Site littérature jeunesse de lille 3

Rebelles, d’Anna Godbersen

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Un roman adressé aux jeunes filles qui cherchent à mieux connaître le monde...
    (JPG)
    © LGF, 2010.

    La bonne société aristocratique de New-York de 1899 vit au rythme des bals et des réceptions. C’est le cas de la famille Holland. Cependant, la fortune de la famille dont le père est décédé quelque temps plus tôt, décline. La veuve Holland est obligée de trouver une solution à ce problème. Elle décide donc de marier sa fille aînée, Elizabeth, au plus beau parti de toute la ville, le fils d’un richissime homme d’affaire, Henry Schoonmaker. Mais Elizabeth est amoureuse de Will, le jeune cocher de la famille qui malheureusement ne fait pas partie du même cercle. Henry non plus ne veut pas de ce mariage.

    Une vision de la société du XIXe siècle, miroir de celle d’aujourd’hui

    Ce roman se situe en 1899, à la charnière de deux siècles. En effet, c’est la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle. Cela amorce de très grandes évolutions économiques avec la révolution industrielle. Sur le plan des mœurs beaucoup de choses également ont changé durant cette période. Dans ce roman on peut voir que les moeurs sont toujours celles du XIXe siècle. La principale préoccupation est de sauver les apparences même si cela doit conduire à manipuler les gens ou à manœuvrer des manières parfois égoïstes. Cela peut d’une certaine manière refléter la société actuelle, car aujourd’hui tout le monde veut montrer qu’il a réussi et cela parfois au détriment des autres. Tout le monde veut montrer ses richesses aux autres, tout le monde veut parader.

    Une identification très facile qui permet à l’adolescent de grandir et de mieux comprendre le monde qui l’entoure

    Le roman représente des jeunes gens qui sortent de l’enfance et qui ne sont pas tout à fait entrés dans celui des adultes. Cela parle à un adolescent d’autant plus qu’il est question d’amour. Les jeunes gens ne savent pas toujours comment fonctionnent le couple. Et c’est que nous montre ce roman.

    Il est aussi question de jalousie, ce qu’un adolecent peut éprouver dans sa vie quotidienne : la jalousie, la manipulation et le mensonge. Ce roman représente toutes les classes de la société : l’aristocratie, la bclasse populaires, les domestiques.

    Le rêve et le plaisir

    Ce roman permettra aussi de s’évader apr le rêve. L’action se situe à une autre époque, les héroïnes portent de somptueuses robes de bal...

    Conclusion

    Je conseillerais ce livre principalement à des jeunes filles de 15-16 ans, âge des personnages du roman. Au regard du volume du livre je le conseillerais plutôt à des moyennes lectrices car le style et le vocabulaire sont simples et faciles de compréhension. C’est un livre qui m’a beaucoup touchée de part la grande sensibilité qui y est représenté et par le fait que c’est une histoire qui sort totalement de ce que les éditeurs peuvent nous proposer sur le marché : on ne retrouve pas une énième histoire de vampires sans pour autant avoir une histoire d’amour complètement banale.

    © Tiffany Lefebvre DEUST 2, UFR IDIST, mai 2011

    Post-scriptum

    GODBERSEN, Anna. Rebelles. Paris : LGF, 2010. 1 vol. (439 p.) ; 18 x 11 cm. (Le Livre de poche ; 31938). ISBN 978-2-253-12818-2.

    Traduit de l’anglais (États-Unis) par Alice Seelow.

    (JPG)