Site littérature jeunesse de lille 3

MARCEL vu par lui-même

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Cher père, cher Anthony Browne !

    C’est bien toi qui a décidé de me faire vivre, eh oui moi un héros de papier, et en plus je suis né par quelques traits de crayons ! Lorsque je n’avais que quelques minutes d’existence, tu m’as raconté comment était née l’idée de me donner vie. Je vais maintenant te le raconter à ma manière et bien sûr en ton honneur.

    Mmmhh voyons ... Ta relation avec ton frère y est pour quelque chose d’après mon souvenir (mais je ne suis pas si vieux : je suis fier d’avoir 25 ans). C’était ton frère Michaël aîné de deux ans qui était toujours le plus fort, le plus intelligent et ... ... et Mimi (mon amie de tout album) vient de me rappeler le plus important peut-être, tu pensais Michaël meilleur dessinateur que toi. Mais dis moi, est-ce toi ou ton frère qui a eu une renommée dans le domaine de l’illustration pour la jeunesse ? C’est bien toi qui a eu plusieurs prix, dont le prix Kate Greenway pour l’album Zoo qui montre que les humains sont tout comme les animaux, ils doivent être observés ! Et ton prix le plus important de ta carrière est le fameux prix Hans Christian Andersen pour toute ton œuvre dans sa richesse, si avec tout ça tu ne te crois pas talentueux... Et je vois bien que tes albums sont lus et appréciés autant par les enfants que par les adultes.

    Et maintenant que fais-tu avec moi, ou plutôt avec mon personnage ? C’est si simple d’après moi, tu es un marionnettiste talentueux, en laissant toujours une porte ouverte, où tout l’espoir est permis ! Je suis donc contraint et forcé de me laisser faire. Comment, moi, un héros de papier pourrait me débattre face à un homme ! Mais dans tous mes albums, je finis en ayant une grande fierté et je suis vainqueur des « méchants ».

    (JPG)
    Me voilà fier de ma force !

    Et tu m’as fait chimpanzé dans un monde de gorilles, mais c’est pour ça que ça n’est pas facile dans tous les albums !

    Je me souviens un jour tu avais dit en parlant des gorilles : « Les gorilles sont d’énormes créatures puissantes à l’aspect féroce, qui sont en fait des animaux doux délicats et sensibles. », comme pour justifier la présence de gorilles autour de moi, et tu as exprimé là avec justesse la ressemblance que tu vois entre ton père et le gorille.

    Il y a quelque chose dans ma vie que j’adore faire : c’est rêver ! Mais il faut quand même dire qu’il y a un album où c’est mon unique occupation ... mais que c’est agréable ! Et je crois t’avoir entendu dire que le rêve fait partie de ce que tu veux faire parvenir à tes lecteurs plus ou moins grands. En tout cas, moi dans le feu de l’action j’y crois à chaque fois que je replonge dedans, et je m’amuse tellement à voir les bananes qui se sont glissées dans le décor, mais aussi toutes les parodies d’œuvres de Dali, de Magritte bien sûr, et tu m’as écouté quand je t’ai dit que j’adorais Charlot. Dans cet album, Marcel le rêveur, j’apparais tel Superman, tel un écrivain célèbre, un monstre ou un artiste peintre. Tu as rejoint l’univers du surréalisme... mais peut-être que l’imaginaire qui est en toi n’est pas réaliste mais bien surréaliste ! Je crois bien que personne n’a jamais vu une couronne se terminant en banane ou toutes ces bananes qui sont parsemées au fil des pages. Mais il y a mieux ! Un ballon de foot pour faire une pleine lune. Moi, Marcel je rêve, c’est ce qui m’importe le plus, et qui me rend si malicieux à la dernière page.

    (JPG)
    Voilà, c’est comme ça que je rêve !

    Parlons-en du ballon de foot, cette histoire m’a beaucoup touché, Je suis qu’un pauvre petit chimpanzé, c’est pour ça que je ne peux pas m’acheter de chaussures pour jouer au foot. Le foot, j’aime bien, mais ce que je ne connais pas au foot, c’est le contact avec le ballon. Et avec des chaussures que l’on m’a offerte, je deviens Marcel le magicien !

