Site littérature jeunesse de lille 3

OUI-OUI, le pantin Superstar

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    (BMP)

    Au premier abord, Oui-oui est un pantin de bois à la tête articulée qui se balance d’avant en arrière, comme pour dire « oui ». Il possède un bonnet bleu au bout duquel est accroché un petit grelot qui l’a rendu si célèbre. Avec cela, son petit foulard jaune à pois rouges, aujourd’hui mythique, ne l’a toujours pas quitté. Enfin, Oui-oui, c’est aussi une petite veste rouge et short bleu, avec de belles chaussures rouges à lacets bleus ! Mais nos enquêteurs ont voulu en savoir plus, alors ils sont partis à la rencontre de Oui-oui, qui, avec joie, a bien voulu les recevoir.

    Bonjour Oui-oui, et merci de nous recevoir dans votre si charmante maison. Alors d’abord, qui êtes vous ?

    Bonjour ! Et bien, je suis Oui-oui ! J’ai été créé par Enid Blyton, une super romancière britannique et une super maman ! Je suis donc né en 1949, avec l’aide d’Harmsen van der Beek, un illustrateur néerlandais très gentil ! Mais vous le saviez, vous, que je ne m’appelais pas Oui-oui avant ? Et oui ! Avant, on m’appelait Noddy, parce que « nod the head », en anglais, ça veut dire « hocher la tête », comme ce que je fais tout le temps ! J’ai grandi à Miniville, où je vis toujours d’ailleurs, avec tous mes amis et où je suis accompagné de mon fidèle taxi. Il ne parle pas, mais qu’est-ce qu’il est gentil ! Avec lui, je rends service à tout le monde !

    (BMP)
    Oui-Oui et Monsieur le Gendarme

    Mais alors, vous êtes anglais d’origine, quand êtes vous arrivé en France ?

    En France... En 1962 je crois ! Oui c’est ça ! Avec l’aide du dessinateur Jeane Hives, qui m’a fait apparaître dans la série « Bibliothèque rose » de chez Hachette. J’ai également été traduit pour la première fois par

    Merci Oui-oui ! Vous avez donc soixante ans cette année ! Vous avez bien grandi !

    Bien sûr que j’ai grandi ! Et même si on me voit toujours comme un enfant, il m’en est arrivées des choses !

    (BMP)
    Oui-Oui à ses débuts... Sacré changement.

    La première fois que je suis apparu, c’était dans Ouioui au Pays des Jouets en 1949, une superbe histoire ! Et tout le monde a apprécié. Et devant tant d’admiration, on m’a demandé de passer à la télévision, vous vous rendez compte ? J’ai eu ma propre série télévisée en 1954. Ensuite, de plus en plus de gens m’ont admiré, alors je suis parti à l’aventure dans le monde entier, pour être traduit dans plus de 30 langues différentes, c’est génial non ? Même en latin et en islandais ! Du coup, mes aventures se sont vendues à plus de 200 millions d’exemplaires. Enfin maintenant c’est différent vous savez.

    (BMP)
    Et voici Oui-Oui aujourd’hui, toujours aussi gentil et charmant.

    Je suis disponible dans plus de 120 pays, et, avec l’âge, j’ai eu beaucoup d’opportunités. Voyez, par exemple : j’ai des jeux vidéo à mon nom, des films, et même, ma série télévisée a été refaite pour être encore plus jolie à regarder ! Du coup, et bien j’ai eu le droit à du renouveau au fil du temps, pour que je sois toujours comme neuf même en vieillissant. Et puis, étant donné qu’on parle de ça, vous savez que mes séries ont bien grandi elles aussi ? Ma première série était en image par image, pas génial comme animation, alors que maintenant, je suis tout en images de synthèse, c’est beaucoup mieux ! Et pour m’aider à parler, je n’ai eu qu’une seule personne, très gentille : c’était Brigitte Lecordier. C’est elle que vous entendez quand vous me voyez parler. Par contre, je n’ai pas du tout changé physiquement, vous l’avez remarqué je pense. Parce que tout le monde, depuis ma naissance, m’a adoré comme je suis, donc je n’avais pas de raison de changer !

    Sacré Oui-oui, vous vous portez très bien en tout cas. Et à Miniville, qui avez vous connu, dans l’ordre ?

