Site littérature jeunesse de lille 3

MOMIJI nous raconte...

Une corbeille pas comme les autres...
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Momiji et l’art du conte

    (JPG)

    Guten tag !!! こんにちは (konnichiwa) !!! Bonjour !!!

    Moi c’est Momiji. J’aime beaucoup les contes. Pas vous ? Laissez-moi vous en raconter un ou plutôt une légende, celle des 12 signes...

    Cette histoire est l’origine du zodiaque japonais. Dieu souhaitait pouvoir nommer et différencier les années du cycle qui allait commencer. Il invita alors tous les animaux à venir le rejoindre en haut de la montagne, pour faire la fête.

    L’invitation disait : « Je vous invite à une fête demain, les douze premiers arrivés se verront gratifiés du titre d’invités d’honneur et régneront sur une année selon votre ordre d’arrivée. Ne soyez surtout pas en retard ! »

    (JPG) Une fois leur invitation sous les yeux, les animaux se mirent à chercher le meilleur moyen d’arriver parmi les douze premiers.

    Le Chat trop paresseux ne prit pas la peine de lire l’invitation qui lui avait été envoyée. Il demanda donc a son voisin le rat ce que disait la lettre. Le rat malicieux, profita de la naïveté du chat et lui dit : « la fête n’aura pas lieu ce soir, mais demain soir, c’est le Dieu qui l’a dit. ». Le chat le remercia et alla dormir.

    Content de la bonne leçon donnée au Chat paresseux, le Rat aperçut le Bœuf. Ce dernier se sachant trop lent, se mit en route dès minuit mais ne remarqua pas le Rat perché sur son dos. Le Bœuf avançait à son rythme et était malgré tout toujours le premier dans cette course. Arrivé au sommet alors qu’il s’apprêtait à saluer Dieu il entendit une petite voix : « Bonjour, Ô Dieu, je te souhaite une bonne année. ».

    Le Rat avait enfin fait son apparition. Bien qu’il fût deuxième le Bœuf était furieux. Les autres animaux arrivèrent les un après les autres, le Tigre, le Lapin, le Dragon, le Serpent, le Cheval, le Mouton, le Singe, le Coq, le Chien et enfin le Sanglier.

    Les douze animaux furent bien reçus et s’amusèrent jusqu’au petit matin.

    (JPG)

    Le Chat, qui avait rêvé de la fête qu’il allait faire le lendemain, se mit en route tôt le matin pour arriver à l’heure à la fête. Une fois au sommet de la montagne, il comprit que le Rat l’avait trompé...Le Chat était très triste mais c’était sa punition pour sa paresse...

    Depuis tous les chats du monde traquent les rats pour chercher vengeance.

    Fin

    (JPG) Avez-vous aimé ? J’aime beaucoup raconter cette histoire. Bien que le Chat soit paresseux on a envie de le soutenir, mais comment en vouloir au Rat qui a compensé sa petite taille par son intelligence... Nous avons tous des compétences et des caractères différents que nous utilisons comme nous pouvons selon les situations.

    C’est un peu comme dans une corbeille de fruits. Chaque fruit a ses propriétés : sucré, amer ...

    Justement un autre conte me vient à l’esprit... il s’intitule Fruits basket.

    Il était une fois une jeune fille dont la vie danse avec le malheur. Elle s’appellait Tohru Honda et n’avait que seize ans. Depuis toute petite déjà elle subissait les railleries de ses camarades de classe... lorsqu’ils jouaient à « la corbeille de fruits » ils lui donnaient le rôle de la « boulette de riz ».

    Mais avez-vous déjà vu une boulette de riz dans une corbeille de fruits ?!

    Tohru, trop gentille, ne cessait de leur trouver des excuses...

    Le sort continua de s’acharner sur elle. Elle perdit son père à cause d’une mauvaise grippe lorsqu’elle était toute petite et perdit sa mère, morte dans un accident de la route.

    Son temps se partageait entre études et petits travaux lui permettant de subvenir à ses besoins. Elle vivait chez son grand-père paternel jusqu’à ce qu’il entame des travaux afin d’accueillir la famille de sa fille. Elle décida alors de s’installer en secret sous une tente dans un coin isolé afin de ne déranger personne. Malgré cela elle découvrit qu’elle était sur la propriété de la famille Sôma, dont le « Prince Yuki » faisait partie.

    Shigure, le cousin de Yuki, proposa alors à Tohru un logement en échange d’aide dans les taches ménagères.

    (BMP)

    Un jour Tohru découvrit malencontreusement le secret de la famille Sôma. Ils se transformèrent en l’un des douze animaux du zodiaque Japonais lorsqu‘une personne du sexe opposé les enlaca. Cette malédiction découverte, Tohru dut alors affronter le grand chef de la famille Sôma, Akito Sôma, et finit par être accepté au sein de cette famille pas comme les autres. Tout au long de son séjour chez les Sôma elle allait faire la rencontre des divers membres de la famille et rendrait leurs jours meilleurs.

    Cette nouvelle vie, allait lui réserver bien des surprises, lui montrerait que quelles que soient les épreuves, le bonheur est au bout du chemin...

