis de toutes personnes faisant intrusion dans leurs terres. Ainsi, ils sont prêts à utiliser tous les moyens pour faire entendre leurs revendications et faire perdurer leur culture ancestrale. C’est pourquoi ils pratiquent des guérillas contre leurs envahisseurs et prennent les étrangers à leurs tribus en otages. Julien et ses amis archéologues en seront d’ailleurs les victimes. Ils arriveront heureusement à s’en échapper grâce à tout ce que Pablo aura appris à son ami Julien.

    La légende du Cinquième Soleil :

    La légende du Cinquième soleil est une légende Maya expliquant la création par les dieux du soleil et de la lune après plusieurs essais infructueux. A cette époque, aucun soleil n’éclairait la terre. C’est pour cela que quatre des dieux les plus puissants qui existaient voulurent en créer un, et chacun d’entre eux décida d’en faire un. C’est ainsi que les dieux Chac (Pluie), Xipe Totec (régnant à l’ouest des cieux), Quetzalcoatl (dieu de l’est) et Tezcatlipoca (dieu du nord) essayèrent de créer le soleil qui sortirait la terre de ses ténèbres. Mais chacune de ces tentatives se termina par de terribles catastrophes qui ravagèrent la terre. C’est pourquoi il réunirent les neuf cent quatre-vingt-dix-neuf dieux moins puissants afin de trouver uns solution à ce problème. Ils jugèrent alors qu’un de ces dieux devraient être sacrifié et jeté dans le feu. Finalement, Teucciztecal, un dieu vantard et très bavard, en qui on ne pouvait pas faire confiance, se proposa. Il fut alors décidé qu’il serait accompagné de Nanautzin, un dieu timide, modeste et qui acceptait tout ce qu’on lui demandait. Chacun d’eux apporta des offrandes. Tandis que le premier offrit des choses superbes telles que de l’or et des pierres précieuses, le second, quant à lui, fit des offrandes beaucoup plus simples telles qu’une épée en paille et des roseaux. Mais au dernier moment, Teucciztecal eut peur et décida de ne pas se jeter dans le feu. Alors que Nanautzin, sans aucune hésitation, se sacrifia pour les autres. Le premier dieu eut tellement honte qu’il se jeta finalement lui aussi dans le feu. Les sacrifices modestes de Nanautzin et son sacrifice firent de lui un soleil parfait. Lorsque l’assemblée des dieux vit apparaître un deuxième soleil, tous furent tellement furieux qu’il firent diminuer son éclat. Depuis ce jour s’élèvent dans le ciel le soleil et la lune. Le cinquième soleil, qui donne son titre au roman, est la cinquième et dernière tentative des dieux pour créer le soleil qui éclaire la terre.

    Le roman est divisé en sept chapitres portant chacun un titre. Bien que ce texte porte sur l’archéologie, les archéologues eux-mêmes sont relégués à l’arrière plan et n’apparaissent que peu. Dans cette œuvre, le héros, Julien, raconte son aventure mexicaine. Il est narrateur-personnage et de ce fait raconte son histoire à la première personne. Il parle avec le langage du jeune adolescent qu’il est. Il est donc très facile pour un jeune lecteur (9 / 13 ans comme le suggère la maison d’édition) de comprendre l’histoire et de se mettre à la place de Julien. Ce livre appelle ses lecteurs à respecter les cultures et les civilisations étrangères, même si elles sont très anciennes. J’ai personnellement beaucoup aimé ce roman et je le trouve tout à fait approprié pour les enfants et adolescents voulant explorer le monde. La collection "Les petits rebelles" permet également à l’adolescent de découvrir d’autres cultures et civilisations en lisant des histoires telles que Le cavalier irlandais ou encore Les enfants soldats.

    BENARDEAU, Thierry, DOMAS, Tatania ill. Le Cinquième Soleil (Collection Les petits rebelles). Paris : Editions Michalon, 2003. 120 pages. 13cm x 20,5cm x 0,9cm. ISBN 2-84186-183-X.

    Grâce BREBION _ L2 Angellier _ UFR Angellier _ Novembre 2009