Site littérature jeunesse de lille 3

IDÉFIX et MILOU, la rencontre

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Milou, le célèbre compagnon de Tintin, profite de l’absence de ce dernier pour jouer au reporter. Il va interroger Idéfix, l’inséparable compagnon d’Obélix, qui va se confier avec beaucoup de plaisir en parlant de ses papas, de son rôle...
    (JPG)

    IDÉFIX ET MILOU, LA RENCONTRE

    Milou : Wouah ! Wouah ! Wouah !

    Idéfix : Ouaf ! Ouaf ! [1]

    Milou : Heureux de te rencontrer ! Tintin passe du bon temps à Moulinsart, j’en profite pour me balader et réaliser mes propres reportages, c’est pourquoi j’aimerais te poser quelques questions, toi qui es le chien le plus connu de Gaule !

    Idéfix : Je suis très heureux, moi aussi, de faire ta connaissance ! Sache que tu n’es pas non plus un inconnu chez nous ! Bref, J’accepte de te parler de moi et de mes compagnons ! Allons-y !

    (GIF)

    Milou : Super ! Alors, pour commencer, parle-moi de ta naissance sur papier.

    Idéfix : Comme mes compagnons, Astérix et Obélix, je suis né de l’imagination de René Goscinny et du pinceau d’Albert Uderzo, mais, contrairement à ce que l’on pourrait croire, je n’apparais pas dès le premier album.

    Milou : À vrai dire, je croyais moi aussi que tu étais présent dès la première aventure. Moi je le suis dès la première vignette de Tintin au pays des Soviets paru en 1929 dans le Petit vingtième , le supplément du Vingtième Siècle (journal belge de l’entre-deux guerres). Et donc, dans quel album, fais-tu, toi, ta première apparition ?

    Idéfix : J’apparais pour la première fois dans le Tour de Gaule d’Astérix, le cinquième album de la série, publié en 1965. Astérix et Obélix, de passage à Lutèce (Paris), me rencontrent devant une charcuterie. Je n’ai alors pas de grande importance aux yeux des lecteurs, mais je compte déjà beaucoup pour mes papas (R. Goscinny évoquait « un petit chien de race indéterminée » dans son scénario, après en avoir parlé avec lui, Uderzo s’est amusé à le glisser dans les vignettes suivantes de l’album.) Je ne faisais pas encore partie de l’aventure mais je suivais les héros. C’est dans la dernière vignette de l’album qu’Obélix m’adopte en me souhaitant la bienvenue au village. Il faut savoir en revanche, qu’ il a fallu attendre le prochain album pour que je sois baptisé...

    (PNG)
    Idéfix et Obélix, inséparables.

    Milou : J’allais y venir ! Peux tu me parler de l’origine de ton prénom ?

    Idéfix : Bien sûr ! Après la publication du Tour de Gaule, pour me trouver un nom, mes papas ont organisé un concours dans le journal Pilote (le journal qui a lancé Astérix et Obélix en 1959) Les lecteurs devaient proposer des noms pour le personnage encore anonyme que j’étais. Après la lecture de leurs courriers, mes papas ont dû faire un choix parmi des propositions telles que « Minimix », « Papeurdurix », « Paindépix » ou encore « Patracourcix » ... Elles sont vraiment très drôles !

    (GIF)

    Milou : Mon papa à moi, Hergé, n’a pas eu recours à un concours si drôle pour me trouver un nom. On m’a dit qu’il s’est inspiré du surnom de l’une de ses amies : Marie Louise Van Cutsem qu’il appelait « Malou ». Revenons à ton prénom. « Idéfix » , ça t’a plu ?

    Idéfix : Et comment ! Mes papas l’ont bien choisi ! Et je dois beaucoup au lecteur qui l’a proposé (resté anonyme). Il n’est pas trop long, il finit en « ix » ce qui prouve que je suis un vrai gaulois et il me caractérise très bien, moi qui suis rusé, qui change rarement d’idée et qui suis légèrement têtu... Aussi, mes papas ont donné mon nom aux studios qu’ils ont créés en 1974 pour l’adaptation en dessin animé de nos aventures ! (Le dessin animé Les douze travaux d’Astérix y a été conçu.)

    Milou : Il y a bien des choses qui se cachent derrière ton prénom ! Bref, continuons. Après le Tour de Gaule, comment a évolué ton rôle auprès d‘Astérix et Obélix ?

