Site littérature jeunesse de lille 3

L’autre Guili Lapin : histoire d’une erreur sur la personne, de Mo Willems

... ou le cauchemar de tous les enfants !
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Trixie est une petite fille comme les autres. Elle aime bien aller à l’école, elle parle beaucoup, elle est très dynamique mais surtout, elle a un doudou : Guili Lapin ! Celui-ci est unique en son genre, et c’est normal, puisque c’est celui de Trixie. Enfin, c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce qu’elle aille à l’école pour le présenter à tout le monde... À partir de ce moment là, la journée et la nuit qui suivirent ne furent pas de tout repos pour Trixie et ses parents !
    (JPG)

    Un auteur original

    Peut-être reconnaissez-vous Trixie et son célèbre doudou ? Eh bien c’est normal, car cet album est la suite des aventures de Guili Lapin : un conte moral. On retrouve ici le style particulier de Mo Willems, qui attire tout de suite l’œil. Sur une base de photos en sépia qui constitue le fonds des illustrations s’ajoutent les dessins des personnages faits à la plume. Ceux-ci nous font penser à des personnages de dessins animés, mais il n’y a rien de surprenant puisque cet auteur américain a participé à l’élaboration du célèbre Muppet Show et a produit de nombreux dessins animés.

    Une référence à la bande-dessinée

    Certaines caractéristiques de l’album font une petite référence aux principes de la bande-dessinée et surtout du comic strips : le passage où Trixie réveille ses parents est illustré de 4 petites images sur une même page qui se suivent ; ou encore la disposition du texte. On distingue en effet la narration de l’histoire en dehors des illustrations et les paroles des personnages dans des bulles, ce qui permet par exemple au lecteur de l’album de mettre plus de ton dans sa voix lorsqu’il raconte l’histoire à un enfant.

    L’importance des illustrations

    Ce qui est vraiment intéressant dans cet album est le jeu des illustrations. Celles-ci sont disposées de façon aléatoire, les personnages débordent des photographies, certaines illustrations sont coupées pour être ensuite reprises sur la page suivante et il y a aussi des tailles différentes. L’une des scènes de l’histoire pourrait même être l’occasion de jouer à « trouver Charlie » avec pour principe de retrouver les personnages dessinés en tout petit dans la photographie. De plus, on peut remarquer que, bien que les visages des personnages soient simplifiés, ils sont tout de même bien expressifs et cela renforce les sentiments que souhaite nous transmettre l’auteur. Par exemple, les yeux exorbités de la fillette qui nous font comprendre que la situation est une catastrophe pour elle, le sourire gêné du père qui ne sait que faire lorsque sa fille vient le réveiller en pleine nuit ; ou encore le regard de la mère à cette même occasion qui signifie certainement "débrouille-toi". Le jeu des regards se substitue parfois au texte pour expliquer l’histoire, ce qui implique forcément que l’enfant doit regarder l’album attentivement lors de sa lecture et qu’il ne peut pas seulement écouter. De même, cela nécessite aussi que l’enfant puisse comprendre le langage corporel des personnages, ce qui n’est pas toujours évident.

    De l’humour, de l’humour...

    Il est certain que le ton employé est celui de l’humour, même si l’on perçoit par moment des pointes dramatiques, qui sont amplifiées par le jeu de la police qui grossit, ou encore par le biais de techniques visuelles comme lors de la focalisation sur le doudou. D’ailleurs, bien que cette scène soit une catastrophe pour Trixie, elle n’en reste pas moins comique !

    En vérité, l’histoire de Trixie est somme toute banale. Mais, Mo Willems a su rendre cet album charmant tout en ayant également un but éducatif : l’apprentissage du partage et la compréhension d’autrui. Bien sûr, c’est aussi un album divertissant, qui plaira à la fois aux parents et aux enfants.

    Pour connaître les débuts de Guili Lapin : WILLEMS, Mo. Guili Lapin : un conte moral. Paris : Kaléidoscope, 2007. 31p. : ill. en coul. ; 24 x 31 cm. ISBN 978-2-87767-523-9 (cartonné) 12,50 €

    Site internet de Mo Willems : www.mowillems.com

    Pour une autre histoire de doudou avec un lapin : http://jeunesse.lille3.free.fr/article.php3 ?id_article=941&var_recherche=doudou

    http://jeunesse.lille3.free.fr/article.php3 ?id_article=1418&var_recherche=doudou

    Public : à partir de 5 ans

    Mots-clés : doudou, partage, amitié, lapin, école.

    Bérengère, GOETGHELUCK

    Deust 2 Métiers des bibliothèques et de la documentation, UFR Idist, février 2010