Site littérature jeunesse de lille 3

Le Vieux fou de dessin, de François Place

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Venez découvrir l’histoire de l’inventeur des Mangas et leur naissance ! Venez découvrir comment et par qui sont nés les Mangas ! Un livre ludique, enrichi de superbes illustrations et une histoire sur fond d’une belle amitié entre un Maître et son apprenti.
    (JPG)

    PLACE, François. Le vieux fou de dessin. Gallimard jeunesse, 2008. 108 p. : ill. en noir et blanc ; 18 x 13 cm. (Folio junior ;832). Poche 5,60 €. ISBN 978-2-07-057763-7

    (Nouvelle présentation de l’album paru en 2001 : PLACE, François. Le vieux fou de dessin. Gallimard jeunesse, 2001. 91 p. : ill. en coul. ; 27 x 21 cm. Cartonné 16,00 € ISBN 2-07-054842-2)

    L’Histoire

    (JPG)

    Illustration tirée du livre Le vieux fou de dessin

    Tojiro à 9 ans et il est vendeur de gâteaux de riz à Edo. Il est orphelin et c’est sa tante et son oncle qui l’héberge (non sans lui mener la vie très difficile).Un jour alors qu’il effectue une livraison chez un client, il fait la rencontre d’un vieillard intriguant. Ce vieillard nommé Hokusai et surnommé « le vieux fou de dessin » par les autres du village est un artiste peintre Japonais reconnu aujourd’hui encore comme un des meilleurs dessinateur de son temps et inventeur des célèbres Mangas Japonais.

    Hokusai va apprendre à Tojiro à lire et à écrire dans son atelier. Il lui racontera son histoire et ses expériences en tant que dessinateur comme la fois où il a dû peindre la tête d’un personnage sur une toile plus qu’immense. Il lui montre aussi ses nombreux cahiers de croquis qui contiennent des tas d’animaux et de personnages dans des positions particulières qu’il nomme ses "mangas" sortes d’images animées dans un instantané.

    Tojiro, ayant appris à lire, découvre en lisant un livre appartenant à Hokusai que ce dernier est en fait un artiste très connu à travers le Japon. Son admiration envers lui n’en est que plus grande.

    Un jour, Hokusai annonce qu’il a trouvé un autre employeur à Nagasaki. Il doit donc quitter Edo et Tojiro mais avant de partir, il va offrir des cadeaux à Tojiro : un pinceau neuf, de l’encre de chine et les dix premiers exemplaires de ses dessins Mangas qu’il a dessiné il y a bien longtemps. Le lendemain, l’heure des adieux a sonné.

    Tojiro est en train de lire la dernière page du livre très célèbre d’Hokusai « Les cent vues du Mont Fuji » et là il comprend tout ce que son maître lui a enseigné !

    (JPG)

    La célèbre « Grande Vague » dessinée par Hokusai en 1830.

    Thèmes abordés

    Le Japon bien évidemment, cela se passe sous l’ère Edo ancienne capitale du Japon et ancien nom de l’actuelle capitale : Tôkyô.

    Les estampes japonaises (Ukiyo-e) sont avant tout des gravures sur bois ou métal. Elles deviennent des paravents ou sont « imprimées » sur papier plus tard avec de l’encre noire (en 1760 apparaîtront les encres colorés). Elles représentent des paysages ou des personnages célèbres ou non. Ce sont en quelque sorte des tableaux mais dessinés d’une manière beaucoup plus fine et légère.

    Katsushika Hokusai était un grand maître des estampes Japonaises né en 1760 et décédé en 1849. Il est l’auteur de la célèbre Grande vague et autres œuvres Japonaises.

    Encre de Chine type d’encre principalement utilisée pour l’écriture orientale, le dessin et la peinture.

    Mon avis

    Ce livre est très bien écrit et raconte la naissance des premiers mangas Japonais. Il est donc ciblé sur la culture générale et explique en détails beaucoup de choses comme la technique de dessin à l’encre de chine qui y apparaît détaillée, encrage, gravure, outils et pinceaux à utiliser... mais aussi des choses typiques de la culture Japonaise au temps d’Edo, le théâtre Kabuki, les combats de Sumotori...

    Il explique facilement et clairement tout ce qui est typique du Japon pour les petits mais aussi pour les plus grands, passionnés par l’histoire et la culture du Japon. Les gravures en noir et blanc typiques sont superbes.

    (JPG)
    (JPG)

    Illustrations tirées du Vieux fou de dessin

    Pour les bons lecteurs, à partir de 9 ans.

    Pour en savoir plus sur François Place

    sur Ricochet

    sur le site de Casterman

    Pour les enseignants, un formidable guide de lecture pour travailler en classe les albums de François Place

    chez Casterman

    Pour en savoir plus à propos de Hokusai

    c’est ici !

    Pauline SALMON- UFR Romanes, Slaves et Orientales - L1 Japonais, janvier 2010