Site littérature jeunesse de lille 3

Missing : coup de foudre, de Meg Cabot

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    (JPG)
    © Hachette jeunesse, 2006

    Jessica est une adolescente de 16 ans. Elle n’a pas une vie facile. À l’école, elle se bat facilement et cela l’entraîne en colle tous les soirs, une heure. C’est là qu’elle va rencontrer un garçon, un sujet qui préoccupe souvent les jeunes filles. En plus de l’école, ça ne va pas non plus à la maison. Son frère a tenté de se suicider et depuis sa mère ne fait que s’occuper de lui. Son père est dans son monde. Discrète, elle ne parle pas de ses colles et prétexte participer à la fanfare pour s’y rendre. Sa vie n’est pas facile comme pour beaucoup d’adolescents aujourd’hui.

    Un jour d’orage, elle est frappée par la foudre, une chose peu banale. Après cet événement, elle ne le sait pas encore mais sa vie va se transformer. Elle se retrouve dotée d’un pouvoir spécial : elle rêve de l’endroit où se trouvent les enfants disparus, qu’elle voit, chaque jour, sur les packs de lait. Grâce à ce don, elle appelle le numéro spécial enlèvement, pour dire ce qu’elle sait, afin qu’on retrouve ces enfants. Chaque jour lorsqu’elle téléphone à Rosemary, la police retrouve les enfants à l’endroit que l’héroïne a indiqué. Au bout de quelques jours, le FBI va donc s’intéresser à cette jeune fille qui permet de trouver ces disparus. Ils veulent savoir comment et jusqu’où peut aller ce don.

    Le pouvoir dans la littérature jeunesse

    Les personnages principaux sont souvent dotés de pouvoirs dans les romans de littérature jeunesse. Il est souvent question de pouvoirs tel que entendre les pensées des autres, voir l’avenir, communiquer avec les morts...Son pouvoir, voir l’endroit où se trouvent les enfants disparus est rarissime dans les romans.

    Dans Missing, Jessica acquiert naturellement son pouvoir, bien souvent, c’est inné. Ici, c’est vraiment extraordinaire, personne parmi ses proches n’est doté d’un don. Or, c’est souvent le cas contraire qui existe. Jessica est seule, personne ne peut l’aider. Cela permet de lire des nouvelles histoires. La quatrième de couverture dévoile son don, ce qui attire le lecteur, on se dit demande comment va se dérouler l’histoire, où va mener ce don... Actuellement, les thèmes à la mode abordent les vampires, les ados, les princesses... Ce livre apporte, ici, une nouveauté intéressante.

    L’adolescent livré à lui-même

    La société actuelle laisse les adolescents grandir. Avant, on passait de l’enfant à l’adulte, il n’y avait pas ce stade intermédiaire. L’adolescence fait beaucoup écrire, les histoires d’adolescents sont très populaires dans les romans jeunesse. Mais ils parlent surtout des histoires de l’adolescent au lycée, ainsi que des histoires de cœurs, d’intégration... Ou encore, de ses difficultés avec ses parents, sa famille.

    L’ado est souvent le noyau important de son monde. L’histoire de Jessica est différente, elle est délaissée par sa famille. C’est son frère qui est entouré. Il est malade, il a voulu se suicider, c’est donc lui qui a toute l’attention. On ne s’occupe pas de Jessica. Elle arrive à cacher ses colles, ses difficultés et même son don. Elle va aller jusqu’à se « sacrifier » pour son frère. L’affluence de la presse à son domicile va compromettre sa guérison. À cause de cela elle va accepter d’être emmené par le FBI. Lorsqu’elle parle de son don, ses parents n’y font même pas attention. Elle est livrée à elle même. C’est une situation peu développée dans les habituelles histoires d’adolescents. Cependant, comme beaucoup d’héroïnes de romans d’adolescents, elle va être aidée par un garçon qui lui plait, c’est même lui qui, une fois n’est pas coutume, va la sauver.

    Avoir un pouvoir c’est bien mais pas toujours simple

    Tous les adolescents rêvent, plus ou moins, d’être différents. Et avoir un don est une chose parfois convoitée par les ados.

