Site littérature jeunesse de lille 3

Madame Neige ou une leçon de vie

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Le livre dans lequel j’ai découvert cette histoire s’intitule Fées et Magiciens. Il m’avait été offert par ma grand-mère et je le laissais toujours chez elle pour avoir le plaisir de le relire chaque fois que j’y retournais.

    (JPG)
    © Hemma, 1998

    Ce conte développait l’histoire de deux soeurs très différentes, prénommées Céline et Clémentine. L’une était serviable et travailleuse, l’autre tout son contraire.

    Un jour la première tombait dans un puits et arrivait dans un pays magique où elle rencontrait Madame Neige qui l’accueillait pour quelques jours. Lorsque celle-ci décidait de rentrer chez elle, la vieille femme lui versait une pluie de pièces d’or pour la remercier. Clémentine décidait de se rendre à son tour chez Madame Neige, mais au moment de retourner dans son pays, au lieu de recevoir le même présent que sa sœur, c’était une pluie de goudron qui s’abattait sur elle en punition de sa paresse.

    Ce conte est très vite devenu l’un de mes préférés, de ceux qu’on veut lire tous les jours. Je m’identifiais à Céline, pour sa gentillesse, je rêvais certainement d’être comme elle. Mais, peut être qu’inconsciemment, je trouvais la punition infligée à Clémentine à la hauteur de sa façon d’agir avec la vieille femme. Cette vieille femme était également la représentation de la grand-mère parfaite qui récompense sa petite fille travailleuse et serviable.

    De toute évidence, j’aimais m’imaginer à la place de Céline lorsqu’elle recevait sa récompense.

    Le personnage de Madame Neige et le fait qu’elle récompense ou punisse les deux jeunes filles me donnait l’envie d’être serviable, aimable et gentille de la même façon que Céline pour, moi aussi recevoir, des récompenses. Ce conte a sans doute développé le caractère posé et calme que j’ai aujourd’hui. C’est également l’une de mes premières lectures qui a fait qu’à présent je ne me détache plus des livres.

    C’est une histoire que j’aime relire, même encore maintenant, avec beaucoup d’émotions et de nostalgie. Le fait d’avoir retrouvé ce conte dans mes anciennes affaires me donne l’envie et le besoin de le relire de peur de perdre le souvenir, devenu si important tout au long de mon enfance.

    © Mathilde Sarot, L1 HSI, Langues et cultures antiques, novembre 2011

    Post-scriptum

    DUVAL, Marie. Fées et Magiciens. L. Crismer et J-L. Macias S. ill. Hemma, 1998.