Site littérature jeunesse de lille 3

L’agent 212, anti-héros de mon enfance

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Comme n’importe quel garçon, j’ai lu énormément de bandes dessinées. Mais s’il en est une qui mérite vraiment d’être évoquée, c’est bien l’Agent 212. C’est un agent de police pas comme les autres, mais gardien de la paix avant tout...

    Comment décrire l’agent 212... Il est rond, moustachu, naïf, gaffeur, attachant, sympathique, malchanceux... Il a tout pour plaire !

    Honnêtement, je ne sais plus par quel album j’ai commencé (il y en vingt-sept aujourd’hui, si, si ! ) mais ce n’est pas très important. Les aventures de ce bonhomme policier me font toujours autant rire aujourd’hui comme elles ont fait rire le gamin que j’étais. Les dessins sont simples, il n’y aucun artifice, et les gags, même s’ils sont prévisibles quand je les revois aujourd’hui, marchent toujours !

    Arthur Delfouille, agent 212, est un brave agent de police. Il règle la circulation en surveillant un bébé, verbalise une planche à roulette mal stationnée, se déguise en femme pour coincer un pickpocket, tombe du haut d’une montgolfière en plein vol, etc. Le quotidien banal d’un type banal. Sa femme Louise le soutient moralement et aimerait le voir perdre quelques kilos. Son ami et collègue Albert est le seul à l’égaler pour se retrouver dans les pires situations. Et le bon commissaire Raoul Lebrun n’est pas en reste.

    Malgré ses acolytes franco-belges, c’est bien cette bande dessinée que je préférais. Le pourquoi n’est pas évident : les gags, qu’ils soient courts ou longs, me faisaient rire, et je m’étais très attaché à ce personnage rondouillard et naïf. Il ne faut pas grand-chose pour plaire à un gosse, mais ce n’est pas rien non plus. Et, croyez-moi, si vous riez à un ou deux gags, vous allez dévorer la BD en dix minutes ! Si c’est pas une preuve que ça marche !

    De tous les albums, je citerai celui que j’ai préféré.

    Autrement dit, je vous le conseille !

    (JPG)

    CAUVIN, Raoul. Voie Sans Issue. Daniel COX ill. Paris : Dupuis, 1984. 46 p. ISBN 2-8001-1400-2

    Simon Bouly L2 HSI, LCA Octobre 2011

    Post-scriptum

    L’agent 212 est né en 1975, fruit de l’union du dessin de Daniel Cox et du texte de Raoul Cauvin, dans l’exemplaire 1939 du journal Spirou. Le personnage aura son premier album en 1990 et dès lors chaque année, un nouvel album paraîtra. L’agent 212 toujours là pour servir et protéger.