Site littérature jeunesse de lille 3

Tabou, de Frank Andriat

L’homosexualité, toujours TABOU ?
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Une histoire touchante, qui nous plonge dans la vie de quatre adolescents qui se cherchent et qui doivent affronter la dure loi de la vie et le regard des autres. Trois récits émouvants et trois points de vue sur l’homosexualité masculine au sein d’un lycée et du quotidien.

    (GIF)
    © Mijade, 2008

    « Loïc est mort. Loïc s’est suicidé parce qu’il n’acceptait pas son homosexualité. Dans sa classe, c’est la consternation. Personne ne se doutait de rien. Sauf Philippe à qui Loïc a parlé quelques jours avant de se pendre, à qui Loïc a fait promettre de ne pas dévoiler son secret. Tabou. Il y a des sujets qu’on hésite à aborder. Parce que c’est plus facile. Plus lâche aussi, mais ça, on préfère l’oublier. Tabou. Quand on est différent, c’est difficile, mais c’est aussi tellement riche. Loïc s’est tu et il est mort. Aurait-il pu tendre la main vers les autres, aurait-il pu apprendre à s’aimer ? Ses amis, stupéfiés par ce geste, s’interrogent. » (quatrième de couverture)   Une histoire touchante, qui nous plonge dans la vie de quatre adolescents qui se cherchent et qui doivent affronter la dure loi de la vie et le regard des autres. Trois récits émouvants et trois points de vue sur l’homosexualité masculine au sein d’un lycée et du quotidien. Loic, un adolescent de seize ans est retrouvé pendu dans sa chambre, pour seule explication, une lettre sur le bureau... La cause de son geste... le regard ; celui que les autres auraient pu avoir sur lui ; celui que son père lui aurait lancé ; celui qui aurait précédé les larmes de sa mère ... Les paroles ... de son entourage ; de ses amis ; des AUTRES ... Loic était mort parc qu’il était « différent » ! Il était Homosexuel. Trois de ses amis Philippe, Réginald et Elsa vont s’interroger sur son geste et sur la vie que mènent les homosexuels dans la société actuelle.

    C’est un roman plein de tendresse, de questions et de réponses, de consternations et de compréhension qui est proposé par Frank Andriat et les éditions Mijade aux adolescents. C’est sous une écriture simple que les questions vont germer.

    L’adolescence est une période difficile par nature... Ce roman s’adresse a des lecteurs de 12 ans environ. Ils pourront sans aucun doute se reconnaître dans l’un de ses personnage et évoluer avec eux et ouvrir leurs esprits afin de comprendre et d’accepter les différences que la vie va déposer devant leurs yeux...

    Le rôle de la littérature jeunesse est d’accompagner l’enfant et le jeune dans la vie, et cela est particulièrement vrai pendant cette période de formation qui sépare l’enfant de l’âge adulte. Ces lectures vont l’aider à s’échapper pendant un temps des problèmes du quotidien et des changements qui peuvent également l’aider à faire face à ce quotidien et à ces transformations. Un des changement qui peut s’opérer pendant l’adolescence, c’est l’éveil de la sexualité, le désir de l’autre ; Et il arrive que ce désir ne ressemble pas à ceux qu’ont les autres. Cet amour peut se poser sur une personne du même sexe et c’est un lourd moment a passer pour un adolescent, c’est en tout cas ce que présente ici Tabou, et c’est également ce que l’on peut remarquer dans de nombreux ouvrages. Cependant de plus en plus souvent on peut remarquer que la littérature jeunesse se porte comme modèle d’identité pour le jeune, et pour cela la transformation des héros pour un positionnement plus positif. Les stéréotypes subsistent toutefois.

    Mijade est une petite maison d’édition belge, qui ne fait que de la jeunesse. Cette maison a une prédiction pour les livres qui présentent des problématiques du quotidien. Celles-ci sont proposées sous forme de fables ou élargies au point de vue de l’enfant sur le monde. L’auteur de Tabou est professeur de français, il écrit avant tout pour faire aimer la lecture aux adolescents.

    © Elody Ghys, deust 2, février 2010

    Post-scriptum

    ANDRIAT, Frank. Tabou. Namur : Mijade, 2008. 136 p. ISBN 978-2-87423-008-0

    Mots clés : homosexualité - adolescents - suicide

    Pour aller plus loin

    petitmonde.com

    Sur Lille3jeunesse, tous les articles sur le thème de l’homosexualité