    Sauf qu’on ne voit pas toujours les mauvais côtés des pouvoirs. Meg Cabot, nous amène un nouveau pouvoir qui a l’air génial, mais elle nous montre également qu’il n’est pas parfait et que ce n’est pas toujours commode d’avoir un pouvoir, c’est même tout le contraire.

    Au début, l’héroïne téléphone au service des enfants disparus pour donner le lieu où se trouve les enfants, petit à petit, le service qu’elle appelle veut la rencontrer et le FBI s’en mêle. Dès lors, les difficultés s’accumulent. La presse envahie sa rue, et reste devant chez elle. Le FBI la harcèle pour qu’elle les aide. On veut la mettre dans un des services du FBI . Elle va céder et y aller. Mais elle se rend compte du revers de son don. En aidant à retrouver un petit garçon disparu depuis quelques années, elle se rend compte qu’elle fait une erreur. La maman du petit garçon ne l’avait pas enlevé mais elle l’avait emmené pour le protéger de son père qui les battait. Il ne fallait surtout pas qu’il soit retrouvé par son père. Mais elle ne peut pas faire la part des choses. Le FBI veut qu’elle utilise son don pour retrouver des hommes recherchés internationalement. Mais Jessica veut être sûre que ces hommes sont coupables. Elle va donc faire le tri elle-même en faisant des recherches sur les hommes qu’elle retrouve avant de révéler les lieux.

    On voit donc que les dons n’ont pas que des avantages. Ainsi, les ados qui lisent ce livre peuvent se rendre compte des complications qu’un pouvoir amène. Cela les fait réfléchir et ils peuvent voir que leur vie pourrait être moins bien que ce qu’elle est.

    On est vite absorbé par ce livre et on a envie de savoir ce qui va se passer pour Jessica. On est pris d’un sentiment de compassion envers elle. Avec le mélange de sentiment qui fait passer le lecteur du bonheur à la tristesse, du stress avec les actions à la tendresse de l’amour. Meg Cabot a réussi à attirer l’attention du lecteur pour qu’il soit fan de cette série dès le premier tome. Ainsi le suspense reste présent tout le long du livre et des autres tomes qui paraissent à leur tour. C’est une lecture reposante même amusante et surtout plaisante pour le lecteur. Ce livre facile à lire et simple de compréhension est plutôt destiné à un public féminin mais il peut plaire aux garçons.

    Je le conseille aux lecteurs à partir de 11-12 ans et aussi longtemps que l’on aime les romans d’ados.

    © Octavie PÉCHER, mars 2011

    Deust 2 métiers des bibliothèques et de la Documentation

    Post-scriptum

    CABOT, Meg. Missing : coup de foudre. Hachette jeunesse, 2006. 315 p. (Planète filles)

    Mots clefs : pouvoir, adolescent, foudre, enfant disparu

    Meg Cabot, de son vrai nom Meggin Patricia Cabot, née le 1er février 1967 à Bloomington, dans l’Indiana (USA), où elle a grandi et fait ses études, avant de partir pour New York. Après avoir exercé différents métiers, elle finit par se consacrer pleinement à sa passion, l’écriture de romans. Son premier roman est un roman d’amour historique, intitulé Where Roses Grow Wild, publié sous le pseudonyme de Patricia Cabot en 1998. Par la suite, elle utilise ce pseudonyme pour signer d’autres romans d’amour tels que L’étoile de Jaïpur. Elle a également écrit des romans sous le nom de plume de Jenny Carroll. Meg Cabot est l’auteur d’une quarantaine de romans pour adolescents et adultes, dont beaucoup sont devenus best-sellers - les plus connus étant ceux de la série Journal d’une Princesse, traduits dans 37 pays et vendus à plus de cinq millions d’exemplaires.

    En 2006, elle publie le premier tome de sa nouvelle série : Missing. Depuis quatres autres ont été édités. Normalement, le cinquième tome, paru en 2009, est le dernier de la série. Le niveau de la série est estimé pour les sixièmes, cinquièmes. La série Missing a inspiré la série TV Missing : disparus sans laisser de trace.

    Tome 1-Missing : Coup de foudre (mars 2006) Tome 2-Missing : Nom de code Cassandre (août 2006) Tome 3-Missing : La maison du crime (avril 2007) Tome 4-Missing : Sanctuaire (février 2008) Tome 5-Missing : Retrouvailles (août 2009)

    (extrait de www.fnac.com)