Site littérature jeunesse de lille 3

SUPERMAN nous révèle sa double identité

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Tout le monde aujourd’hui se raconte à travers des autobiographies, les célébrités par exemple.Aujourd’hui c’est mon tour. Moi, Superman, j’aimerais revenir sur ma carrière, sur ma vie.

    Ma naissance, mon arrivée sur terre

    En tant que personnage fictif, je suis né de deux parents,Jerry Siegel et Joe Shuster, l’un scénariste, l’autre dessinateur. Ils se sont rencontrés à la Glenville Hight School. Dès 1935, ils s’associent et imaginent ma naissance, la naissance d’un extraterrestre doté de multiples pouvoirs. Or, ma naissance sur papier fut difficile, car je n’intéressais pas les éditeurs. Ce n’est qu’en juin 1938 enfin que j’apparais dans Action Comics. Une fois ma naissance sur papier terminée, il faut que vous sachiez comment je suis arrivé sur Terre.

    (JPG)
    le premier comics de Superman

    Mon arrivée sur Terre

    Il faut savoir que, selon Jor-El, qui n’est autre que mon père, tout débute sur ma planète d’origine, Krypton. Mon père est un scientifique et il découvre que notre planète est amenée à se désintégrer dans un avenir proche. Il m’enferme donc, moi, Kal’El de mon vrai nom, dans une fusée qu’il expédie à des milliers d’années lumière. L’engin spatial atterrit aux alentours d’une petite ville des États -Unis, et je suis recueilli par Martha et Jonathan Kent, qui sont devenus mes parents adoptifs. Très vite, je les surprends avec mes incroyables pouvoirs.Ils m’aident à garder mon côté "humain" et à cultiver ma normalité tout en sachant que je suis différent.

    Ma vie sur Terre, ma double identité

    Je fais partie des superhéros qui dissimulent leur réelle identité. Dans la vie, en tant que civil, je suis Clark Kent. Je suis un journaliste plutôt modeste. Je porte des lunettes, même si en réalité ce n’est qu’un artifice car tout le monde sait que mes sens tels que la vue et l’ouïe sont sur développés. Je suis assez timide, introverti. J’ai une vie sociale comme tout individu, je travaille à la rédaction du DailyPlanet, un important quotidien de Métropolis. Ça, c’est une partie de ma personne, la deuxième et à mon sens la plus importante car c’est ce que je suis réellement, Superman. À ce moment la, j’utilise ma force et ma puissance pour combattre le crime.

    Par ailleurs, savez vous d’où je tire cette puissance exceptionnelle ? Cela est dû à la différence de gravité existant entre la Terre et Krypton. Je peux aussi vous dires à présent quelle est ma plus grande faiblesse, car ce n’est malheureusement plus un secret.C’est la kryptonite verte, une substance radioactive provenant des restes de ma planète natale. Elle me paralyse, et est à même de me réduire à l’impuissance. Je ne supporte pas l’injustice et j’aide au mieux mon prochain. Je mets en quelque sorte ma force au service du bien.

    Mes rencontres

    Au cours de mes nombreuses aventures j’ai rencontré beaucoup d’individus, des bons comme des mauvais. Loïs Lane par exemple, une rencontre inoubliable et formidable. C’est une très jolie journaliste. C’est devenu une amie, puis nous avons eu une relation amoureuse. C’est difficile d’avoir une relation privée quand on est Superman, car mon secret ne pouvait être révélé.

    Je suis également proche de Jimmy Olsen, un jeune reporter et un fervent admirateur.Ce sont vraiment les deux personnes qui me sont les plus proches.

    J’ai aussi rencontré des individus mauvais, très mauvais même.Comme Lex Luthor ou encore Doomsday. Vous souvenez-vous de mon combat avec Doomsday ? C’était une créature ultra puissante et diabolique ! Et vous aviez tous cru qu’elle avait eu raison de moi. D’ailleurs touts les lecteurs de ce dernier comic book se sont vu offrir un véritable brassard de deuil en satin noir ! Mais je ne suis pas mort, c’était un leurre.

    La renommée de Superman, mon évolution

    Parallèlement à Action Comics, Dc Comics lance le comic book portant mon nom, Superman, en 1939. Puis la même année, j’apparais également sous forme d’un daily strip (petite bande dessinée quotidienne)

    (JPG)
    vignette d’un daily strip Superman

    .

    Tout cela pour vous dire que mon succès ne fait que croître, les gens m’aiment. Je fais même l’objet de plusieurs dessins animés réalisés par la Paramount Pictures.

    Au fils des années, mes aventures se multiplient, mes adversaires aussi. Par conséquent je dois me développer, évoluer. Peut être trop pour certains. Certains disent que je perds de la crédibilité. Présent dans de nombreux magasines, je dois maintenant être produit dans une équipe de plusieurs scénaristes, dessinateurs.

    Par la suite, la télévision et le cinéma réalisent des feuilletons et des longs métrages sur moi. Je deviens véritablement un produit de consommation important. À partir de 1978, Christopher Reeves interprète mon rôle dans "The man of Steel", une suite de fils réalisés par Richard Donner puis Richard Lester.

    (JPG)
    Christopher Reeves "The man of Steel"

    Mais mon personnage commence à s’essouffler, principalement dans les comic books.

    D’un point de vue physique, je n’ai pas évolué réellement. Je suis resté fidèle à ma première tenue, une combinaison bleue, un slip rouge, une cape rouge ainsi que des bottes rouges. Finalement, je suis resté assez classique. Par contre, prochainement, vous pourrez me retrouver dans Smallville, ou mon costume sera beaucoup plus moderne.

    (JPG)
    Clark kent dans Smallville

    Je troquerai ma cape contre un manteau rouge, ma combinaison contre des vêtements en cuir, pour le reste, je vous laisse le plaisir de me découvrir.

    Apparu en période de crise, où les gens ne croyaient plus en rien, je suis arrivé, moi Superman. À partir de cet instant je ne vous ai pas quittés, vous m’avez adopté. Je vous en remercie et j’espère que cela va encore durer.

    Valentin Fijalkowski, HSI 1, ufr langues et culture antique, décembre 2009