    Oh là là ! Beaucoup, beaucoup de monde ! J’ai d’abord rencontré Monsieur Potiron, mon meilleur ami, et très savant ! Toujours de bon conseil. Ensuite, j’ai rencontré Mirou et son chien Zim, très rigolo. Je les aime bien tous les deux. Ensuite, avec mon taxi, on a rencontré Monsieur La Pompe, qui m’a aidé à réparer mon Taxi au début de mon aventure, et plusieurs fois ensuite ! Ensuite, il y a eu Monsieur le clown, Monsieur Jumbo, l’éléphant marrant, mais tellement peureux ! Puis Monsieur souriceau, et Mélissa, la marchande de glace... Hum, les glaces... Et puis après il y a eu Mademoiselle Chatounette. Vous savez ? Celle qui râle tout le temps ! Enfin, dans les derniers, il y a Monsieur Culbuto qui est apparu, puis Mademoiselle Ouistiti, qui n’arrête pas de m’embêter avec ses farces. Avec tout ça, j’ai rencontré aussi Nestor Bouboule, un mignon petit ourson, mais alors, qu’est-ce qu’il est turbulent ! Du coup, il y a eu ce célèbre gendarme que vous connaissez bien maintenant, et malheureusement... les deux lutins, très méchants, messieurs Sournois et Finaud, qui rendent mes aventures assez difficiles... Et en tout dernier, Mathurin ! Un sacré marin !

    Ça en fait du monde à Miniville ! Et avec tout ce monde, vous avez conquis l’esprit des petits.

    Et oui ! D’abord avec les bandes-dessinées, puis les séries télévisées, la dernière passant chez vous, sur France 5. Mais ça n’est pas tout ! Depuis des années, les jouets se vendent beaucoup dans les magasins. Avant c’étaient surtout des figurines vous savez, mais maintenant, on fait de tout : des jouets, des jeux vidéos, des peluches, des vêtements et pleins d’autres choses !

    (BMP)
    Des DVD...
    (BMP)
    Des friandises...
    (BMP)
    Et de nombreux jeux pour les enfants !

    Votre série est donc pour les petits ? Que pensez vous apporter à ces enfants ?

    C’est vrai, je suis plutôt ami avec les enfants de 2 à 6 ans. Sinon, et bien... C’est compliqué dites-donc... Vous savez, quand je pars à l’aventure, je suis quelqu’un de très curieux, donc j’entraine les enfants dans ma curiosité, à faire des découvertes, et tout ça avec mon air enfantin pour les réconforter. Et puis, aussi, dans mes aventures, j’essaie d’être très courageux, mais je fais parfois des bêtises ou alors je n’ose pas faire certaines choses, comme un enfant de cet âge-là ! Je découvre donc plein de choses, plein de nouvelles émotions grâce aux aventures et à mes amis, j’essaie vraiment de ressembler à un enfant pour qu’ils se voient en moi. Aussi, vous savez, Miniville est une ville sûre et pleine de couleurs, ça aide beaucoup les enfants à stimuler leurs sens, et le réconfort de voir une ville sans danger les rassure. Après, je dirais aussi qu’avec tout le monde qu’il y a à Miniville, et bien il y a plein de personnalités différentes, du coup, les enfants découvrent un peu plus de choses sur eux, en s’identifiant à un personnage de la série. Et ça leur montre aussi différents comportements possible ! Et puis, dernière chose, toute bête, c’est un monde magique avec plein de choses que tout le monde devrait avoir, un monde avec plein d’amis, plein de cadeaux, plein d’aventures, en bref, plein de choses que voudrait un enfant !

    Mais d’ailleurs, si vous aviez à vous décrire un peu plus personnellement, vous diriez quoi à ceux qui ne vous connaissent pas ?

    Tout d’abord que j’ai un air un peu niais : oui, je suis un petit pantin en bois, un peu maladroit et curieux, donc ça me donne ce petit air simple qui me va si bien ! Par contre, je peux dire que je suis très courageux ! J’adore l’aventure, et même si parfois je me fais embêter par les lutins, je réussis toujours à m’en sortir. Je pense aussi que je suis quelqu’un d’aimable, j’adore aider mes amis avec mon taxi, pour les conduire n’importe où ! Ensuite... vous savez... je suis très gourmand : si vous faites attention, dans plein d’aventures j’ai le droit de manger plein de gâteaux et de glace... miam ! Quel régal ! Je pense que c’est ce qui me correspond le plus quand on me regarde pour la première fois.

    Merci Oui-oui ! Une petite anecdote pour la fin ?

    Oh là là, oui ! Il y a eu ce jour où les balles rebondissantes ont sauté dans tout Miniville ! Il y en a même une qui a percuté Monsieur Kulbuto, c’était très marrant, mais assez dangereux quand même... je ne sais pas ce qui s’était vraiment passé, mais c’était un jour très étrange, mais assez rigolo quand même !

    Un dernier mot peut être ?

    Oh... euh... Et bien, tenez : http://www.noddy.com/fr . C’est l’adresse internet de mon site rien qu’à moi ! Vous voyez que j’ai grandi, maintenant j’ai internet ! Sur ce site, vous pourrez voir plein de choses sur moi très intéressantes !

    Et bien voilà, en espérant que cette interview du pantin le plus célèbre de l’Histoire vous a plu, il ne reste plus qu’à vous dire au revoir, et à une prochaine fois !

    Propos recueillis par Camille Cliquennois, UFR Angellier, Licence 1, le 14 Janvier 2010.