Site littérature jeunesse de lille 3

ELMER, un éléphant qui trompe énormément

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    C’est un entretien exclusif que m’avait promis Elmer l’éléphant bariolé et ma déception fut immense, pour vous chers lecteurs comme pour moi qui suis une grande fan, quand je vis sortir de la jungle un éléphant gris des plus communs...

    Éléphant : Bonjour, on m’a envoyé ici vous conter l’histoire d’Elmer", dit l’éléphant gris l’air un peu gêné devant mon apparent désenchantement.

    Moi : Oh ! Mais je croyais qu’il se faisait une grande joie de se livrer à nos lectrices et lecteurs !

    Éléphant : Il a dit que vous comprendriez plus tard. Mais, il ne faut plus perdre de temps : le jour ne tardera pas à tomber et il ne faudrait pas manquer la fête... Elmer est né dans l’esprit de David McKee dans les années 60, période phare du « flower power ». Elmer aime à penser que c’est dans ce contexte qu’il s’est retrouvé couvert de couleurs, d’ailleurs pour lui faire plaisir on l’a même prénommé l’hippie. Je plaisante, dit l’éléphant tordu par le rire devant ma surprise.

    Moi : Oh, d’accord, bafouillais-je. J’ai lu qu’il était « jaune et orange et rouge et rose et violet et bleu et vert et noir et blanc », est-ce vrai ? [1]

    Éléphant : Oui vous avez raison. Elmer n’est vraiment pas de la couleur des éléphants et parfois ça le rend triste, mais ca ne dure jamais très longtemps... Les premiers albums sont parus en 1968 au Royaume-Uni, aux éditions Dennis Dobson. Et si l’éléphant que je suis ne se trompe pas ils ont été édités en France dès 1989, à L’Ecole des Loisirs dans la collection Kaléidoscope.

    Moi : Exact ! : c’est d’ailleurs durant l’année 89 que la collection est lancée.

    Éléphant : Très bien, merci de m’avoir aidé à ivoire plus clair ! dit l’éléphant avec un grand sourire. Je vais vous éclairer à mon tour sur l’origine de son prénom, qui semble avoir été destiné à de nombreux éléphants.

    Moi : Oui, j’en connais au moins deux : Elmer l’éléphant de la série des Silly Symphonies produit par Walt Disney et Elmer l’éléphant prudent qui donne de sages conseils aux petits enfants.

    Éléphant : C’est sa signification qui est peut être la raison de ces choix. Elmer vient du vieil anglais ‘aethel’ et ‘maer’ qui signifient respectivement noble et fameux. Et si vous venez sur nos terres c’est bien parce qu’il a une certaine renommée ?

    Moi : Oui d’ailleurs, j’ai lu une fois qu’il avait entraîné ses amis dans la neige, alors qu’ils la découvraient pour la première fois. Elmer avait fait croire qu’il était congelé jusqu’à ce que les autres, découvrent la supercherie : « c’est un éléphant de neige ! ». Suivant ses empreintes, ils se retrouvèrent nez à nez avec Elmer « et dans un grand éclat de rire il leur jett[a] toutes les boules de neiges qu’il a[vait] préparées ». [2]

    Éléphant : Oh oui je m’en rappelle bien, que c’était amusant !!! Dit l’éléphant rieur.

    Moi : Elmer parvient toujours à sortir ses compagnons d’une certaine léthargie, et souvent ses blagues s’achèvent par un éclat de rire éléphantesque. Mais Elmer est un éléphant valeureux, généreux et ingénieux : il l’a prouvé de nombreuses fois. Vous rappelez vous d’un épisode particulier ?

    Éléphant : Oui, je me rappelle qu’il a réussi à chasser de chasseurs « velus » à l’aide d’échasses... Personne n’y croyait d’ailleurs.

    Moi : Pourriez-vous nous présenter l’entourage d’Elmer ?

    (JPG)
    © Kaléidoscope, 1995

    Éléphant : La famille d’Elmer est différente des autres. Il y a Walter : l’éléphant damier, ventriloque et plaisantin.

    © Kaléidoscope, 2001 (JPG) Il y a papi Eldo : il est tout jaune. Eldo c’est l’abréviation d’eldorado : la contrée mythique d’Amérique du Sud supposée regorger d’or.

    (JPG)

    Papi Eldo est donc un homme doré. On dit que David Mckee s’est inspiré d’une bague Ashanti du Ghana en Afrique pour créer papi Eldo. [3]

    (JPG)
    © Kaléidoscope, 2006

    Et enfin la tante Zelda joliment vêtue de rose et bleu, célèbre pour ses nombreux quiproquos linguistiques :

    « -Nous, les anciens, nous aimons bien montrer notre famille, dit tante Zelda. Et tous les deux, vous êtes particulièrement chers à mon cœur.
    -  C’est réciproque, tante Zelda, dit Elmer.
    -  C’ est une autre époque, oui, tu as raison, dit tante Zelda, c’est une autre époque.
     »

    Elmer a aussi de nombreux amis : son copain l’oiseau bleu, avec qui il joue à cache-cache, le papillon, à qui Elmer doit la vie, mais aussi tous les éléphants et les animaux de la jungle.

    Moi : Pourriez vous me décrire la journée type d’Elmer ?

    Éléphant : Comme je suis toujours collé à lui, je pense pouvoir le faire, dit l’éléphant toujours le sourire aux lèvres. Quand Elmer ne fait pas de farces : il commence par se doucher pour se réveiller ,puis il rend visite à son ami le lion. Ensuite, il mange et va s’amuser avec ses amis et finit par s’endormir. Mais il y a un jour dans l’année où la journée d’Elmer ne ressemble à aucune autre...C’est le jour d’Elmer : « tous les éléphants se décorent et Elmer se peint de la couleur des éléphants ».

    C’était donc Elmer ce regard pétillant que je percevais depuis un moment et dans lequel s’imprégnaient des couleurs diaprées.

    Éléphant : Je vois que vous avez compris, dit Elmer hilare.

    Moi : Oh, oui : que je suis ridicule ! Je suis si heureuse de vous rencontrer : vous êtes depuis trois décennies un modèle pour tous les jeunes lecteurs. Vous nous apprenez à faire de nos différences une force ! Vous êtes la joie personnifiée !

    Éléphant : Je vais finir par être entièrement rouge si vous continuez ! Venez, suivez-moi : la fête nous attend !

    (JPG) Il me fit monter sur son dos pour traverser la forêt aux belles couleurs puis on arriva à la fête et tous m’accueillirent comme si j’étais des leurs, (JPG) les différences avaient disparu : une preuve bien tangible des valeurs prônées par Elmer et ses amis ! Je partis très tôt dans la nuit afin d’éviter les peines de la séparation et je laissai à Elmer quelques objets qui feraient la joie des plus petits sous le sapin.

    © Thiphaine BOCQUET, 20 décembre 2010

    L1 HSI, Langues et culture antiques

    Notes de bas de page

    [1] MCKEE, David. Elmer. Kaléidoscope, 1989.

    [2] MCKEE, David. Elmer sous la neige. Kaléidoscope, 1995.

    [3] Voir à ce sujet l’exposition de David McKee ateliermelaniedromain.fr