Site littérature jeunesse de lille 3

Harry Potter, la magie de mon enfance

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Même si cela peut paraître singulier parce que ses aventures sont plutôt considérées en tant que romans pour adolescents que comme livres pour enfants, j’ai choisi de parler d’Harry Potter. Pourquoi ? Et surtout, que peut bien éveiller particulièrement en moi ce sorcier aux aventures si extraordinaires, qu’il a su redonner à la plupart des jeunes de ma génération l’envie de lire ?

    Quand je pense à Harry Potter, je pense en premier lieu à mon grand-père. C’est lui qui, à l’époque où j’avais à peine sept ans et que j’étais en CP, m’a lu le premier tome à haute voix. Il m’a fait découvrir ce personnage incontournable et a, par conséquent, développé en moi le plaisir de la lecture, même si je le vivais un peu à cette époque par procuration.

    (JPG)
    © Gallimard jeunesse, 2011

    Même sans le lire de moi-même -ce que je n’ai bien sûr pas manqué de faire par la suite, ce jeune garçon m’a longtemps fait rêver. Quel enfant en effet n’envierait pas le fait d’avoir des pouvoirs et de vivre des aventures fantastiques et extraordinaires accompagné de ses meilleurs amis ?

    Il provoque d’autant plus ce sentiment que ce sorcier est au début un adolescent ordinaire, perdu et même bouc émissaire de tous.

    Je pense qu’une bonne partie de ses lecteurs se reconnaissent en lui, et cette histoire bien que pure fiction leur apparaît alors comme plus ou moins plausible, assez en tout cas pour se surprendre à rêver que eux aussi, peut-être, pourraient en vivre un jour une similaire. C’est ce sentiment de proximité avec le héros qui me plaisait particulièrement. Même si cela me paraît un peu naïf aujourd’hui, je me surprenais même à l’époque parfois à penser que peut-être un jour moi aussi je pourrais recevoir une des fameuses lettres qui m’accorderait l’accès à la prestigieuse école de Poudlard.

    C’est exactement cela qui démarque ces oeuvres de J-K Rowling de toutes les autres : sa capacité à faire rêver et a avoir fait rêver des millions d’enfants dans le monde entier, et même certainement un bon nombre d’adultes.

    J’ai pour ma part eu un avantage certain sur les personnes qui ne découvrent Harry Potter qu’aujourd’hui : Harry grandit et évolue petit à petit, tome après l’autre. Ayant du attendre avec impatience la sortie de chaque livre au fur et a mesure, il m’a accompagné durant toute mon enfance ainsi que mon adolescence. J’ai, si je puis dire, évolué en même temps que lui et c’est pour cette raison que quand je pense à ce jeune sorcier, ce sont des souvenirs de la majeure partie de ma vie qui me viennent en tête.

    © Romain, L1 LEA, 5 décembre 2011

    Post-scriptum

    ROWLING J.K. Harry Potter à l’école des sorciers. Jean-Claude GÖTTING, Jean-François MENARD. Paris : Gallimard jeunesse, 2011. Non paginé ; 13cm x 18cm. ISBN : 9782070643026 (relié)