Site littérature jeunesse de lille 3

J’ai le droit d’être un enfant de Alain Serres et Aurélia Fronty ill.

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Cet album à visée citoyenne et éducative explique aux enfants quels sont leurs droits : avoir un nom, aller à l’école, s’exprimer, mais également le respect de l’autre et de la planète.
    (JPG)
    © Rue du monde, 2009

    Les enfants ont des droits dont il faut parler

    Parce que même les enfants ont le droit d’avoir des droits, Alain Serres montre à vos enfants ce qui fera d’eux des futurs citoyens du monde. Dans cet album aux très belles illustrations d’Aurélia Fronty, ils pourront parcourir leurs droits, comme le simple fait d’aller à l’école, de se soigner, de s’amuser, ou encore de ne pas connaître la guerre. Un livre haut en couleur et poétique à la portée des enfants pour un monde plus juste.

    Pour le XXe anniversaire des Droits de l’enfant, Alain Serres, reconnu pour son militantisme et pour traiter des problèmes de société, propose aux enfants un regard citoyen sur ce qui les entoure. En faisant appel à leur sensibilité, il s’agit dans J’ai le droit d’être un enfant de valoriser leur statut et de les informer sur leurs droits qui ne sont pas respectés partout dans le monde. L’égalité est alors particulièrement mise en avant dans cet album, où il y a aussi une ouverture à d’autres cultures par le biais d’illustrations. Par exemple sur la couverture où l’on peut voir des enfants de couleurs différentes. Mais aussi par le texte : « J’ai le droit d’être respecté de la même manière, que je sois noir ou blanc, petit ou grand, riche ou pauvre, né ici ou ailleurs ». Il est ainsi question de se faire respecter soi-même, mais aussi de respecter l’autre en montrant que tout le monde peut être différent mais que les droits restent les mêmes.

    Cet album comprend donc bien un enjeu éducatif. Alain Serres souhaite également montrer aux enfants le monde tel qu’il est, notamment en faisant allusion à la dégradation de la planète, à la violence et même à la guerre. Il propose un monde meilleur en leur expliquant que faire entendre ses droits est aussi un devoir. Le message n’est pas pour autant rébarbatif : les illustrations très contemporaines d’Aurélia Fronty ainsi que la poésie du texte le rendent original, attrayant.

    Angèle Frichot, novembre 2010

    Deust 1 Métiers des bibliothèques et de la Documentation

    Post-scriptum

    SERRES, Alain, J’ai le droit d’être un enfant. Aurélia FRONTY, ill. Voisins-le-Bretonneux : Rue du monde, 2009. 43 p. ; 27 x 26 cm. ISBN 978-2-35504-086-3

    Mots-clefs : droits de l’enfant, égalité

    Pour en savoir plus sur Rue du monde et Alain Serres