Site littérature jeunesse de lille 3

Dengeki Daisy, de Kyosuke Motomi

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Voici une critique d’un manga récemment élu shojo de l’année, un manga frais, humoristique et sympathique sur le thème de la relation à distance.
    (JPG)

    KTOUSUKE, Motomi. Dengeki Daisy. Paris : Kazé manga, 2010. 1 vol. (140 p.) ; illustrations en noir et blanc ; 17 x 12 cm. ISBN 978-2-84965-771-3

    Traduit du japonais par Sonia Verschueren, adaptation de Zoé Sofer.

    Genre : manga Shojo

    7 volumes, série en cours.

    L’histoire

    Depuis la mort de son frère deux ans auparavant, Teru, jeune fille de seize ans, n’a pour seul soutien que le dernier souvenir de celui-ci, un téléphone portable relié à une personne surnommée « DAISY ». Elle ne connait ni le nom, ni le visage de cette personne mais elle y est très attachée.

    Un jour, après avoir été persécutée par ses camarades, Teru casse accidentellement une fenêtre de l’école. Elle s’attire donc les foudres de l’intendant de l’école, Tasuku Kurosaki. Méchant et profiteur, Kurosaki transforme Teru en larbin et l’oblige à effectuer toutes les corvées d’entretien prétendant qu’il la déteste.

    Cependant, chaque fois que Teru est en danger et appelle « DAISY » à l’aide c’est Kurosaki qui apparaît. Ne lui cacherait-il pas des choses ? Et pourquoi son frère décédé, brillant ingénieur reconnu par sa société ne lui a laissé pour seul souvenir qu’un téléphone relié au mystérieux Daisy ?

    Critique

    Manga dans l’air du temps sur le thème de la relation à distance et de l’informatique, Dengeki Daisy nous conte l’histoire d’amour virtuelle d’une jeune fille et d’un hacker, avec beaucoup d’humour. Les dessins raffinés expriment les sentiments des personnages à travers leurs regards et ils sont dignes des plus grands auteurs de manga pour fille.

    L’auteur, qui est un homme, a su faire ressortir l’essence du manga pour filles en proposant une histoire d’amour progressive, drôle et touchante, qui cache en réalité de nombreux secrets.

    Le suspense est au rendez-vous à travers le passé du frère de Teru, que l’on apprend progressivement. Par ailleurs, le suspense n’est que plus haletant grâce à l’histoire qui se cache derrière le passé de « DAISY » et le téléphone de Teru.

    Un manga frais et sympathique sur le thème de la relation à distance.

    Le site des éditions Kaze

    http://www.kaze-manga.fr/

    Zoé Deweireld, Deust 2, métiers des bibliothèques et de la Documentation, avril 2011