Site littérature jeunesse de lille 3

La Maison de la nuit Volume 1, Marquée, de P.C. Cast, Kristin Cast et Julie Lopez trad.

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Quand une jeune fille tout à fait normale voit sa vie bouleversée à jamais.

    La Maison de la nuit Volume 1, Marquée

    (PNG)

    Ce roman nous expose les aventures d’une jeune fille plongée, plus ou moins contre son gré, dans un monde inconnu et mystérieux. Zoey Redbird, adolescente tout à fait banale, partage sa vie entre le lycée et la maison familiale. Elle mène une vie normale jusqu’au jour où un homme la désigne et fait d’elle un vampire. S’enchaîne alors toute une série d’événements qui bouleverseront à jamais sa vie.

    Un roman miroir

    Marquée peut sans aucun doute être qualifié de roman miroir. En effet, à travers les aventures de Zoey, il expose une vie, des problèmes dans lesquels tout adolescent pourraît se reconnaître.

    Comme toute adolescente, Zoey se retrouve confrontée à des problèmes au lycée tels que les histoires de cœur, avec sa pseudo rupture avec son petit ami Heath ou encore avec la trahison de sa meilleure amie Kayla avec le-dit petit ami. Elle doit aussi affronter, chez elle, une situation difficile à cause du remariage de sa mère avec un homme spécial qui a fait de sa mère une femme totalement différente de ce qu’elle était et qui a totalement chamboulé la vie familiale qu’avait connu Zoey jusqu’à son arrivée. Cette situation chez la jeune fille expose le problème des familles recomposées, du remariage d’un parent qui souvent perturbe l’enfant comme on peut le voir avec Zoey qui ne supporte pas son beau-père, le considérant presque comme un tyran qui lui a retiré sa mère et qui lui laisse pour seul refuge sa relation avec sa grand-mère.

    De par sa nouvelle condition de vampire, Zoey se retrouve aussi face à un autre problème qui perturbe tous les adolescents : le problème de l’intégration. Ce problème se traduit chez la jeune fille par ses peurs : la peur de ne pas se fondre dans la masse, la peur d’être rejetée, la peur de tout ce qui sort de la normalité. En effet Zoey est une adolescente plutôt discrète. Elle ne se mêle pas aux fêtes comme le font sa meilleure amie et son petit ami. Quand elle arrive à la maison de la nuit, elle ne souhaite qu’une chose, c’est de passer inaperçue dans cette nouvelle école et s’y intégrer mais sa marque, surdéveloppée, pour une toute jeune vampire va lui compliquer la tâche.

    Zoey voulant à tout prix s’intégrer, sa plus grande peur est celle d’être rejetée et de sortir de la norme. Lorsqu’elle vient tout juste d’être marquée, pour ne pas être rejetée par les autres lycéens, elle se cachera dans les toilettes pour n’en sortir q’une fois les autres tous partis. Lorsqu’elle croise Heath sur le parking, son premier réflexe est d’essayer de dissimuler la marque au front caractéristique d’un vampire. À la maison de la nuit, lorsqu’elle s’apercoit de son attirance pour le sang, Zoey la cache à ses amis de peur que ceux-ci ne la rejèttent.

    Tous ces problèmes, toutes ces peurs auxquels est confrontée Zoey ne sont pas des problèmes propres à la jeune fille. Tous les adolescents se sont un jour retrouvés face au même genre de problèmes ce qui confirme le statut de roman miroir de Marquée.

    Une peinture de la société américaine

    Marquée étant une traduction du roman américain Marked on peut y voir une parfaite peinture de la société américaine actuelle avec ses bons et mauvais côtés.

    Dans sa peinture de la société américaine, ce roman met en avant les idées de tolérance, de mixité. Ces deux idées se traduisent à travers les personnages. Dans le monde de Zoey, avant qu’elle ne se transforme, les vampires existent et ne se cachent pas : la société les a acceptés, ils ne sont pas vus comme des monstres, comme l’explique Zoey à son beau-père quand elle est transformée, les vampires ne sont pas malades mais subissent une mutation banale des gènes qui est étudiée en science à l’école. L’un des personnages principaux Damien, un des amis proches de Zoey lorsqu’elle arrive à la maison de la nuit, est gay et cela ne fait pas de lui un personnage à part, il a le même titre que les autres amis de la jeune fille. La mixité elle s’exprime à travers les origines des personnages : Zoey, personnage principal du roman est d’origine indienne de par sa grand-mère cherokee ; les jumelles, deux amis de Zoey, sont appelées jumelles de par leur ressemblance de caractère alors qu’elles sont toutes deux différentes, l’une est blanche, l’autre est noire de par ses origines jamaicaines. Les personnages que croisent Zoey à la maison de la nuit, notamment les professeurs, viennent des quatre coins du pays et sont donc tous très différents les uns des autres.

    Néanmoins cette peinture plutôt positive de la société américaine se voit entachée par une critique de cette même société où sont dénoncées la mauvaise attitude des lycéens américains ou encore l’influence néfaste de certaines sociétés religieuses.

    En effet, le roman critique ouvertement l’attitude lycéenne à travers les personnages de Heath, le petit ami de Zoey, et Kayla, sa meilleure amie. Heath, jeune sportif méritant dont le rêve était de faire du sport en université, ce qui aux Etats-Unis est le parcours pour devenir sportif professionel, passe son temps à boire de la bière et fumer des joints. Kayla, meilleure amie de Zoey passe son temps dans des fêtes où l’alcool coule à flots et où la débauche est de mise. La critique la plus flagrante dans le roman est sans doute celle de l’influence néfaste des communautés religieuses qui se traduit ici par les abus de la communauté du "Peuple de la Foi", la communauté dans laquelle le beau-père de Zoey a une place importante : lorsque Zoey rentre marquée chez elle, son beau-père la qualifie de démon et exige que sa communauté vienne la guérir, une communauté qui sera même assimilée à une secte dans le second tome.

    Avec d’un côté l’éloge de la société américaine et de l’autre sa critique, on peut considérer que Marquée présente une peinture parfaite de cette société.

    Élodie FOUCART L1 HSI

    UFR Langues et Culture antiques, novembre 2010.

    Post-scriptum

    CAST,P.C, CAST,Kristin, LOPEZ,Julie trad. La Maison de la nuit Volume 1, Marquée. Paris : Pockett Jeunesse, 2010. 329 p. 22.5 x 14cm. ISBN : 978-2-266-18700-8.

    Titre original : Marked-A House of Night Novel 1 publié pour la première fois en 2007 par St.Martin’s Press LLC, New-York.

    Mots-clés : adolescence, roman miroir, intégration