Site littérature jeunesse de lille 3

La petite tresseuse Kanak, de Yannick Pringent et Caroline Palayer ill.

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Lémé, une petite fille d’un clan Kanak, tresse toute la journée, pour les fêtes de son peuple, des paniers, des manteaux, des ceintures, et des colliers d’apparat. Un jour, remarquant ses qualités exceptionnelles, sa grand-mère l’initie à tous les savoirs de son peuple en la matière. Le lendemain, c’est au tour de la doyenne des tresseuses de l’initier, cette fois, au tressage des « Borés », ces petits sacs sacrés, dans lesquels on fait venir la vie, à l’aide de pierres magiques. Des lors, Lémé ne sera plus une petite fille comme les autres...
    (PNG)

    Lémé est une petite fille d’un clan Kanak, en Nouvelle-Calédonie, qui toute la journée, tresse des paniers, des manteaux, des ceintures, et des colliers d’apparat, pour les fêtes de son peuple.

    Son talent est vite découvert par sa grand-mère, qui décide de lui apprendre tous les savoirs de son peuple en la matière, notamment en l’initiant au tressage des paniers d’offrandes pour la fête de l’ Igname. La petite fille est créative, imaginative.

    À la fête, ses paniers sont remarqués par les autres femmes, qui sont très fières. Le lendemain, la doyenne des tresseuses l’initie au tressages des « Borés », des petits sacs sacrés, dans lesquels on fait venir la vie, à l’aide de pierres magiques. Lors de la fin du tressage de son premier « Boré », un brin de feuille de , signe des ancêtres de son peuple vient même lui manifester fierté et bienveillance.

    Après quatorze récoltes d’igname, Lémé est contrainte par sa famille d’épouser un homme qu’elle ne connaît pas. Se refusant à cette horrible perspective, Lémé va tresser un « Boré », dans lequel elle disparaîtra, et ne sera jamais retrouvée. Des lors, cela changera définitivement les pratiques de son peuple. Les femmes pourront choisir leur mari, et leur offrir un « Boré », en hommage à Lémé, dont le sien était tressé pour y recueillir la liberté.

    Un beau livre écrit par Yannick Pringent. bien illustré par Caroline Palayer, illustratrice d’origine provençale. Cet album, adapté d’une pièce de théâtre jouée avec succès à Nouméa, raconte, aux enfants, au travers de l’histoire de cette petite fille, le phénomène des mariages forcés.

    Pour les enfants à partir de 8 ans.

    PRINGENT, Yannick. La petite tresseuse kanak. Caroline Palayer ill. La Roque D’Anthéron : Vents d’ailleurs, 2010. 32 p. ; 24 x 33 cm. ISBN 978-2-911412-64-6 (cartonné)

    Ghislain Grimaud, DEUST métiers des bibliothèques et de la Documentation, UFR IDIST, Décembre, 2010