    Idéfix : Dans l’album qui a suivi, Astérix et Cléopâtre, j’ai pris ma place dans l’aventure. Dans l’album de mon apparition, j’attends que le temps passe à la porte d’une charcuterie et dans l’album suivant, je gambade dans les dunes égyptiennes ! N’est-ce pas merveilleux ? Mes papas m’ont surtout donné de l’importance lorsque j’ai sorti mes compagnons de la pyramide où ils étaient enfermés. On m’a ensuite donné ma première mission : celle d’apporter un message à Cléopâtre ! C’était un grand honneur pour moi de servir une aussi jolie reine, c’est d’ailleurs pour ça qu’on m’a vêtu d’un petit ruban rose. Enfin, j’ai eu un mal de chien pour parvenir à son palais, mais je ne regrette pas, surtout en pensant au bel os avec lequel elle m’a récompensé. Miam !

    (GIF)

    Milou : Humm... Pour ma part, Tintin me récompense d’un os à la fin de nos aventures, et je ne te parle pas de celui que j’ai trouvé au musée d’histoire naturelle lorsque nous cherchions les voleurs du sceptre d’Ottokar ! (Voir le Sceptre d’Ottokar )

    Idéfix : Qu’est-ce que nous ne ferions pas pour un bon nonos !

    Milou : Ou pour une goutte de whisky !

    Idéfix : Euh... Je ne savais pas que tu avais un penchant pour ce genre de boisson... [Milou a bel et bien un penchant pour l’alcool, en particulier pour le whisky, comme le capitaine Haddock. ndlr]

    Milou : Bon ! Assez parlé d’os ! Et si tu me parlais de tes compagnons ?

    Idéfix : Je suppose que tu les connais et que je n’ai pas besoin de les décrire physiquement, surtout que nous sommes déjà passé dans ton pays... (Astérix chez les Belges, le 24ème album de la collection.)

    Milou : C’est vrai. Donc parle-moi de tes relations avec eux.

    Idéfix : Même s’il adore les bagarres et le lancer de menhir, Obélix est très doux et très tendre avec moi. Il est certain que je comprends tout ce qu’il dit et il a raison ! Bien que je sois un chien, je ne suis pas si bête que ça ! Astérix, lui, me trouve toujours trop petit et trop fragile pour les aventures mais c’est surtout parce qu’’il tient beaucoup à moi. Ce sont mes meilleurs amis !

    (GIF)

    Milou : Quelle belle amitié ! Semblable à la mienne avec Tintin... L’homme est vraiment le meilleur ami du chien !

    Idéfix : Oui ! Je mordrai les fesses de celui qui le contredira comme je mords celles des Romains !

    Milou : Sinon, as-tu vécu des aventures sans Astérix et Obélix ?

    Idéfix : Oui, j’ai mes propres aventures. Elles sont racontées dans une collection de livres pour enfants sortie dans les années 70. Malheureusement, cette série est limitée et donc très recherchée par les collectionneurs aujourd’hui.

    Milou : Intéressant...

    Idéfix : Mes papas me mettent en scène dans un univers semblable à celui d’Astérix. On y retrouve les décors du village et ses habitants. Je suis accompagné de mes amis animaux dans des aventures aux thèmes très variés comme le sport, l’amitié, le cirque ou la magie... Tout cela dans un dessin plus clair aux traits plus gros, adapté aux plus petits, tout simplement !

    (JPG)
    Les aventures d’Idéfix parues en 1973 et 1974 aux éditions DARGAUD

    Milou : Super ! Ces albums doivent être très amusants ! Moi aussi j’aurais aimé avoir ma propre collection de livres. En revanche, je n’aurais pas pu être accompagné d’autres animaux...

    Idéfix : Oh ! Pourquoi ?

    Milou : Disons que je n’ai pas de bons rapports avec eux, à l’exception du chat du capitaine Haddock, avec qui j’aime beaucoup jouer, les autres animaux m’agressent tout le temps ! Si tu ne me crois pas, demande à Tintin ou lis nos aventures, ils m’attaquent toujours ! Pourtant je ne leur ai rien fait, Je n’ai pas volé leur nourriture, je n’ai pas détruit les forêts dans lesquelles ils vivent...

    Idéfix : Détruire les forêts ?!

    (GIF)

    Milou : Je n’ai jamais eu l’intention de le faire, ne t’inquiète pas !

