Site littérature jeunesse de lille 3

Quick et Flupke, deux garnements qui nous ressemblaient

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Découvrez les chouchous d’Hergé qui n’ont vraiment rien d’un Tintin...

    Avec un oncle qui avait travaillé chez Casterman et plus particulièrement avec Hergé, il était obligatoire pour ma famille et donc pour moi de grandir avec des albums de BD.

    (JPG)
    Quick et Flupke :Jeux interdits
    1ère de couverture de cet album écrit et illustré par Hergé.

    Les premiers livres d’Hergé m’ayant le plus marquée étaient bien sûr Les aventures de Tintin. Je savais alors à peine lire. Mon père était tout joyeux à l’idée de me montrer toute sa collection de Tintin, aussi fut-il plus facile de travailler sur le chapitre de la bande dessinée lors de mon année de CE2. Mais j’appris alors qu’Hergé avait écrit autre chose que Tintin : il avait aussi écrit la bande dessinée Quick et Flupke.

    Après avoir lu l’album Jeux interdits, ma première réaction fut "Génial !". J’avais huit ans et j’étais alors une petite fille qui adorait faire des bêtises. Les albums, on les avait tous à la maison, sauf que ma mère les avait tous cachés pour éviter qu’ils m’inspirent d’autres bêtises à faire dans l’avenir. Comme l’avait fait mon père à mon âge...

    Mon père c’était Flupke, le petit blond. Il faut savoir que Flupke veut dire "Petit Philippe", le prénom de mon père en brabançon. Mon oncle, Xavier, était plutôt Quick, le grand brun. Il serait de même avec ma soeur, j’étais Quick, elle était Flupke.

    En fait, ma mère n’avait peut-être pas tort de nous empêcher de lire ces BD car il est vrai que nous nous étions mis en tête de créer des planeurs et d’autres engins invraisemblables. Fort heureusement pour elle, nous n’avions pas notre Agent 15 à embêter car nos sottises, comme dans la série, se retournaient à chaque fois contre nous. Cela finissait toujours en punition donnée par maman !

    HERGÉ. Quick et Flupke : T1-Jeux interdits. Casterman : septembre, 1985. 47 p. : ill en coul. ; 22 x 31 cm ISBN 2203324015 Cartonné 8.95 €

    Lien vers la maison d’édition Casterman http://bd.casterman.com/catalogues_list.cfm ?CategID=1211&OwnerId=805

    Élodie, L1 Espagnol, UFR Erso, décembre 2011