    Eh oui, je voulais te dire que s’ il t’arrive de parler à de vrais lecteurs, eh bien les parents doivent absolument me regarder aussi, car sans vouloir me vanter, je fais preuve de grande maturité pour un chimpanzé. Une fois un problème réglé, je fais exactement ce que tout un chacun voudrait faire.

    Sinon, selon toi, je suis un champion, mais à cette époque, je me croyais nul dans tous les domaines, mais je sais quand même savourer mes occupations préférées. Mes lectures, la musique, et mes promenades me rendent très sensible, et du coup on se moque de moi. Je n’aime pas ça, alors j’ai décidé de me prendre en main, dès la première occasion... Et ça s’est passé à merveille, depuis ce temps-là, je me suis fait beaucoup d’amis !

    (JPG)
    Regarde ! Je suis avec MON ami !

    Mais, en fait quelque chose me gêne, mais je ne m’en rends compte que maintenant ... il faut que que je te le dise car tu es mon « père » quand même. Tu as vu de quelle manière tu m’as habillé ? « I don’t understand ! », voilà ce que j’ai envie de te dire. J’ai l’air de quelqu’un de tranquille, mais si je regarde aujourd’hui autour de moi, je ne vois personne habillé comme moi. J’ai grandi alors qu’il y avait une mode aujourd’hui un peu vieillotte. C’est peut-être normal, car peu de chimpanzés sont habillés et donc je suis à ma manière UNIQUE.

    Mais je t’aime quand même beaucoup ... c’est grâce à toi que je suis présent, et donc aussi que je t’écris maintenant. Et j’ai envie de te faire de grands compliments maintenant, je trouve que tes dessins sont réussis dans toute leur subtilité. Et en suggérant tout mon environnement dans tes illustrations, tu réussis à ce que le lecteur (enfant ou adulte) imagine ce qu’on ne voit pas directement.

    Après les images le texte, il est simple et se poursuit souvent sur plusieurs pages, comme si tu voulais tout dire (ou presque) sur moi.

    Et si tu veux voir tout ce que je pourrais dire sur toi, va voir à l’adresse qui suit,

    http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/initiale/B/auteur/541-anthony-browne

    Et pour voir un article sur une exposition dont tu étais le héros, clique ci-dessous :

    http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Bethune/actualite/Autour_de_Bethune/Bruay_La_Buissiere/2009/12/02/article_plongee-dans-l-univers-d-anthony-browne.shtml

    Et voici les références bibliographiques, tu me les avais confiées, mais il est temps que je te les rendent :

    Marcel et Hugo, Anthony Browne, traduit par Isabel Finkenstaedt, Kaléidoscope, 1991 Édition originale : Willy and Hugh, 1991

    Marcel la mauviette, Anthony Browne, traduit par Isabel Finkenstaedt, Kaléidoscope, 1991 Édition originale : Willy the Wimp, 1984

    Marcel le champion , Anthony Browne traduit par Isabel Finkenstaedt, Kaléidoscope, 1992 Édition originale : Willy the Champ, 1985

    Marcel le magicien,Anthony Browne, traduit par Isabel Finkenstaedt, Kaléidoscope, 1995 Édition originale : Willy the Wizard, 1995

    Marcel le rêveur , Anthony Browne, traduit par Isabel Finkenstaedt, Kaléidoscope, 1997 Édition originale : Willy the Dreamer, 1997

    Les tableaux de Marcel, Anthony Browne, traduit par Ludovic-Jérôme Gomault, Kaléidoscope, 2000 Édition originale : Willy’s picture, 2000

    J’espère que mon expérience sert à de nombreux enfants lecteurs et qu’ils s’identifient à moi. En effet je me livre à des épreuves où la place des sentiments et de l’émotion est grande !

    À bientôt je l’espère pour de nouvelles aventures ! Et rêve comme il le faut, et comme je sais si bien le faire...

    Marcel

    Cécile Hugeux, L1, UFR Langues et cultures antiques, Mars 2010

    Documents

    Ici, je suis avec Mimi, 22 mars 2010, JPG 163.2 ko, 1680 x 1024 pixels

    Regarde ! Je suis avec MON ami !, 24 mars 2010, JPG 5 ko, 140 x 140 pixels

    Voilà, c’est comme ça que je rêve !, 24 mars 2010, JPG 4.2 ko, 109 x 140 pixels