Site littérature jeunesse de lille 3

La grève des moutons de Jean-François Dumont

On tond toujours les mêmes....
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Nous les moutons de la ferme, ne voulons plus être les dindons de la farce ! Marre de se faire plumer ! Marre de se faire tondre ! À qui va le profit de cette laine que nous portons à la sueur de notre front ? Demain, à l’abreuvoir ! MOBILISATION GÉNÉRALE ! Il faut nous révolter contre les chiens de garde qui servent cet esclavagisme que nous n’acceptons plus !
    (JPG)

    DUMONT, Jean-François. La grève des moutons. Paris : Père Castor-Flammarion, 2009. 32 pages (22 x 27 cm). ISBN : 978-2-08-122098-0.

    Une révolte...

    À la ferme, survient un imprévu de taille : à l’arrivée de l’hiver les moutons se mettent en grève. À la tête du troupeau, Ernest attise la colère des autres moutons.

    Ils ne veulent plus être tondus au bénéfice de ceux qui porteront leur laine les jours de grand froid. Les esprits s’échauffent et, très vite, le troupeau se rebelle contre les chiens de garde. Le conflit divise les animaux de la ferme et une grande confrontation a lieu.

    Sans la laine des moutons, la ferme court à sa perte mais comment ne pas prendre en considération les objections des moutons ? Les animaux de la ferme doivent prendre une décision capable de satisfaire les deux camps...

    compliquée...

    Cette histoire aborde le thème complexe de la grève, elle s’adresse aux enfants âgés de plus de sept ans qui comprendront mieux cette notion. Elle expose les mécanismes d’un mouvement de grève avec ses revendications et les perturbations qui en découlent.

    Les plus jeunes apprendront par l’intermédiaire de cet ouvrage à envisager deux points de vue : les revendications compréhensibles des moutons et les nécessités qui en incombent à la ferme qui ne peut se passer de la laine de ceux-ci. L’enfant apprend à peser le pour et le contre dans un apprentissage de l’ouverture d’esprit. Les enfants comprendront également, dans le conseil tenu par les animaux de la ferme, qu’il vaut mieux s’asseoir et discuter afin de trouver des situations adéquates.

    mais adaptée.

    L’illustration légère et prédominante a pour but d’insérer de façon douce et ludique un événement qui peut être perturbant aux yeux d’un enfant. Les illustrations se veulent rondes et harmonieuses.

    Le mouton n’est pas un animal effrayant et violent de nature. L’enfant comprend donc que les moutons ne recherchent pas la violence gratuite mais qu’ils expriment juste un mécontentement passager et compréhensible.

    Malgré la volonté de l’illustrateur de ne pas effrayer le jeune lecteur, le rouge dominant de l’illustration présente à celui-ci un contexte de conflit à considérer tout de même avec sérieux. L’enfant identifie également certains comportements humains que l’illustrateur caricature par l’intermédiaire de certains animaux (les poules sont de joyeuses commères).

    Mots clés : mouton, grève, animaux de la ferme, chien de garde.

    Voir aussi L’attrapeur de mots de Jean-François Dumont sur Lille 3 jeunesse :

    http://jeunesse.lille3.free.fr/article.php3 ?id_article=1559&var_recherche=dumont

    Manon LESCOUFFE, L2 HSI, UFR Langues et Culture Antiques, décembre 2010