    Idéfix : C’est juste que je n’aime pas qu’on détruise la nature. Ça me révolte ! (Idéfix est en effet un écologiste. C’est dans Le Domaine des Dieux, le 17ème album de la collection, qu’on le découvre. Il est fou de rage et de tristesse lorsqu’il voit les Romains défricher la forêt.) Je suis très fier de ce trait de caractère que m’ont donné mes papas, et j’espère qu’il a marqué les lecteurs !

    Milou : Je n’en doute pas ! Ton personnage a donc beaucoup évolué au fil des années...

    Idéfix : Oui. De plus, dans La Rentrée Gauloise on m’a même donné la parole ! (Cet album est divisé en histoires courtes de 5 planches, c’est dans l’histoire intitulée « Chanteclairix » qu’on donne la parole à Idéfix.)

    Milou : Quelle chance ! Pour ma part, mon papa me donnait la parole dans les bulles en exprimant ma pensée mais j’ai évolué et dans les derniers albums je suis presque muet. Enfin, ce n’est pas ce qui m’empêche de faire mes propres reportages aujourd’hui ! Je crois qu’on a à peu près fait le tour de ta personnalité. As-tu quelque chose à ajouter ?

    (GIF)

    Idéfix : Attends-que je réfléchisse...

    Milou : J’ai trouvé ! Parle-moi de ton actualité...

    Idéfix : Eh bien, nous avons fêté les 50 ans d’Astérix et Obélix, le 22 octobre 2009 avec la publication d’un album inédit où on retrouve les personnages qui ont marqué la collection. Il y a eu plusieurs grandes expositions un peu partout dans Lutèce et beaucoup d’objets collector sont en vente. Les collectionneurs peuvent me retrouver avec Obélix sur une sculpture exceptionnelle d’1m 40 ! Mais ma plus grande fierté, c’est mon propre timbre !

    (JPG)
    Timbres - Astérix fête ses 50 ans - LA POSTE

    Milou : Voilà un chien qui a... du chien ! Je sais maintenant tout ce qu’il faut savoir sur toi. Je suis très content d’avoir fait plus ample connaissance avec toi !

    Idéfix : Ce fut un plaisir !

    Milou : Je vais aller retrouver mes amis à Moulinsart, je suis impatient de leur parler de toi !

    Idéfix : Moi, je vais rejoindre mes amis et ma petite famille.

    Milou : Tiens, tu as une famille ?

    Idéfix : Oui. Je suis tombé amoureux d’une petite chienne pour qui j’ai délaissé Obélix dans quelques vignettes d’Astérix et La Traviata, et nous avons eu des petits ! [En effet, on découvre la petite famille, lors du traditionnel banquet, à la fin de l’album. ndlr]

    (JPG)
    La petite famille d’Idéfix dans Astérix et La Traviata

    Milou : Félicitations ! Je te laisse, encore merci d’avoir répondu à mes questions et bon retour en Gaule !

    Idéfix : C’était un plaisir !

    IDÉFIX ET MILOU DANS LE MONDE

    (JPG) (GIF)

    Les traductions d’Astérix et celles des Aventures de Tintin et Milou sont très nombreuses, nos deux chers toutous ont donc acquis leurs renommées au fil des traductions :

    Le nom de Milou varie beaucoup selon les éditions nationales : il est appelé « Snowy » au Royaume-Uni, « Terry » au Danemark ou encore « Bobby » aux Pays-Bas.

    Idéfix, lui, est appelé « Dogmatix » en Angleterre et aux États-Unis, et en Croatie, son nom est « Snupix » (ce qui devrait vous rappeler un célèbre beagle américain...)

    VOIR AUSSI...

    Mes principales sources

    Le site officiel d’Astérix

    Page du site dédiée à Idéfix

    Le site officiel de Tintin et Milou

    Page et quizz spécial Milou sur Tintin.com

    Sur le site Lille3jeunesse

    Retrouvez des pages consacrées à Astérix, à Obélix, à Tintin ou à d’autres célèbres chiens fictifs tels que Pif, Rantanplan, Bill ou Snoopy Chiens célèbres

    © Imaginé par Adrien L1 HSI, Langues et Culture Antiques

    Mars 2010

    Notes de bas de page

    [1] Les aboiements de nos deux chers toutous ont été traduits pour faciliter la compréhension du dialogue qui va suivre.