Site littérature jeunesse de lille 3

L’Herbe bleue, Anonyme

Journal d’une jeune fille de 15 ans
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Un roman qui nous plonge dans la vie d’une jeune droguée de 15 ans durant les sixties.

    L’Herbe bleue sous-titré Journal d’une jeune fille de 15 ans nous livre l’intimité d’une jeune anonyme droguée. Elle a 15 ans quand elle goûte à la drogue à son insu lors d’une soirée et, malgré ces "merveilleuses sensations", décide de ne plus jamais y toucher. Cependant, elle entre dans la spirale infernale qu’est la drogue et sa vie tourne rapidement au cauchemar.

    L'Herbe bleue, couverture (JPG)

    Le roman

    Dès que l’on pose les yeux sur ce roman, la couverture donne le ton. Une feuille ressemblant étrangement à une feuille de cannabis de couleur bleue, en référence au titre, nous indique le thème majeur : la drogue. Nous allons suivre au fil des pages la découverte de la drogue, la descente aux enfers et le combat que mène cette jeune fille pour s’en sortir. De nombreux autres thèmes viennent se greffer à ce thème principal tels que l’amour, l’acceptation de soi, l’amitié, la sexualité, la mort. Tous ces thèmes sont des problèmes que toutes jeunes filles de 15 ans sont en droit de se poser, il est donc possible de se retrouver dans l’auteur au travers de ceux-ci.

    Bien que ce roman mette en évidence les méfaits de la drogue, la lutte pour sortir de la dépendance et réintégrer la société, il n’est en aucun cas une aide. En effet, il s’agit d’une "chronique personnelle". Celle-ci permet au lecteur de comprendre le milieu de la drogue et ses conséquences malheureuses sur la vie d’une personne. En l’occurrence, ici, une jeune fille de 15 ans.

    L’Herbe bleue, de par le fait qu’il se présente sous la forme d’un journal intime, est un roman qui se lis rapidement. De plus, il ne compte que 212 dont seules 190 constituent réellement le récit, le reste étant la préface et postface de l’éditeur : il est donc parfait pour les lecteurs occasionnels tels que moi. A noter également, qu’un mini dossier sur la drogue est inclus à la fin du roman ce qui facilite la compréhension de certains termes.

    Avis

    Ce Journal d’une jeune fille de 15 ans fait partie de ces témoignages qui ne laissent pas indifférents, selon moi : soit l’on aime, soit l’on n’aime pas. Cependant, il n’est pas à mettre entre toutes les mains. En effet, certains passages sont dérangeants, crus, vulgaires. Cela est dû à certains des thèmes abordés - drogue, sexualité - mais surtout à la façon dont ils sont abordés. Il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un journal intime d’une jeune fille mal dans sa peau, droguée se mettant totalement à nue. L’éditeur indique 15 comme âge minimum, je pense qu’il s’agit d’un choix judicieux. Mais, le lecteur se doit tout de même d’être averti.

    Anonyme. L’Herbe bleue. WATKINS, France-Marie trad. Pocket Jeunesse, juin 2003. 212 p. ISBN : 9782266128674. 5,00€. Premières publications aux USA en 1971, en France en 1972.

    Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Herbe_bleue_%28roman%29

    LEMAIRE Typhaine, L1 Japonais, ERSO. Avril 2010.

    Mots Clefs : drogue, journal intime