Site littérature jeunesse de lille 3

16 lunes, de Kami Garcia et Margaret Stohl

Une romance magique
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Présenté comme l’après Twilight, 16 Lunes est publié aux éditions Hachette en Janvier 2010, écrit par, non pas une, mais deux auteurs : Kami Garcia et Margaret Stohl. Plongez dans la vie ordinaire du jeune Ethan, qui va faire la rencontre la plus bouleversante de sa vie, « L’amour est-il plus fort que le Destin ? »
    (JPG)
    ©Hachette Jeunesse, 2010

    « La nouvelle trilogie Black Moon, une Collection plus fascinante que jamais »

    Vous l’aurez compris, ce nouveau roman des éditions Hachette, qui compte faire un buzz tout aussi fulgurant que Twilight, n’est autre que le fameux « 16 Lunes », tous deux publiés dans la collection Black Moon. Écrit par deux auteurs encore méconnus du grand public, ce roman connaît déjà un succès foudroyant aux États-Unis, réunissant une communauté de fans de tous âges, de toutes nationalités et de plus en plus nombreuses. Mais quelle est la raison de ce succès ? Qu’est ce qui pousse de nombreuse fans de Stephenie Meyer à se tourner vers ce récit ?

    Il s’agit certainement de l’histoire d’amour de notre héros principal Ethan Wate, avec la mystérieuse et peu conventionnelle Lena Duchannes. Sur ce fond de Love-story interdite plane une atmosphère lugubre et surnaturelle qui fera vaciller le destin de nos deux héros et leurs familles. Et si tout avait été fait pour qu’ils se rencontrent ? Ethan Wate, cet adolescent ordinaire, qui se contente de vivre normalement aux côtés de ses pairs, finira par se rebeller et par tout donner pour pouvoir être avec l’être qu’il aime. Quant à Lena Duchannes, adolescente excentrique et peu sûre d’elle, finira-t-elle par accepter cet amour si peu probable ?

    Au début du roman, nous suivons l’histoire d’un banal adolescent qui s’ennuie. Premier étonnement pour le lecteur, le héros principal est un garçon, souvent habitué à suivre les frasques sentimentales d’une fille, nous pouvons désormais disséquer les moindres pensées d’un garçon de seize ans. Le lecteur aura une réelle facilité à s’identifier à Ethan, adolescent ordinaire qui cherche l’amour et la perfection là où il l’a entrevue : ses rêves. Néanmoins ses réactions reste très « féminines », il ne ressemble en rien au jeune adolescent typique de notre époque mais correspond plus à l’idéal que l’on s’en fait.

    L’amitié, une valeur des plus sûres

    Avant toute bonne histoire d’amour, il y a une histoire d’amitié. Ici c’est à Ethan et son ami Link qu’on la doit. Meilleurs amis depuis de nombreuses années, Link soutiendra toujours Ethan dans sa croisade contre le reste de sa ville, lorsque notre Héros se rangera du coté de la petite fille du peu aimé Macon Ravenwood. Il est ici question d’une histoire d’amitié qui connaît des hauts et des bas, qui se voit menacée par une histoire d’amour mais qui néanmoins résistera et rendra nos deux amis plus unis que jamais. Comme dans la vie réelle, Ethan peut compter sur Lincoln, ce dernier sera toujours présent en cas de coup dur. Link est l’un des principaux atouts de cette histoire, personnage comique et drôle, il est à la fois touchant et vulgaire mais terriblement représentatif de l’adolescent d’aujourd’hui. Il a le don d’apaiser les tensions et de donner une touche humoristique au récit même quand ce dernier est très sombre. En dehors de cette fabuleuse histoire d’amitié, on rencontre dans ce roman des histoires d’amitié factices, ainsi nous avons droit à une caricature amère de la société d’aujourd’hui. En passant par de belles pompom girls blondes prêtes à tout pour rejeter la différence, et des basketteurs niais qui pensent être le centre d’intérêt du monde, Kami Garcia et Margaret Stohl passent en revue les stéréotypes de la société américaine actuelle. Contrastant véritable amitié et badinages amicaux, elles nous font prendre conscience de la naïveté des adolescents quant aux relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres.

    L’amour engendre la haine

    Symbolisés par des êtres « Ténébreux », les sentiments de haine et de vengeance prennent place sous forme de personnages tel que la sulfureuse Riley, aux antipodes de sa cousine Lena, et la terrible et mystérieuse Sarafine. Ces personnages voués au mal, donnent à cette histoire un côté lugubre et pesant, renforçant le sentiment que cet amour est voué à l’échec. Comme tous bons romans adolescents qui l’ont précédé, 16 Lunes suit un schéma précis : une histoire d’amour impossible, des ennemis prêts à tout pour détruire cette idylle naissante et du fantastique en guise d’armes. Malgré son côté vu et revu, le roman arrive à s’imposer, sa fin des plus tragiques parvient à étonner et émouvoir le lecteur. Il peut facilement s’identifier à Lena qui entretient des rapports plutôt conflictuels avec une partie de sa famille mais qui aime néanmoins l’autre partie. Ce lien qui l’unit à Ethan finit par engendrer la haine de ceux qui sont censés l’aimer, et les convoitises d’êtres maléfiques.

    Pour conclure, nous pouvons dire que ce roman est intéressant dans son genre, bien que le concept ne soit pas réellement innovant. Son histoire complexe est plus appropriée à des adolescents de 14 à 17 ans, mais agréable à lire pour des adultes entre 18-25ans. La formule est accrocheuse, et la quatrième de couverture saura convaincre le plus réticent des lecteurs. Une suite, intitulée 17 Lunes, est d’ores et déjà prévue pour novembre 2010, et une adaptation cinématographique est à venir.

    Mélanie Duez, L1 Japonais

    Voir aussi la critique de Caroline sur Lille3jeunesse

    Post-scriptum

    GARCIA, Kami, STOHL, Margaret. 16 lunes. Hachette Jeunesse, 2010. 634 p. ; 21 x 13 cm. (Black moon). ISBN 978-2-01-201822-8 Broché 18,00 €

    Traduit de l’anglais par (États-Unis) Luc Rigoureau

    Titre original : Beautiful Creatures

    à partir de 12 ans

    Liens utiles

    -  Site officiel

    -  Blog de Kami Garcia

    -  Blog de Margaret Stohl

    -  Blog de fan très complet

    -  Communauté de fans