    Retenez sa devise : « Ne jamais renoncer, toujours aller de l’avant. »

    Cette jeune fille à qui la vie semblait ne rien promettre, allait enfin trouvé le bonheur. Sa douceur et sa naïveté auraient eu raison de la méchanceté des autres...

    Elle me rappelle un peu l’histoire du voyageur idiot. Une histoire très triste mais qui nous montre la véritable valeur d’autrui...

    Au court de son voyage un voyageur idiot se faisait abuser de tous.

    -« de l’argent pour mes médicaments ! » dit un paysan.

    -« je n’ai pas d’argent pour mes graines à semer » supplia un autre.

    Il se fit ainsi voler argent, habits et chaussures par les villageois.

    Mais comme le voyageur était idiot, ému de pouvoir aider les villageois, il dit : « soyez heureux !!! Soyez heureux !!! »

    (JPG) Le voyageur finit par être nu. Embarrassé il décida de voyager dans la forêt. Il y rencontra les monstres qui y vivaient. Ils voulaient manger le corps du voyageur et pour arriver à leur fin, le trompèrent avec de belles paroles. Bien sûr le voyageur les crut et leur donna un bras puis l’autre puis une jambe et ainsi de suite... À la fin, le voyageur n’eut plus que sa tête, et il donna ses yeux au dernier monstre. Ce monstre dit, en mangeant les yeux du voyageur : « Merci, je te laisse un cadeau pour te remercier. »

    Ce n’était qu’un bout de papier où il était écrit « IDIOT ».

    Mais le voyageur pleurait à flots « Merci ! Merci ! C‘est mon premier cadeau je suis heureux ! Mille mercis !! » Et de ses yeux vides les larmes coulaient à flots. Et il mourut peu après....

    Voilà, l’histoire se termine là. Avez-vous vous aussi pensez à Tohru en entendant cette histoire ?

    On profite souvent de la gentillesse des gens soit intentionnellement, soit sans vraiment s’en rendre compte ce qui est triste. Bien qu’il n’ait plus rien le voyageur continuait à donner...il ne pense jamais à lui. Il préfère faire plaisir aux autres et souffrir c’est son seul véritable bonheur...

    Voilà j’espère vous avoir fait moi aussi plaisir en vous racontant ces histoires...

    Merci de m’avoir écouté et j’espère pouvoir vous en raconter d’autres un jour...

    Au revoir et à bientôt !

    Mais qui est Momiji ?

    Né de père japonais et de mère allemande, Momiji avec ses grands yeux bleus et ses cheveux blonds, est un adolescent de 15 ans qui se comporte comme un enfant qui en aurait 10. Il porte toujours un uniforme de fille du collège et un sac en forme de lapin. Il adore vraiment Tohru et passe beaucoup de temps au bureau de son père où elle est employée à temps partiel. C’est le personnage le plus joyeux et extraverti, et qui malgré tout cache de grandes blessures...

    C’est pour toutes ces raisons que j’ai choisi ce personnage pour raconter ces trois contes. La première histoire est une légende pour expliquer les origines des 12 signes, la deuxième est le synopsis de Fruits Basket et la troisième une histoire racontée par Momiji dans la série Fruits Basket. Il se prêtait vraiment à ce genre de conte étant donné son style et son caractère. C’est son côté enfant qui plaît...

    Mais au fait d’après vous de quel signe est-il ?

    Histoire de cette série

    (JPG)

    Fruits basket est un manga de Natsuki Takaya. Cette série de 23 tomes est paru au japon en 1999 jusqu’en 2006. Au Japon avant d’être des tomes reliés cette série était éditée par chapitre dans le magasine Hana to Yume (fleur et rêve). (JPG) En 2001 ce manga gagna le prix du manga de l’éditeur Kôndansha en catégorie shôjo (manga pour fille) bien qu’il ne soit pas édité par Kôndansha. En France Fruits basket a été édité aux éditions Ataka/Delcourt.

    Jouons un peu...

    Fruits basket : le jeu de la corbeille de fruits

    Ce jeu nous est expliqué par Tohru au court de la série pour nous montrer la cruauté de ses camarades classe.

    Le titre de la série désigne en fait ce jeu qui existe vraiment et se joue en groupe (à partir de 8 personnes).

    Les Règles

    Disposez des chaises en cercle, orientées vers l’intérieur du cercle.

    Il faut une chaise de moins que le nombre de joueurs. (s’il y a 10 joueurs, il faut 9 chaises).

    Les joueurs ne devront pas sortir du cercle formé par les chaises.

    Chaque joueur reçoit un nom de fruits, plusieurs joueurs devant porter le même.

    Par exemple, pour 9 joueurs, on désignera 3 « pommes », 3 « bananes » et 3 « melons ».

    Tous les joueurs vont s’asseoir, et celui qui n’a pas pu s’asseoir devient le « chat » et se place au centre du cercle.

    Il appelle alors un fruit et tous les joueurs portant ce nom doivent changer de chaise.

    Mais le « chat » aussi essaie de s’asseoir, et s’il réussit, il redevient le fruit désigné au départ.

    C’est alors à celui qui n’a pas eu le temps de s’asseoir de devenir le « chat ».

    Si le « chat » dit « corbeille de fruits » tous les joueurs se lèvent et changent de chaise.

    DUPONT Julien, UFR : ERSO, 2ème année de licence de japonais, janvier 2010