Site littérature jeunesse de lille 3

Le souffle de la salamandre Vol. 10 Les aventures de Garin Trousseboeuf, par Evelyne Brisou Pellen

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Garin arrive à Albi et apprend qu’un étudiant qu’il connaissait est mort alors qu’il voulait rejoindre sa fiancée. Garin poussé par la curiosité et le sens du devoir part à Cordes annoncer à la fiancée du jeune homme la mort de celui-ci. Arrivé à Cordes, il découvre que la jeune fille et sa servante ont disparu, que si l’on en croit la rumeur, elles auraient été enlevées par l’étudiant... Cordes, une cité qui s’annonce pleine de mystères.
    (JPG)
    © Gallimard-Jeunesse, 2005

    L’amour de l’alchimie ou l’alchimie de l’amour

    Le récit est entièrement raconté par le narrateur , Garin Trousseboeuf, âgé de 14 ans, scribe de grands chemins, formé par des moines. Garin parcourt la France en s’arrêtant dans chaque ville sur son chemin pour proposer ses services et ainsi gagner un peu d’argent mais aussi résoudre des enquêtes policières qui ne comprennent pas forcément des meurtres. Cette fois-ci l’on se retrouve à Albi dans un premier temps , dans les prémices de l’enquête,où il apprend que son ami l’étudiant a été assassiné. Ensuite Garin part à Cordes car tous les indices et renseignements qu’il a récolté l’y conduisent, de plus la fiancée de l’étudiant y habite.

    En arrivant à Cordes, il découvre que la jeune fille a disparu avec sa servante. Il trouve un travail et un logement chez le père de la fille disparue prénommée Sébelie , ce qui lui permet de mener son enquête, et il y rencontre la tante qui lui apparaît sympathique et loufoque. Il ne découvre pas grand-chose dans un premier temps mais se sent en danger donc démissionne et va chez la tante de Sébelie trouver refuge. Celle-ci lui donne un travail et l’initie tout d’abord à l’alchimie à son insu. Mais comme Garin est un fouineur, il découvre le laboratoire d’alchimie situé sous la maison et est initié à l’alchimie.

    Du fait de sa connaissance nouvelle en alchimie, et de sa curiosité, il se fait kidnapper par de mauvais alchimistes qui ont entendu une rumeur disant que la femme chez qui il logeait serait proche d’avoir la pierre philosophale permettant de transformer les métaux en or. Garin se rend compte qu’il y a quelqu’un dans la cellule qui est creusée dans la maison à côté de la sienne, il découvre la fille disparue et tombe sous le charme. Ils réussissent à sortir de leurs cellules mais, découvrent d’autres prisonniers qu’ils libèrent aussi et échappent donc tous à une mort certaine.

    Je vous laisse découvrir par vous-même pourquoi le livre s’intitule Le souffle de la salamandre et si vous avez un bon sens de la déduction, cela devrait même être un jeu d’enfant !

    La découverte de l’alchimie

    L’alchimie est bien représentée et expliquée dans ce roman car c’est une discipline disparue à notre époque mais qui eut un grand succès au Moyen Age. Elle avait comme objectif la transformation de métaux pauvres en métaux nobles comme l’or ou l’argent mais, elle avait aussi comme objectif la recherche de l’élixir de longue vie. Elle a été aussi perçue comme une science occulte, mauvaise , utopiste , fait pour et par les fous. L’alchimie a déjà été évoquée dans d’autres romans tels que Harry Potter où l’on parle de Nicolas Flamel et de sa pierre philosophale, de sa réussite à avoir créé de l’argent, qui n’est autre que du platine, ce que l’on découvrira plus tard.

    Mon avis sur ce livre

    C’est un livre très facile et plaisant à lire. On entre facilement dans l’histoire car, l’on se sent proche du héros sans pour autant s’identifier totalement comme c’est un garçon de 14 ans. Il est d’autant plus facile à lire que les chapitres sont courts environ 5/6 pages même s’ils sont nombreux comme le livre dépasse tout de même les 200 pages. L’auteur utilise un langage simple et courant malgré quelques termes un peu compliqués mais ils sont rares. Elle fait quelques retours en arrière mais, très peu dans ce tome-ci. Je trouve que ce livre est assez bien adapté pour l’âge pour lequel l’éditeur le recommande car, un élevé de 5eme est parfaitement en mesure de comprendre ce qu’il s’y passe et d’être intéressé par l’histoire du livre et l’histoire de France, de plus les termes abordés sont abordés d’une manière compréhensible et facile d’accès car, l’alchimie est complexe. Il n’y a pas besoin d’être un grand lecteur pour ce livre, être un lecteur occasionnel suffit.

    Personnellement, j’ai bien aimé ce livre même si ce n’est pas mon préféré des aventures de Garin Trousseboeuf car j’avais eu un coup de cœur pour Le crâne percé d’un trou. Je le recommanderais quand même à un élève de collège voulant lire un bon livre pas trop compliqué.

    Juliette Novelli, L1 HSI, Langues et Cultures Antiques,

    Janvier 2010

    Post-scriptum

    BRISOU-PELLEN, Évelyne. Le souffle de la salamandre Vol 10 Les Aventures de Garin Trousseboeuf. Nicolas Wintz ill. Gallimard Jeunesse, 2005. 235 p. ; 18 x 13 cm. (Folio Junior ; 1369). ISBN 10 2-07-052747-6 Broché 6,45 €

    Nouvelle édition 2009 ISBN : 9782070629008 6,45 €